Crédit professionnel : Kesako ? comment peut on l’obtenir ?

Ajouter un commentaire

Nombreuses sont les situations qui amènent un professionnel à recourir à un crédit. Monter un projet, investir dans du matériel, construire un local, développer ses activités, reprendre un fonds de commerce… Si certains entrepreneurs ont les moyens de s’autofinancer, la plupart sont obligés de se tourner vers les organismes de financement. Quels sont les différents types de prêts professionnels ? Comment le principe du crédit professionnel fonctionne-t-il ? Comment obtenir un crédit professionnel ? Cet article vous donnera les informations utiles.

Comparez les plateformes

Les différentes raisons de recourir à un prêt professionnel

D’abord, le prêt professionnel s’adresse uniquement aux professions libérales (médecin, avocat, sagefemme, infirmiers…), aux artisans, aux commerçants, aux agriculteurs, aux TPE / PME et aux associations.

Contrairement au prêt personnel, le crédit professionnel est destiné à couvrir les besoins d’une entreprise :

  • Les besoins en trésorerie
  • Les besoins immobiliers
  • Les besoins en équipement

 

Les différentes sortes de crédit professionnel

 

Le crédit professionnel peut être assimilé à l’emprunt bancaire uniquement ou être plus générique et englober d’autres solutions de financement professionnel tels que l’affacturage ou le leasing.

Le prêt professionnel amortissable

C’est un crédit bancaire accordé à court, moyen ou long terme, remboursable par mensualités. Dans certains cas il peut être In fine ou à débit différé.

 

Crédit à court terme

Le crédit à court terme englobe également la facilité de caisse et le découvert bancaire. L’entreprise est alors à découvert ou débitrice pendant une période maximale de quelques mois (18 mois maxi). Ce crédit professionnel est seulement accordé aux entreprises de confiance qui s’engagent à redevenir « créditeur » à la fin de l’échéance. Il est plutôt utilisé pour financer du BFR, de la trésorerie.

Quelques plateformes proposent des financements court terme, c’est notamment le cas de Lendix.

 

Crédit à moyen terme

C’est un crédit professionnel remboursable entre 2 et 7 ans. Souvent destiné à l’acquisition d’actifs matériels, Il peut représenter entre 50 à 75 % du montant de l’investissement.

La plupart des plateformes de crowdlending proposent ce genre de prêts et peuvent aussi, dans certains cas, financer de l’actif immatériel (marketing, ressources humaines, …).

Pour vous simplifier la vie et choisir la plateforme adéquate en quelques clics, vous pouvez utiliser notre comparateur de plateformes de prêt aux entreprises.

 

Crédit à long terme

D’une durée de 7 à 20 ans, ce prêt est généralement accordé par les banques. C’est le moyen le plus utilisé pour financer l’immobilier professionnel.

D’après la réglementation actuelle, aucune plateforme n’a la possibilité de proposer de prêts d’une durée supérieure à 7 ans.

 

Le crédit-bail ou leasing

Le principe du crédit-bail consiste à demander à une banque ou à un établissement financier de financer l’acquisition d’un matériel. Ce dernier en devient le propriétaire. Dès lors, l’entreprise lui loue le bien. En fin de contrat, l’entreprise peut soit acheter le bien à une valeur résiduelle, soit continuer à louer le matériel.

 

 

L’affacturage ou factoring

L’affacturage consiste à demander à une société financière ou factor d’acheter les créances clients d’une entreprise afin de disposer d’une trésorerie immédiate. En contrepartie, l’entreprise verse des commissions et constitue un dépôt de garantie. Cette forme de crédit professionnel peut recouvrer jusqu’à 100 % du montant des créances sous conditions.

 

La constitution du dossier

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, constituer un bon dossier est une nécessité. Vous pouvez aussi vous faire assister par un courtier spécialisé en financement des professionnels tel que Creditprofessionnel.com (je prêche pour ma paroisse).

 

Le déroulement de la demande de prêt professionnel

C’est au cours d’un entretien avec un établissement prêteur que la demande de prêt professionnel s’effectue. Le dossier autant que l’attitude du représentant de l’entreprise sont jugés. Une bonne préparation est donc de rigueur :

  • Adoptez une attitude sûre et convaincante. Ceci est d’autant plus utile si vous avez le projet de reprendre les rênes d’une société en faillite
  • Mettez en avant vos compétences et vos expériences professionnelles
  • Partagez votre vision du projet en y mettant de la passion

En outre, pensez à apporter les documents suivants :

  • Un document qui expose en détail vos motivations, vos ressources propres (pour que votre projet soit viable aux yeux d’un prêteur, un apport personnel de l’ordre de 20 à 30 % est recommandé), vos besoins en fonds de roulement et le montant du crédit que vous espérez obtenir.
  • Un document qui expose noir sur blanc le projet à l’origine de votre demande de crédit professionnel, les activités de l’entreprise s’il s’agit d’une extension, les objectifs que vous espérez atteindre en termes de chiffre d’affaires.

 

Les pièces justificatives à joindre au dossier

La liste n’est pas exhaustive mais certains documents seront indispensables :

  • La carte d’identité de l’entrepreneur (voire des autres associés) ainsi que son CV
  • L’extrait Kbis de l’entreprise
  • Les trois derniers bilans ou un bilan prévisionnel si l’entreprise est en cours de création
  • Un justificatif de domiciliation
  • Les relevés de compte de l’entrepreneur (et de la société)
  • Les statuts de la société

 

Comparez les plateformes

Une réponse à “Crédit professionnel : Kesako ? comment peut on l’obtenir ?”

  1. Mwy

    article très intéressant et très complet !

    Répondre

Laisser une réponse