Sujets sur les Forums

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 42)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Look&Fin garantit le capital à 100 % #15766
    fk13
    Participant

    Les conditions générales pour que la garantie s’appliquent sont un peu bizarres :

    1. dans tous les cas, après 3 mensualités impayées (sans autre conditions, cf §3.11.1)
    2. s’il y a prononcé de liquidation judiciaire (entre autres conditions pour un emprunteur français, cf §3.11.3))

    le cas 2 me semble normalement toujours couvert par le cas 1, mais nulle part on voit de délai entre la « défaillance » vue du contrat et le remboursement

    le § 3.13 parle aussi d’une franchise…

    Bref les conditions ne sont pas claires, même si à la lecture la couverture semble intéressante.

    en réponse à : Portage immobilier : Que faut il en penser ? #14870
    fk13
    Participant

    Un des gros avantages de cette solution est que l’ex propriétaire veut rester dans le bien (sinon il tenterait de le vendre pour apurer ses dettes) : c’est donc un gage fort pour celui qui va être porteur. En outre, la décote de 25% sur le prix d’achat par rapport au marché ne met pas le futur locataire dans une situation qui empire. Les loyers se rapportant à ce prix d’achat, sont donc bien plus faibles que ceux du marché. Bref win/win comme on dit…

    Quant à la partie légale, le notaire est là pour la garantir…

    Il me semble qu’il faut plus voir ça comme un placement de moyen terme (l’objectif est que le vendeur rachète son bien, pas de le spolier) que comme un investissement immobilier locatif classique, qui par nature est de long terme…

    Si on plus on arrive à financer ça avec un prêt immobilier « portable », alors là c’est solidaire et très rentable .

    PS : oui j ai investi par ce biais et pour l’instant, ça marche comme dans la FAQ…

    fk13
    Participant

    Concernant l’équity, les statistiques de survie des entreprises n’aident pas vraiment à se lancer sur ce « marché ». Je me demande si cela ne vient pas aussi du fait que les plateformes ne sont pas vraiment impliquées dans le suivi de l’activité des sociétés financées, à la différence des FCPI qui doivent s’impliquer un minimum pour montrer des rendements « raisonnables » sur la durée.

    en réponse à : Prêt relais flexible pour PME et ETI : Une innovation de Lendix ? #14262
    fk13
    Participant

    Il subsiste deux questions : est ce que ces prêts sont déclarés comme tels, à savoir que l’objectif est qu’ils n’aillent pas au bout de la durée maximale. Les notes des entreprises et donc le taux vont ils être impactés ?

    en réponse à : Les plateformes de prêt participatif harmonisent leurs statistiques #14223
    fk13
    Participant

    @Manu, l’équipe de Lendopolis a dû te lire, car les nombres de défaut sont maintenant indiqués (20 retards de plus de 60 jours et 28 retards/défauts en tout).

    dans l’agrégateur, il y a 27 défauts + Uslu (que Lendopolis considère en défaut, et qui est noté remboursé avec défaut sur l’agrégateur), donc le compte est bon.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 2 mois par fk13.
    en réponse à : Déductibilité des pertes moins intéressante avec Macron #14028
    fk13
    Participant

    Je dis peut-être une bêtise, mais je ne sais pas ce que vous voulez déduire avec un prélèvement Forfaitaire, qui était annoncé libératoire…

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #13811
    fk13
    Participant

    nickel, merci

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #13701
    fk13
    Participant

    @Mathieu

    Il me semble qu’il y a un petit bug dans l’agrégateur : en filtrant sur « défaut » j’ai les prêts en défaut ET ceux qui sont « remboursés avec incident » (on le voit par exemple en filtrant aussi sur finsquare).

    fk13
    Participant

    Sachant que si bêtement le prêt le plus exposé est en défaut, le taux d’exposition monte tous les mois sauf à prêter beaucoup plus que les remboursements. Je pense que l’indicateur est intéressant mais uniquement pour traiter le passé…

    en réponse à : Classement en remboursés avec défaut ? #13677
    fk13
    Participant

    Et si finalement on mettait dans l’agrégateur uniquement « terminé avec incidents » pour les cas 3 à 7 (ce qui inclut l’exemple de@Pascal), et que la notion de perte soit un paramètre du portefeuille de chacun (du type oui non, comme ça chacun pourra utiliser son propre critère (perte en capital ou reçu<mise ou…),  son taux d’ir ou tout autre considération qu’il veut…

    À terme ça pourrait servir à établir une typologie des prêteurs d’un point de vue statistique, alors que les infos de l’agrégateur servent plus à établir une typologie des prêts.

    Les commentaires permettent de savoir qui a remboursé et quand : traiter tous les cas par un indicateur dédié relève pour moi de la gageure…

    Et tant que ce n’est pas terminé, c’est en défaut…

    Courage @Mathieu

    en réponse à : Classement en remboursés avec défaut ? #13609
    fk13
    Participant

    Si on se réfère à la règle de @thierry_j il me semble qu’il faut prendre en compte tous ces cas (désolé j’en rajoute encore un) :

    – défaut : l’emprunteur ne rembourse plus –  on peut le mettre dès que l’incident arrive

    – remboursé : le prêt est arrivé à terme (avec éventuellement des retards qui ont été régularisés sans frais par l’emprunteur) ou a été remboursé par anticipation.

    –  remboursement avec incidents : soit on est sur l’échéancier initial (en terme de calendrier), soit on est sur un nouveau plan de remboursement. le terme défaut devrait disparaître. mais il ne faut pas marquer le prêt comme remboursé car ce n’est pas encore vrai. est-ce pertinent de catégoriser ce cas ? (pour moi oui, mais bon …)

    – remboursé avec incidents : idem ci-dessus, mais l’emprunteur a terminé les remboursements. il faut donc attendre la fin

    – terminé avec pertes : on peut le mettre dès qu’on est sûr que l’on touchera moins que le capital prété.

    Je rejoins @HS1 qui ne veut pas de terme « défaut » pendant 10 ans, mais « en cours de remboursement » ne va pas, ni « remboursé avec incidents/défauts/pertes » (car ce n’est pas encore remboursé).

    et puis après il faudra mettre les portefeuilles de l’agrégateur en cohérence, ce qui ne va pas être simple…
    <p style= »box-sizing: border-box; margin: 0px 0px 10px; color: #464646; font-family: robotomedium, Helvetica, sans-serif; font-size: 15px; letter-spacing: 1px; background-color: #fbfbfb; »></p>

    en réponse à : Classement en remboursés avec défaut ? #13575
    fk13
    Participant

    @Thierry_j : je partage complètement

    je rajouterai un petit commentaire : les deux derniers cas ne devraient être utilisés que lorsque la plateforme considère que le prêt est clos (plus d’argent attendu de l’emprunteur). Tant que ce n’est pas le cas, je pense que le prêt doit resté déclaré en défaut. A moins qu’on soit certain d’être dans le deuxième cas (si le CRD du prêt en question est inférieur à (intérêts déjà versé – frais éventuels)).

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #13533
    fk13
    Participant

    Bonjour, très bien en avoir rajouté ce champ, mais je suis un peu perdu. La distinction semble dire qu’il y a eu un défaut,(vision  d’un impact sur le tableau d’amortissement), et pas qu’ il y a un défaut (donc une perte)à la fin. Ne faut il pas distinguer les cas où on a récupéré moins que ce qu’on a prêté ?

    en réponse à : Classement en remboursés avec défaut ? #13531
    fk13
    Participant

    Comme l’a dit @thierry_j dans un autre fil, je pense que le critère rembourse avec défaut ne doit concerner que les prêts qui ont conduit à recevoir moins que le capital investi. C’est à dire sans tenir compte de qui a remboursé (emprunteur ou plateforme) ni quand (vers la fin avec beaucoup d’intérêts ou pas). Ça ne prend pas en compte le préjudice moral d’avoir eu des défauts ni les pertes de jouissance. Mais vu du prêteur l’argent est revenu…

    Avoir trois catégories (remboursé, remboursé sans perte, remboursé avec pertes) me semble lourd à gérer.

     

    Et dans cette logique, tant qu’on n’a pas reçu l’argent, on est en défaut (la notion de remboursé implique que l’argent est disponible, soit retirable soit repretable, ce qui n’est pas le cas sur un plan de remboursement).

    en réponse à : Capital en défaut supérieur aux intérêts bruts versés #13309
    fk13
    Participant

    bonjour,

    désolé je reviens sur le sujet, mais je ne comprend pas l’intérêt de calculer un TRI sur du virtuel (en prenant en compte des hypothétiques remboursements futurs) alors qu’on peut avoir des remboursements anticipés, des retards, des frais de recouvrement, etc…

    Il me semble que le calcul le plus utile serait le TRI « passé », comme le font les SCPI. La valeur courante des prêts est le CRD et c’est cette valeur qui doit annuler le TRI.

    En effet, sur quelques échéances payées avant remboursement anticipé, on a un TRI bien plus faible que celui qui est annoncé lorsque le prêt va au bout.

    Je le calcule pour mes prêts et par exemple, sur Lendix je suis actuellement à -2.3%, 8.8 %sur credit.fr (grâce à un bonus) et 1.6% sur Unilend. Mais chaque mois ce taux remonte (tant que je n’ai pas de nouveaux défauts).

    ça représente bien la valeur intrinsèque des CRD (on a mis au pot, peu de gains d’intérêts car peu de temps et peut-être des pertes, donc à l’instant t, on pleure…)

    Pourquoi n’est-ce pas utilisé par les plateformes?

    en réponse à : Capital en défaut supérieur aux intérêts bruts versés #13307
    fk13
    Participant

    bonjour,

    désolé je reviens sur le sujet, mais je ne comprend pas l’intérêt de calculer un TRI sur du virtuel (en prenant en compte des hypothétiques remboursements futurs) alors qu’on peut avoir des remboursements anticipés, des retards, des frais de recouvrement, etc…

    Il me semble que le calcul le plus utile serait le TRI « passé », comme le font les SCPI. La valeur courante des prêts est le CRD et c’est cette valeur qui doit annuler le TRI.

    En effet, par exemple, avec un prêt de 1000€, sur quelques échéances payées avant remboursement anticipé, on a un TRI bien plus faible que celui qui est annoncé lorsque le prêt va au bout.

    Je le calcule pour mes prêts et par exemple, sur Lendix je suis actuellement à -2.3%, 8.8 %sur credit.fr (grâce à un bonus) et 1.6% sur Unilend. Mais chaque mois ce taux remonte (tant que je n’ai pas de nouveaux défauts).

    ça représente bien la valeur intrinsèque des CRD (on a mis au pot, peu de gains d’intérêts car peu de temps et peut-être des pertes, donc à l’instant t, on pleure…)

    Pourquoi n’est-ce pas utilisé par les plateformes?

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 4 mois par fk13.
    fk13
    Participant

    Mon premier prêt était de 500€ (bien trop gros par rapport aux prêts suivants) et il est en défaut (Com’int): bref 1* et taux de diversification de 5.88% pour 65 prêts (6.89 bruts, 4.5 après défaut).

    et ça va être long pour améliorer le score…

     

    en réponse à : Aidez nous à compléter les 1ères dates d'échéance #13305
    fk13
    Participant

    Quand un projet vient d’être financé, est-ce que l’API des plate-forme le renseigne automatiquement ou il faut le faire à la main? (j’avoue que pour les prêts lendix auxquels je participe je le mets moi -même, dès que je le met sur l’agrégateur, vu que tous les prêts vont au bout, mais c’est peut-être inutile…)

    PS qui n’a rien à voir : est-ce que le nombre de status possibles pour les prêts va évoluer pour prendre en compte le « consensus » obtenu avant les vacances, sur la nécessité de signaler des prêts qui ont générés des pertes vu du préteur (liés aux frais de recouvrement ou autre), de ceux qui ont été pris en charge par les plate-forme/assurances…

    en réponse à : Suggestions d'amélioration #13109
    fk13
    Participant

    bonjour,

    Je trouve cette nouvelle page portefeuille très bien sauf la partie composition actuelle qui mélange des données des prêts initiaux (très bien pour la répartition sectorielle, les durées et les pays) et des données qui seraient plus du ressort du CRD (ce qui est normalement indiqué dans le titre de cette section, « en proportion du CRD »). Ainsi, la santé du portefeuille devrait être en valeur courante de CRD et pas en fonction du montant du prêt initial, ce qui n’a pas de sens pour les défauts et les prêts terminés.

    Peut-être déplacer cette partie « santé » vers la section « solde »…

    Comme améliorations complémentaires, peut-on rajouter une indication des prêts remboursés en anticipé et compléter la partie « durées » avec les remboursements différés ou in fine?

    en réponse à : Capital en défaut supérieur aux intérêts bruts versés #12967
    fk13
    Participant

    Finalement, est ce que ce n’est pas le TRI (avec calcul des taux par jour, sur une base annuelle) qui serait à utiliser (avec une valeur actuelle égale au CRD – défauts probables), car en plus ça prend en compte l’argent qui dort et/ou qui est réinvesti.

    Le rendement net (CRD – défauts + somme des gains-impots)/capital investi, ne me parait pas d’une grande utilité car aucune prise en compte du temps, et c’est un peu ça qu’on fait en comparant les interêts reçus et le CRD »perdu »…

    ça permet de voir si les 0,75% du livret A sont si mauvais que ça…

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #12918
    fk13
    Participant

    bonjour,

    Je viens de renseigner les quelques projets d’Unilend auquels j’ai souscrit. A ce titre l’export excel des transactions fourni par cette plateforme permettrait facilement de remplir des dates manquantes si plusieurs préteurs fournissait leur fichier (quitte à supprimer les colonnes « montant ») .

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 6 mois par fk13.
    en réponse à : Absence de date d'échéance des prêts Credit.fr : Pourquoi ? #12854
    fk13
    Participant

    @Mathieu et @Pascal,

    dans tous mes contrats de credit.fr, l’échéance est signalée dans le §5.1. Ce n’est pas la date de virement, mais la date au-delà de laquelle il y a soucis donc potentiel défaut.  J’ai renseigné hier soir les dates associées à mes 12 prêts, donc mettre le 5 par défaut pourquoi pas, mais ça me semble pertinent de pouvoir quand même la modifier (pour les modérateurs qui ont les infos).

    en réponse à : Vers la création d'un marché secondaire des minibons ? #12575
    fk13
    Participant

    @jacquouille: ce n’est pas la blockchain qui m’inquiète (car ce n’est qu’un outil de suivi des transactions pour confirmer que le prêt de X, après n revente, est bien attribué à Y, c’est une base de données), c’est le concept de revente des minibons, surtout si la revente à un fond non dédiée est possible.

    en réponse à : Vers la création d'un marché secondaire des minibons ? #12568
    fk13
    Participant

    N’est ce pas la voie à une titrisation des prêts, qui deviendront de ce fait opaques et très risqués, surtout s’ ils sont revendus à des gens qui ne savent pas vraiment ce que c’est ?

    en réponse à : Le PEA dans la diversification de patrimoine? #12553
    fk13
    Participant

    bonjour,

    le PEA n’est pas vraiment un placement pour financer les entreprises (sauf à investir aux introductions et augmentation de capital, mais c’est marginal sur le total et jetrouve les introductions biaisées pour les petits porteurs).  Il faut déjà choisir une banque qui minimise les frais d’ordre et qui ne fasse pas payer de frais de garde. En ce sens, les banques en ligne sont imbattables. personnellement, j’ai choisi une banque qui fait payer ses ordres à l’acte car mon objectif n’est pas de faire 5 ordres par jour (donc exit les forfaits). et donc en gros, pour 2 ou 3 ordres (<1000€) par mois au max, j’en ai pour  10/15€ de frais d’ordre et 0€ de garde( une banque traditionnelle est x10 voire x20  au minimum).

    Après, il faut choisir des entreprises auxquelles on crois, et je pense qu’il ne faut pas avoir trop de lignes. règles de base (d’après les pro) : ne pas avoir peur des baisses (éventuellement se donner une limite de vente, mais franchement c’est alors valider ses pertes) et savoir vendre à la hausse. pour l’instant je suis assez chanceux, vu qu’en 3 ans, j’ai fait x2.2 , avec une douzaine d’actions en moyenne (dont 3 en dessous de -30).

    mais clairement ça n’a rien à voir avec le crowdlending, où l’investissement est direct dans l’entreprise et la perte possible immédiate, ni avec les assurances-vie où l’investissement est géré par d’autres et globalement peu risqué en comparaison (pas  d’effet falaise avec perte immédiate de la mise).

    je n’ai pas encore essayé wiseed (start-up), même si j’y ai pensé, car je trouve le côté affect trop fort, avec le risque d’investir dans un projet qui me plait, mais pas forcément celui qui peut marcher. je vois  vraiment ça comme du don avec un bonus si ça marche et je ne suis pas encore prêt à ça…

    fk13
    Participant

    bonjour,

    l’assurance ne me parait pas la meilleure solution en ce sens qu’elle sera forcément chère vu le taux de défaut (ce qui implique un volume important de travaux à assumer en cas de disparition de la plateforme).

    Ne peut-on envisager  un mécanisme de sauvegarde, en instituant une cotisation, basée sur le montant des prêts (+ complément lors des paiements réguliers, comme le fait la majorité des plateformes), vers un fond/société qui agirait en extinction en cas de disparition plateforme? Je pense à quelque chose type crédit logement, avec remboursement d’une partie de la prime en cas de remboursement du prêt sans défaut, ce qui limiterait l’impact sur les prêteurs (mais ce fond agirait pour eux, donc ça justifie un coût) et les plateforme.

    j’y vois deux avantages :

    • impact sur le business plan des plateformes, en mixant des prêts courts (pour une sorte de fond de roulement des primes versées) et des prêts plus long (pour les intérêts) et en privilégiant des flux continus (ponction à chaque prélèvement et pas uniquement au déblocage du prêt)
    • ce mécanisme multi-plateforme ne reposerait plus uniquement sur l’intermédiaire de paiement et il y a aurait un suivi.

    Il y a cependant au moins 3 inconvénients :

    • la nécessité d’harmoniser les business plan pour qu’il n’y ait pas de règle différente par plateforme (ça peut être long)
    • la difficulté juridique de devoir modifier tous les contrats de prêts pour que ce fond/cette société soit en mesure d’agir au nom de tous les prêteurs en lieu et place de la plateforme initiale.
    • la nécessité que toutes les plateformes adhèrent…

    avec une cotisation de l’ordre de 1%, à charge égale plateforme/prêteur, on a 100k€ pour 10M€ de prêts versés, ce qui me parait viable pour initier le suivi, avec en plus x% de commission à chaque prélèvement pour pérenniser l’activité dans la durée (Lendix prélève 1/12% du CRD mensuellement par exemple), sachant que les plateformes/prêteurs qui choisissent les bonnes entreprises récupéreraient une partie de la mise au remboursement final…

     

    bref, ce n’est qu’une idée : avis aux lobbyistes et autres startup-eurs :-);

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 7 mois par fk13. Raison: orthographe
    en réponse à : Agrégateur : Projets manquants ou statuts à modifier #12457
    fk13
    Participant

    A la relecture de ces échanges, il me semble que la vraie incompréhension est la grille de lecture : fait-on une analyse

    1. du marché de crowdlending , où le nombre de défaut est effectivement un indicateur important
    2. du suivi de son portefeuille, où le défaut n’est caractérisé que par une perte (je simplifie certainement, mais c’est mon cas)?

    Ainsi, suivant la grille choisie, un prêt remboursé au prêteur par la plateforme (ou son assurance) est un défaut « de marché » car peut conduire à la perte de ladite plateforme, alors que pour le prêteur, il n’y a pas de perte d’argent, donc pas de problème. (je mets volontairement à l’écart la perte de jouissance si le remboursement est long).

    Si on veut que l’agrégateur réponde à ces deux besoins disjoints (mais le veut-on?), je propose 5 indicateurs, pour les prêts et pas les entreprises, car je pense que le traitement doit être différencié pour les prêteurs:

    1. défaut : le prêt est en cours de remboursement et subit un incident.
    2. procédure collective : sous-ensemble de défaut, qui caractérise la faible probabilité de recouvrer le CRD (mais c’est à mon avis assez optionnel)
    3. remboursé (qu’il y ait eu des incidents ou pas, du moment que l’ensemble du CRD est remboursé in fine)
    4. remboursé plateforme
    5. remboursé avec pertes

    Les points 1,2 et 5 sont des prêts avec impact sur le portefeuille (grille « prêteur »). Le point 4 n’est pas vraiment important pour les prêteurs, d’un point de vue rendement du portefeuille c’est ~ pareil qu’un remboursement anticipé.

    Les points 1,2 et 4 et 5 sont des prêts avec impact sur le marché (grille « analyste du crowdlending »).

    Ainsi, dans les exemples proposé par @HS1 pour Zero7 en haut de cette page :

    • les prêts de finsquare et Pretup seraient en défaut (perte argent pour le prêteur)
    • le prêt de prexem serait remboursé plateforme

    Avec ça, je pense qu’on couvre tous les cas de figure et que chacun y trouve son compte. Vu le nombre d’échanges, on ne peut pas rester sur un mauvais statu quo…

     

    en réponse à : Evolution de l’agrégateur de plateformes #12422
    fk13
    Participant

    bonjour,

    Serait-il possible, au moins dans la partie détail de chaque prêt d’indiquer la date du prêt en question? L’information est disponible pour les autres prêts d’une même société, mais je ne trouve pas la date du prêt consulté. C’est souvent cette information qui permet de caractériser un prêt et on ne peut pas la rechercher (ou alors, je n’ai pas trouvé…).

    en réponse à : Agrégateur : Projets manquants ou statuts à modifier #12421
    fk13
    Participant

    je viens de recevoir la newsletter d’Unilend qui parle de 44 prêts déjà remboursés. Il y en a seulement 42 sur l’agrégateur. Personnellement, les miens sont soit en défaut, soit en cours de remboursement (donc je ne peux pas aider …) et je n’ai pas trouvé de liste de l’état des prêts sur le site d’Unilend.

    Par ailleurs, il me semble qu’il y a un prêt en doublon dans l’agrégateur pour Unilend (Pascal et Beatrix, les deux de début novembre 2016, pour 48000€ à 5% sur 9 mois). le lien renvoie vers le même prêt en tout cas…

    en réponse à : Agrégateur : Projets manquants ou statuts à modifier #12412
    fk13
    Participant

    Je partage la logique de suivre les défauts en nombre. Si on caractérise une société et pas un prêt en particulier par défaut (pourquoi pas) pour tracer le nombre, il faut alors aussi tracer en défaut les remboursements contentieux qui amputent le portefeuille du prêteur (frais de recouvrement)

    donc par exemple,

    • FUNELIA (finsquare) devrait logiquement être en défaut  (et pas remboursement terminé) car certes la société semble avoir remboursé son prêt (cf posts sur agrégateur), mais le prêteur y a été de sa poche cause recouvrement
    • USLU devrait être aussi en défaut (prise en charge plateforme)

    bref, passer en défaut les prêts pris en charge par les plateforme ou amputés des frais de recouvrement et garder « positif » ceux remboursés  « naturellement » par l’entreprise ou via recouvrement mais sans impact (hormis le manque à gagner suite à retard) sur le prêteur.

     

    on se rapproche du consensus?

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 42)