Sujets sur les Forums

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 47)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : La remontée des taux… #18662
    Teodoro
    Participant

    Sur les forums Lymo j’ai déjà lu plusieurs fois que la plateforme s’attendait à une conjoncture moins favorable à partir de fin 2018.

    Personnellement, si je vois qu’il y a un risque majeur sur l’immobilier, je mettrai mon argent sur des livrets et autres placements qui verront leur rendement s’améliorer, plutôt que de prendre un risque à 12/18 mois.

    en réponse à : C’est l’hécatombe sur October (ex Lendix) en ce mois de mai ! #18661
    Teodoro
    Participant

    @VSOP: un peu de calme que diable. A se montrer aussi excessif vous allez bientôt devenir insignifiant !

    Je suis prêteur sur Lendix, et ça fait un bail que je sais que lorsqu’il y a une procédure judiciaire on passe au statut « retard de 120 jours et + ». D’ailleurs, c’est aussi très clairement indiqué sur leur FAQ, que tout prêteur se doit de lire – c’est quand même la base non, surtout quand on se permet de faire des remarques à la limite de l’insulte, comme vous le faites par la suite.?

    C’est quoi vos histoires de « virer des gens »? Et vous, allez vous vous virer vous même pour vos investissements foireux? Vous semblez avoir investi aveuglément sans même (apparemment) vous êtres renseigné sur la plateforme (sinon vous auriez lu la FAQ)…

    Bref, calm down… pour moi ce forum n’a pas à être un défouloir pour déçus du crowndlending, mais un lieu d’échange et d’analyse.

    Teodoro
    Participant

    Heu…ce matin, j’ai fait un prêt unique sur Illiad pour 300 euros, et ça n’a pas posé de problèmes du tout… vous êtes sûrs qu’il y a une limite?

    en réponse à : Unilend en liquidation judiciaire ! #17849
    Teodoro
    Participant

    jdbt et henri, vos interventions récentes m’ont intéressées, et si possible j’aimerais bien avoir quelques éléments complémentaires.

    1) qu’est-ce qui vous a fait investir quand même dans le crowdlending alors que vous étiez certains que cela ne marcherait pas? (Pensiez-vous à l’époque que cela pourrait décoller? Effet de mode?)

    2) pour quelle raison pensez-vous que Lendix, par exemple, va fermer dans les prochains mois? N’y a t’il aucune issue possible pour les plateformes de prêt aux entreprises?

    3) pensez vous qu’il y a un avenir pour Younited / ex-Prêt d’Union? Vont ils aussi fermer eux aussi?

    4) Quels sont les politiques/députés que vous avez contactés et qui ont refusé de vous entendre?

    5) Pouvez-vous aussi développer un peu les actions que vous avez prises pour défendre les prêteurs mal informés?

    6) Pourquoi pensez-vous que personne ne vous écoute? Pour vous paraphraser, pourquoi « Tout le monde s’en moque », de vos propos?

    Merci encore et au plaisir de vous lire

    en réponse à : Wiseed, des frais à venir #15354
    Teodoro
    Participant

    Peut-être envisagent t’ils aussi une baisse durable du nombre de programmes immobiliers, ou une plus grande concurrence dans ce domaine?

    De plus en plus de plateformes en manque de rentabilité proposent de l’immo….si les investisseurs « paient » 0.9% à chaque investissement, wiseed peut jouer sur son taux à l’emprunteur pour gagner le marché.

    Tout le monde dit qu’il y a trop de plateformes par rapport au marché, mais vu qu’elles ne ferment pas… d’ailleurs, Mathieu ou d’autres, savez vous comment elles font réellement pour tenir? A quand la reprise des concentrations ou les fermetures?

    en réponse à : Le travail paye chez Unilend!?! #15351
    Teodoro
    Participant

    @thierry_j: oui, c’est vrai que quand les projets ne plantent pas, les taux d’intérêt fort, ça se voit. La plateforme qui ma le plus rapportée… c’est Finsquare (!)… car j’ai eu la chance inouie de ne pas y avoir le moindre défaut.

    en réponse à : Le travail paye chez Unilend!?! #15348
    Teodoro
    Participant

    Personnellement, je ne compte pas y retourner pour le moment.

    Oui leur taux de défaut est bien meilleur depuis 2017, mais je ne pense pas qu’en l’état actuel la plateforme puisse durer.

    Trop peu de prêts, pour des montants trop faibles, et parfois des dossiers refusés par les emprunteurs une fois la collecte réalisée. J’ai lu ici et là que les prêteurs avaient du mal à replacer les remboursements mensuels.

    Et l’investisseur est plus plus ou moins obligé d’utiliser autolend pour pouvoir se placer… et ça me gêne un peu, ces prêts à l’aveugle.

    On pourrait d’ailleurs ouvrir les paris, à savoir quelles  plateformes vont se mettre à fermer, et quand ? Personnellement, je pensais qu’il y en aurait eu dès 2017, mais elles semblent s’accrocher (je sais pas trop comment)…

     

    en réponse à : Wiseed, des frais à venir #15340
    Teodoro
    Participant

    Je viens de jeter un oeil, c’est en effet foireux et complexe, leur gestion des frais aux investisseurs. Pas de quoi m’attirer comme nouvel investisseur.

    Questions bonus pour les « wiseeders » (ou les futurs wiseedés, si je puis me permettre, vue l’arrivée des frais):

    1°) lorsque je jette un oeil aux projets en cours (ce que je fais depuis 1 ou 2 mois), il n’y a que des « start up ». Rien dans l’immobilier, ou dans l’énergie verte. Y’a t’il une pénurie de projets immo./ENR en ce moment?

    2°) dans l’onglet des projets « en cours », je vois plusieurs fois une option « premium ». Qu’est-ce que c’est? Y’a t’il déjà des investisseurs qui paient pour faire partie des premiums? Si oui, les frais nouveaux s’appliqueront-ils aux « premiums »?

    en réponse à : RoboCash #14851
    Teodoro
    Participant

    Prêter de l’argent aux particuliers au KAZAKHSTAN ??? Fichtre donc !

    Les montants en question sont faibles (prêt de 100 à 200 euros…), mais d’ici à tenter l’aventure…

    Je passe trois fois mon tour pour cette affaire…

    en réponse à : Faut il prêter sur October ? 20 € offerts pour 200 € prêtés #14799
    Teodoro
    Participant

    La plateforme LYMO a été assez transparente. Sur le forum du dernier projet (qui n’est plus accessible), leur représentant a expliqué que suite à la flat-tax la rémunération offerte pour leurs nouveaux projets passe de 10 à 9%…

    Donc je ne serais pas surpris que ce soit un mouvement général – et si cela permet de trouver des emprunteurs sérieux et de faire baisser le taux de défaut dans le crowdlending Français, tout le monde s’y retrouvera !

    en réponse à : Faut il prêter sur October ? 20 € offerts pour 200 € prêtés #14763
    Teodoro
    Participant

    @fabrod: attention, si l’on veut comparer les placements, il faut le faire sur la base d’un même montant de capital placé – sinon la comparaison ne tient pas.

    Sur un prêt en crowdlending, chaque mois l’on récupère une part non négligeable de capital.

    Reprenons les 100 euros prêtés à 6.46% Si à chaque mensualité le capital est replacé à 6.46%, alors les 100 euros rapporteront bien 6.46% par an. Et c’est bien ces { 6.46% moins la fiscalité } que l’on peut comparer avec, par exemple, un livret A, un PEL etc…

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 5 mois par Teodoro.
    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #14545
    Teodoro
    Participant

    Bonjour,

    est-il possible, sur un sujet à part et facile à retrouver, de lister la définition exacte de chacun des statuts par projets? Cela évitera (pour moi en tout cas) les confusions.

    Merci d’avance

    en réponse à : Campagne de promotion #14337
    Teodoro
    Participant

    La mise en place de tels frais me semble aberrante… Il n’y a que 285 investisseurs inscrits actuellement (chiffres au 20/11 – page d’accueil de prêtstory). Et si j’en crois l’agrégateur, seuls 3 projets sur 8 ont été financés…

    La logique, ne serait elle pas plutôt de tout faire pour en attirer des nouveaux? A moins que la plateforme aie du mal à joindre les deux bouts actuellement (mais si c’est le cas, cette mesure risque d’empirer les choses, AMHA).

    D’ailleurs, pour les juristes investisseurs… c’est légal ça, d’appliquer des frais de retrait sur des sommes alimentées avant le changement des CGU?  Y’a t’il eu une période de sursis, pour permettre aux éventuels investisseurs de retirer leurs billes avant l’application des nouvelles CGU?

    en réponse à : Suite du projet des éoliennes de Namibie #13042
    Teodoro
    Participant

    Innovent étant un des gros clients de Lendosphère (merci de corriger si je dis une bêtise!), je ne serais pas étonné qu’ils aient droit à un « taux cadeau » – même si c’est les particuliers qui prennent le risque.

    De toute façon, tant qu’ils peuvent trouver des gens pour prêter à des taux déconnectés du risque, je vois pas pourquoi ils arrêteraient (et cette remarque peut s’appliquer à toutes les plateformes).

    Je suis même sûr qu’on pourrait trouver des tas de prêteurs à 4% (plus de 5 fois le livret A!) pour une projet au fin fond de la brousse – (cf. historique sur Unilend)…

    en réponse à : Suite du projet des éoliennes de Namibie #13033
    Teodoro
    Participant

    Investir en Afrique, dans un pays en voie de développement, pour 5% seulement sur 42 mois… ben bof en fait. Un projet immobilier en France sur 24 mois me semble plus sûr, de même que pas mal de prêts aux entreprises sur 12/24/36 mois.

    N’étant pas spécialiste de la production d’énergie renouvelable,je serais très interressé par des détails supplémentaires expliquant pour le taux est aussi bas pour une durée finalement pas si faible?

     

    en réponse à : Statistiques erronées voire mensongères #13002
    Teodoro
    Participant

    @Berty: en regardant la page stats de prêt up, je vois que le taux de rendement attendu (TRA) est de 1.51% pour 2015 et 1.68% pour 2016….

    TRA =  (intérêts remboursés + intérêts à percevoir sur encours sain – total du capital en retard et en défaut) / capital emprunté

    Je crois que de notre point de vue, c’est un bon indicateur de la santé des prêts « prêt up ». En tout cas plus « réaliste » que le TRI fourni.

    en réponse à : Expert expansion a-t-il arnaqué les analystes de Lendix? #12973
    Teodoro
    Participant

    Oui, je suis d’accord, c’est un peu la fin des illusions pour ceux qui en avaient (mais forcément, celà devait arriver un jour, puisque les plateformes doivent faire du chiffre!).

    Que ce soit Credit.fr, Lendix, Unilend ou JenesaisQui, il faut systématiquement appliquer nos outils (lorsque l’on en a) et analyser, et ne jamais partir à l’aveugle.

    C’est d’ailleurs ce qui m’inquiète un peu. Le crowdlending peut-il vraiment être pour le crowd?

    en réponse à : Expert expansion a-t-il arnaqué les analystes de Lendix? #12969
    Teodoro
    Participant

    C’est vrai que le projet est en défaut très rapidement.

    Après, si je vois ma grille, il était noté 3/20, donc ultra risqué (d’ailleurs le taux de 8% et le classement en risque C reflétaient ce risque). Donc pas forcément pour ceux qui veulent une rentabilité juste au dessus de l’assurance vie (en montant brut).

    Attention, je ne dis pas que c’est de la « faute » des prêteurs hein. Dans le cas présent, le défaut est quand même très (trop) précoce, et je ne serais pas surpris qu’il y ait anguille sous roche. Mais simplement rappeler que nous avions assez d’éléments laissant entrevoir que le projet était très risqué.

    Le taux global de défaut chez Lendix étant de 3.3% (en nombre, convention du forum), je ne pense pas qu’on puisse (pour le moment) considérer qu’elle fasse globalement mal son travail, en particulier lorsqu’on la compare aux autres plateformes avec un minimum d’ancieneté (Unilend (9.7%), Finsquare (27.8%), Lendopolis (11.5%), Credit.fr (1.4%)

    Reste à voir si c’est un accident de parcours comme il peut en arriver ou bien s’il s’agit d’un début de glissade à la Unilend !

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 11 mois par Teodoro.
    en réponse à : Quid du taux de défaut en Allemagne ? #12926
    Teodoro
    Participant

    Vivant en Allemagne, je n’ai pourtant pas ouvert de compte sur funding circle / autre site, car le rapport taux/risque/fees me semblait trop mauvais.

    Si je reprends les points soulevés dans l’excellent article de Jean-Damien Foata « Pourquoi la croissance du crowdlending est-elle freinée en France ? »:
    1°) Les prêteurs Allemands sont moins exigeant question taux, car la fiscalité est plus favorable qu’en France et que les taux des livrets sont nuls voire négatifs, ce qui incite à chercher des placements « ailleurs ».
    2°) Le financement des PME/TPE semble (je ne suis pas expert) ne pas poser de problèmes, avec un réseau de banques « régionales » très actif. Encore meilleur/plus simple qu’en France. Donc les entreprises susceptbibles de demander un crédit sont encore plus fragiles.

    Conclusion: du point de vue du prêteur, la situation ne me semble pas rapprochable de la France, mais elle l’est (en pire) du point de vue de l’emprunteur.
    Pour le dire autrement, un prêt Lendix à 7.5% en France sera moins risqué qu’un prêt « Allemand » à 7.5%.

    Résultat pour moi et la « petite communauté de prêteurs » de ma commune: on investit sur les PF Françaises, mais pas en Allemagne.

    Remarques complémentaires: Si l’on revent son bon de caisse, alors la perte est déductible (après faut trouver quelqu’un pour le racheter hein…). Et les intérêts ne sont pas taxés jusqu’à 1600 euros (je crois) pour un couple. En tout cas jusqu’à présent je n’ai pas eu d’impôt à payer sur les intérêts touchés sur les prêts.

    en réponse à : Avis sur Lymo #12735
    Teodoro
    Participant

    Pour le moment mon expérience avec Lymo c’est l’impression:

    1°) qu’ils sont très sérieux dans leur travail immobilier (les dossiers m’ont l’air solides, la communication sur les dossiers rapide et efficace).

    2°) qu’ils ne sont pas encore tout à fait au point pour ce qui est de la gestion des utilisateurs lorsque l’on sort du cadre de leur métier « de base ». Demandes un peu farvelues dans mon cas personnel (clairement liées à un certain manque d’expérience), staff peu fourni au standard téléphonique.

    3°) que leur boite est au moins à l’équilibre financier, si j’en crois leur webinar 2016:

    Bref, société en développement, prometteuse, mais avec les lacunes des sociétés à leurs début (un peu moins mature que Lendix ou même Unilend à leur début. Le contact au téléphone/mail me fait plus penser à Finsquare à maturité équivalente).

    Bonne chance à eux !

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #12734
    Teodoro
    Participant

    Une petite question de « forme »

    Je viens de voir que les prêteurs, dans l’application sont désignés sous les terme « crowlenders » ( = « prêteurs corbeaux »??).

    Bon, c’est mieux que « prêteurs rapaces » ou « prêteurs vautours », mais est-ce vraiment le terme officiel?

    Pourquoi pas tout simplement « crowdlenders?

    en réponse à : Tikehau achète Credit.fr pour 12 M€ #12727
    Teodoro
    Participant

    Très bonne nouvelle qui vient récompenser un travail de qualité !

    Comme quoi une politique sérieuse de sélection peut être récompensée… et quant à moi, qui hésitait à m’inscrire sur cette plateforme car trop « petite », je vais y aller de ce pas !

     

    en réponse à : Vers la création d'un marché secondaire des minibons ? #12664
    Teodoro
    Participant

    Moi, ce qui m’arrangerait, ce serait de pouvoir revendre (même à un euro symbolique) les mini bons d’entreprises en redressement / liquidation judiciaire.

    Au moins je pourrais déclarer la perte beaucoup plus tôt (car sous forme de moins-value sur le titre)….et de manière contrôlée, au lieu de devoir patiemment attendre (parfois même pendant des années) pour pouvoir déclarer ma moins-value.

     

    en réponse à : Mea Culpa de Lendopolis dans Cbanque #12663
    Teodoro
    Participant

    Au moins, Lendopolis joue vraiment la transparence.

    D’autres plateformes ont des taux de défaut au moins aussi élevés mais continuent d’afficher sur leur page d’accueil des promesses de gain déconnectées de la réalité.

    en réponse à : Agrégateur : Projets manquants ou statuts à modifier #12330
    Teodoro
    Participant

    @Mathieu: bah dans cas, aucune plateforme n’aura intérêt à dire ce qu’il sait réellement passé. On verra éventuellement des remboursements anticipés sans explication et puis c’est tout 🙂 …

    Après si on veut faire des développements informatiques plus complexes favorisant l’opacité des échanges avec les PF et donnant des estimations fausses sur la qualité du travail de la plateforme (prime à celle qui ne dit pas la réalité des choses), c’est pas à moi de le décider m’enfin ;-)… je continuerai bien sûr à utiliser mon agrégateur préféré :-)))

    en réponse à : Agrégateur : Projets manquants ou statuts à modifier #12328
    Teodoro
    Participant

    Entièrement d’accord avec @pascal.

    L’agrégateur donne « le point de vue » côté prêteur, et non pas côté plateforme, et c’est le seul point de vue que l’on peut avoir, car nous ne connaîtrons jamais tout ce qui se passe côté PF.

    Ne pénalisons pas les plateformes qui sont transparentes et honnêtes vs celles qui nous feront croire qu’il y a eu un remboursement anticipé « tout court ».

     

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #12303
    Teodoro
    Participant

    J’essaie d’utiliser la fonction « portefeuille » de l’agrégateur, et j’ai un os: les projets remboursés par anticipation ont encore des « montants à recevoir » ou un « capital à rembourser ».

    Est-il possible, soit de les mettre à jour automatiquement, soit laisser ces champs éditables pour que l’utilisateur puisse mettre les bons montants?

    (j’espère que ma question n’est pas une redite)

    en réponse à : DP & P Consulting on en parle ? RJ #12124
    Teodoro
    Participant

    @BZH35: ben oui, tout est question d’interprétation. Je considère qu’un dossier classé 5+ ne peut pas être considéré comme « risque de défaillance très faible ». Si je regarde ce diagramme:

    http://blog.wesharebonds.com/wp-content/uploads/2016/07/5.png

    Je vois qu’une société 5+ fait, en gros, partie du « mauvais tiers » des entreprises (62% ont une meilleure cote)..Et en gros le taux de défaut à 3 ans pour une 5+, c’est de l’ordre de 7-8%:

    http://blog.wesharebonds.com/wp-content/uploads/2016/07/4.png

    Bref, et je ne fais que sortir une banalité: le crowdlending, c’est risqué, probablement plus que d’investir en bourse sur une grosse société côtée style Total, Michelin ou Jenesaisqui.

    Pour reprendre la proposition de @Laglaude: je ne suis pas convaincu que demander une liste à la Prévert aux sociétés emprunteuses pourra nous aider à améliorer la situation.

    Je crois beaucoup plus à une responsabilisation « légale » des plateformes, en demandant une obligation de résultat (et non pas de moyens) dans la sélection des dossiers, pour éviter de céder à la tentation de la présentation de projets pourris qui ramènent des commissions.

    Ainsi, on pourrait instaurer une obligation pour la plateforme de rembourser les prêteurs à 100% si la défaillance suvient dans les premier mois, puis 90% au deuxième mois, etc…

    L’idée sous-jacente étant la suivante: le Crowdlending s’adresse par définition à la foule de personnes qui n’y connaît RIEN à la compta, aux bilans d’entreprises etc… c’est donc bien la PF qui doit faire le travail de sélection et qui doit être pénalisée si elle fait n’importe quoi, et ce quelle que soit la quantité d’information délivrée au particulier prêteur. Crédit.fr ou Lendix semblent être capables de faire ce métier. D’autres pas – il faut donc pénaliser ces « autres », pour qu’ils se corrigent…. ou disparaissent.

     

    en réponse à : DP & P Consulting on en parle ? RJ #12101
    Teodoro
    Participant

    @jpt Oui pour dénoncer ce qu’il faut dénoncer, mais là on veut dénoncer quoi exactement?

    Qu’est-ce qui, au vu de la situation de l’époque, aurait dû empêcher Lendopolis de présenter ce dossier??

    Désolé de faire le lourd, mais là moi pas comprendre ce qui est si choquant pour ce prêt.

    en réponse à : DP & P Consulting on en parle ? RJ #12099
    Teodoro
    Participant

    Personnellement je ne vois pas forcément quelque chose de particulièrement anormal sur ce dossier en particulier?

    Je veux dire, on est loin de ces sociétés qui, sur certaines plateformes, ne payaient qu’une ou deux échéances avant de passer en liquidation…

    D’ailleurs la note 5+ de la BDF correspond à « La capacité de l’entreprise à honorer ses engagements financiers est jugée assez faible » (j’ai repris le lien indiqué dans l’agrégateur sur ce dossier).

    Bref, autant sur certains dossiers passés je considère que les plateformes n’ont pas fait leur travail d’analyse, autant là j’ai tendance à me dire que c’est un cas de défaut comme il peut arriver « classiquement »?

    Y’a t’il un élément qui vous choque plus particulièrement sur ce dossier, au vu des éléments connus au moment de la souscription de l’emprunt?

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 47)