Comment mieux épargner ? Forums Général Expert expansion a-t-il arnaqué les analystes de Lendix?

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Articles
  • #12968
    HS1
    Participant

    L’entrepries Expert Expension est en RJ après moins de 3 échéances , avec un FCCR de 1,25.

    Certes le cabinet d’expert comptable ne publiait pas ses comptes mais quand meme on attend plus de vérification de la part de la plateforme numéro 1 .

    J’ai vraiment l’impression qu’ils se sont fait balader dans les grandes largeurs …

    Le soit disant projet web???A–il été vérifié?

    Jusque là on pouvait attribuer à Lendix une note de sérieux permettant d’investir car ils mettaient de l’argent dans l’affaire eux aussi , après MPPV il faut constater que cette attitude n’est plus du tout raisonnable il faut trier comme sur n’importe quelle plateforme.

    Il faut y ajouter un rendement moyen  inférieur à d’autre concurrent qui ont pur le moment moins de défaut.

    La plateforme va-t-elle racheter la créance devant ce défaut ultra précose d’une entreprise ayant un chiffre d’affaire sup a 1 000 KE j’en doute..

    mon bilan en 1 an sur cette plateforme 47 projet financés 2 défauts rendement net négatif -0,1%………avec le bonus +0,69%

    c’est pas mieux que le livret A .

    #12969
    Teodoro
    Participant

    C’est vrai que le projet est en défaut très rapidement.

    Après, si je vois ma grille, il était noté 3/20, donc ultra risqué (d’ailleurs le taux de 8% et le classement en risque C reflétaient ce risque). Donc pas forcément pour ceux qui veulent une rentabilité juste au dessus de l’assurance vie (en montant brut).

    Attention, je ne dis pas que c’est de la « faute » des prêteurs hein. Dans le cas présent, le défaut est quand même très (trop) précoce, et je ne serais pas surpris qu’il y ait anguille sous roche. Mais simplement rappeler que nous avions assez d’éléments laissant entrevoir que le projet était très risqué.

    Le taux global de défaut chez Lendix étant de 3.3% (en nombre, convention du forum), je ne pense pas qu’on puisse (pour le moment) considérer qu’elle fasse globalement mal son travail, en particulier lorsqu’on la compare aux autres plateformes avec un minimum d’ancieneté (Unilend (9.7%), Finsquare (27.8%), Lendopolis (11.5%), Credit.fr (1.4%)

    Reste à voir si c’est un accident de parcours comme il peut en arriver ou bien s’il s’agit d’un début de glissade à la Unilend !

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par Teodoro.
    #12971
    HS1
    Participant

    c’est une manière de voir ,ne pas dicerner l’arnaque éventuelle en tout cas la difficulté criante (2mois payés) est un point très négatif à mon sens .Je dis juste attention on ne peut plus faire confiance à Lendix comme auparavant sur le simple argument qu’ils s’engagent eux aussi.

    moi aussi j’ y suis allé alors que ma matrice me l’interdisait (matrice à 0 et compte non publié) mais je diminuais ce risquee du fait qu’il était présenté par Lendix et je l’ai accepté car leur taux sur les autres prets sont faibles …

    c’est une erreur Lendix ne justifie pas qu’on prenne plus de risque que sur les autres plateformes.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par HS1.
    #12973
    Teodoro
    Participant

    Oui, je suis d’accord, c’est un peu la fin des illusions pour ceux qui en avaient (mais forcément, celà devait arriver un jour, puisque les plateformes doivent faire du chiffre!).

    Que ce soit Credit.fr, Lendix, Unilend ou JenesaisQui, il faut systématiquement appliquer nos outils (lorsque l’on en a) et analyser, et ne jamais partir à l’aveugle.

    C’est d’ailleurs ce qui m’inquiète un peu. Le crowdlending peut-il vraiment être pour le crowd?

    #12974
    Le Glaude
    Participant

    HS1 s’interroge :

    Le soit disant projet web???A–il été vérifié?

    Et bien j’ai posé des questions similaires à Lendix à propos du projet ATRIA LE GALL, dont la présentation loufoque est d’une crédibilité douteuse.

    A ce jour, depuis bientôt trois semaines, aucune réponse n’est encore venue. Voyez vous-mêmes ici : http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/atria-le-gall-487-863-599/page/2/ ainsi que sur l’agrégateur.

     

    #12977
    Patrick de Lendix
    Participant

    Bonjour,

    Oui le projet a été vérifié en direct avec le fournisseur, avec qui l’emprunteur a rompu tout contact après la levée des fonds. Notre contrat (contrairement à celui de Finsquare, re: Atria Le Gall) engage l’emprunteur à utiliser les fonds pour le projet cité. Ce n’est qu’un des éléments qui vont soutenir nos démarches avec cet emprunteur.

    Le crowdlending, comme toute transaction financière mais peut-être encore plus, repose en partie sur la confiance (qui n’exclut pas le contrôle). Lorsque cette confiance est trahie, nous utilisons nos moyens de recouvrement pour protéger les prêteurs. Lorsque la contrepartie est de plus expert-comptable et CAC, cette rupture est exemplairement grave. Il n’y pas de limite (à part la loi bien entendu) aux ressources que nous allons mettre en œuvre pour arriver au bout de cette affaire.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par Patrick de Lendix.
    #12979
    Olivier Goy
    Participant

    Pour traduire ce que dit Patrick, on déteste se faire avoir et on ne lâchera rien. Comptez sur nous !

    Olivier

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par Olivier Goy.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par Olivier Goy.
    #12982
    PretPartez
    Participant

    Ouh là, il y a un mot qui me fait peur dans la réponse de Patrick de Lendix le mot confiance. Cela veut-il dire que toutes les informations de l’emprunteur ne sont pas contrôlées ou contrôlées de loin? Si c’est le bien cas c’est effectivement une porte ouverte aux fraudeurs. Donner les sous à l’emprunteur rapidement c’est bien pour lui mais c’est au détriment de la qualité des dossiers.
    Je précise que, comme plusieurs d’entre vous, je suis issu de la plateforme qui a disparue et que, avec un an d’ancienneté, j’ai déjà 2 prêts en défaut.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par PretPartez.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par PretPartez.
    #12985
    Patrick de Lendix
    Participant

    Non ce n’est absolument pas le cas, et ce n’est pas le sens que je voulais donner à ma phrase (d’où le « qui n’exclut pas le contrôle »).  Les informations données par les emprunteurs sont croisées avec de multiples sources. Franchement nous préférerions ne pas avoir à le faire car c’est pénible pour les emprunteurs honnêtes, mais il en suffit d’un qui ne le soit pas pour que nous n’ayons pas d’autre choix que d’être précautionneux avec tous.

    #12986
    Jacquouille
    Participant

    @Patrick de Lendix

    Bonjour,

    Le seul moyen d’éviter ce genre d’arnaque lorsque l’objet du financement est tangible, c’est de régler directement entre les mains du fournisseur contre un bon de livraison signé du fournisseur et du client, avec copie de la facture définitive.

    Avez-vous juridiquement les moyens d’aller au pénal ?

    #12988
    HS1
    Participant

    Pour ma part j’avoue bien volontiers avoir attribué une « confiance particulière » à Lendix ,

    je serai attentif aux efforts que vous mettrez en œuvre . j’imagine ne pas etre le seul ,

    autant il me parait acceptable de perdre de l’argent parcequ’une entreprise a un « accident de vie » autant constater que sur mes portefeuille les « arnaques » avec défaut dans les 3 premiers mois représentent 75% de mes pertes et annulent totalement toute possibilité de rendement positif risque rapidement de devenir rédibitoire .

    Faites le max il en va de la crédibilité de ce secteur et accessoirement de nos petites économies .

     

     

     

    #12995
    thierry_j
    Participant

    Je l’avais déjà suggéré par ailleurs et je ne vais pas lâcher le morceau. Les plates-formes doivent prendre des engagements auprès des prêteurs pour les défaillances la première année, et surtout dans les 3-4 premiers mois. Même si je ne doute pas de la bonne foi de Lendix, la plate-forme qui laisse un  passer un dossier foireux porte une part de responsabilité, à moduler selon la note donnée. Il n’est pas normal que le prêteur (même si Lendix est également prêteur en l’occurrence, mais mon propos s’adresse à toutes les plate-formes) supporte 100% de la perte.

    Note: je n’ai pas d’intérêt sur ce dossier particulier puisque je n’y suis pas allé

    #13020
    Pascal
    Participant

    Je ne suis pas allé sur ce projet mais un expert comptable normalement inspire confiance.

    Je pense comme je l’ai déjà préconisé plusieurs fois que dans la mesure du possible les fonds devraient être versé aux fournisseurs.

    Je sais que cela risque d’alourdir les procédures des plateformes mais, à mon avis, c’est le seul moyen de s’assurer que les fonds vont bien aux projets présentés. Attention cela n’empêchera pas d’autres fraudes (fournisseurs de connivences) mais devraient les limiter.

    #13084
    GGouz
    Participant

    Président de Expert Expansion : Serge GODARD

    Autres mandats de ce Monsieur : Président de E2 BY MB & SCOTT, le fameux prestataire web comme l’indique la présentation du projet faite par Lendix sur son site :

    « La société souhaite emprunter 156 000 € sur 36 mois afin de financer le développement d’un projet web en partenariat avec la plateforme MB&Scott afin de capter de nouveaux clients. La plateforme est présentée sous la forme de boutique digitale sur laquelle une entreprise peut facilement trouver les services nécessaires à sa gestion, dont les services d’expertises comptables. Le site MB&Scott existe depuis 2015 et a une grande force de communication (14 400 abonnés sur Twitter) »

    Aïe, c’est là que l’escroquerie aurait pu être visible.

     

    <div class= »clearfix »></div>
    <div class= »row »></div>
    <div class= »row hidden-smallDevice »></div>

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par GGouz.
    #13088
    Patrick de Lendix
    Participant

    Bonsoir,

    E2 by MB&Scott (créée en mars 2017) n’est pas le prestataire dont il est question dans la note, et dont la dénomination légale est Little Big Ideas (811447838), créée en mai 2015 et que nous connaissons par ailleurs ce qui nous a permis de verifier que le projet existait (avant l’emprunt…). E2 by MB&Scott est une JV entre M. Godard et Little Big Ideas, j’imagine que le nom veut dire « Experts Expansion by MB&Scott », ce qui correspond au projet.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 2 mois par Patrick de Lendix.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.