L’affacturage ou comment financer la trésorerie d’une entreprise

Ajouter un commentaire

Pour faire face à leurs besoins de trésorerie, de plus en plus d’entreprises optent pour l’affacturage. Défini comme une technique de financement et de gestion du poste client, l’affacturage permet à une entreprise d’être accompagnée dans toutes ses phases de développement tout en assurant le recouvrement de son propre compte. Mais comment fonctionne-t-il réellement ? Quelles sont les formes d’affacturage ? Quels sont les avantages de signer un contrat d’affacturage ? Voici quelques éléments de réponse.

Comparez les plateformes

L’affacturage : comment ça fonctionne ?

Dans la pratique, un organisme spécialisé nommé « factor » est sollicité pour « acheter » les factures de l’entreprise, gérer les comptes clients et assurer le paiement (grâce à un fonds de garantie doté par l’entreprise elle-même) en cas de défaillance du débiteur. Les deux entités sont liées par un contrat d’affacturage.

Ainsi, l’entreprise adresse la liste des clients au factor, qui, après analyse de la solvabilité de chaque client, attribue une ligne de financement à cette dernière. L’affacturage constitue en quelque sorte une multitude de prêts professionnels court terme.

Ensuite, chaque client est notifié de régler ses factures auprès de la société d’affacturage. Cette dernière se charge de relancer les factures, d’effectuer la mise en recouvrement, et d’encaisser les paiements.

Afin de doter le fonds de garantie, le factor réalise une retenue de garantie (%) sur chaque cession de créance. En cas de défaut d’un débiteur, ce fonds permettra de rembourser le factor. En fin de contrat le solde de ce fonds sera intégralement reversé à l’entreprise.

La rémunération de la société d’affacturage

À titre de rémunération, l’adhérent doit verser des commissions au factor en contrepartie des services rendus. Il y a :

  • la commission d’affacturage, prélevée en pourcentage sur le montant des créances transférées, dont le taux peut varier de 0,5 à 2,5 % ;
  • la commission de financement, comparable à un taux de base bancaire pouvant aller jusqu’à 3 %.

Les taux appliqués peuvent varier d’un factor à un autre. Il est donc conseillé de s’informer sur les coûts avant de signer un contrat.

Quels sont les types d’affacturage ?

Selon la politique commerciale de votre entreprise, vous pouvez avoir recours à trois principaux types d’affacturage :

L’affacturage confidentiel

Destiné à une entreprise structurée, l’affacturage confidentiel est utile pour les entreprises qui ne souhaitent pas que leurs clients règlent directement le factor et qui veulent garder en interne la gestion du poste client.

L’affacturage notifié non géré

Également appelé « affacturage semi-confidentiel », l’affacturage notifié non géré permet de remettre à la société d’affacturage les créances notifiées, tout en gardant la main sur la gestion des créances et des recouvrements.

La mention de subrogation

Inscrite sur la facture du client, la mention de subrogation indique seulement que le client doit régler celle-ci à la société d’affacturage subrogée, et non pas à son débiteur.

Cas particulier : l’affacturage import et l’affacturage export

Pouvant être confidentiel ou notifié, l’affacturage import/export convient particulièrement à des entreprises qui travaillent à l’international. Si l’affacturage export est réservé au financement et à la gestion des factures émises sur les clients internationaux, l’affacturage import permet à l’entreprise de dégager un financement pour réaliser des opérations d’importation.

Quels sont les avantages du factoring ?

Le premier avantage du factoring est de permettre de transformer rapidement les créances à échéance en apport de trésorerie sans imposer d’effort aux clients.

Le deuxième avantage, c’est qu’il s’agit d’une garantie de bonne fin, parce que la créance est garantie par le factor à 100 %. Ce qui n’est pas le cas des autres assurances qui donnent la partie du risque au créancier.

Le troisième avantage réside dans l’allègement des tâches administratives, vu que la plupart des sociétés d’affacturage proposent un service financier complet : gestion totale ou partielle du poste client (identification des règlements, enregistrement des factures, relance, gestion des impayés, prorogation…). Et, grâce au factor, vous pouvez obtenir une meilleure évaluation du risque client.

Finalement, le factoring s’adapte à toute entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité B2B.

 

Comparez les plateformes

Laisser une réponse