Prêt bancaire face au crowdfunding : Lequel choisir ?

Ajouter un commentaire

Lorsque la presse ou les blogueurs s’emparent du crowdfunding, elles utilisent des titres plutôt racoleurs tels que « La fin du monopole bancaire » ou encore « Financer son entreprise sans les banques ». Le crowdfunding ne présenterait donc que des avantages ? Nous avons choisi de confronter le crowdfunding et le prêt bancaire et faire ressortir les avantages et les inconvénients de chacun.

 
Comparez les plateformes
 

Crowdfunding don contre don contre Prêt bancaire

Ce mode de financement participatif consiste à recevoir des dons des particuliers en échange de contreparties ou non. Ainsi une entreprise va plutôt utiliser, d’une certaine manière, le système de la prévente pour financer son projet.

Ce système n’est donc pas vraiment comparable au prêt bancaire qui ne permet pas de financer du stock notamment. De plus, sauf à avoir un produit vraiment innovant, ce mode de financement s’adresse surtout aux petits projets (de 3000 € à 30 000 €)

Ce système reste à privilégier pour des petits projets, notamment en création d’entreprise car il a l’avantage de ne pas demander de garantie au porteur de projets, permet de tester son projet auprès d’un large public et de renforcer la crédibilité dans le cadre d’un financement bancaire complémentaire.

Crowdfunding en capital Vs Prêt bancaire

Cette forme de crowdfunding permet à des porteurs de projet de financer leur développement auprès de particuliers en échange d’actions et donc de capital. Ce système doit donc plutôt être comparé aux business angels ou aux fonds d’investissement qu’aux banques.

Par rapport aux prêts bancaires, il présente l’avantage de ne pas avoir de garantie personnelle à donner et de bénéficier de la communication autour du projet car les investisseurs apportent leurs compétences mais aussi font le buzz autour d’eux. Par contre les porteurs de projets doivent donner une partie du capital et donc perdre en indépendance.

De plus ce mode de financement s’adresse plutôt aux entreprises innovantes, aux startups en fort développement. De même le besoin en financement est généralement supérieur à 100 000 €. Enfin, il permet de renforcer les capitaux propres de l’entreprise en vue d’un emprunt bancaire complémentaire et/ou ultérieur.

Prêt par des particuliers contre Prêt par les banques

 Tout d’abord il convient de préciser que le prêt bancaire permet de financer des projets de toute taille, du petit projet de 1000 € à des projets de plusieurs millions d’euros. En ce qui concerne le crowdlending, il est limité à 1 000 000 € du fait de la réglementation en vigueur.

De plus les emprunts bancaires sont généralement sur 7 ans mais peuvent aussi être à court terme (de quelques mois) ou sur des durées plus longues ( 10 ou 15 ans). A contrario la plupart des plateformes de prêt aux entreprises limitent les durée à 4 ou 5 ans maximum.

Enfin le financement par des particuliers coûte cher aux entreprises puisque, pour attirer les prêteurs, les taux sont élevés. En effet les plateformes spécialisées évoquent des taux compris entre 4 % et 10 % voire plus. En 2015, un emprunt bancaire peut être réalisé à un taux inférieurs à 3 %.

3 avantages principaux en faveur du crowdfunding par le prêt peuvent être évoqués :

  • Il permet à l’entreprise d’être moins dépendante de son banquier.
  • Les prêts sont réalisés sans garantie ce qui est un avantage important pour les porteurs de projet. Les banques demandent souvent une caution personnelle en plus d’une garantie de type hypothèque ou nantissement.
  • Les fonds peuvent être débloqués plus rapidement. Là où le délai bancaire est de plus de 1 mois, les plateformes peuvent réaliser une collecte en quelques jours.

Conclusion : Et si on parlait plutôt de complémentarité entre le crowdfunding et les banques ?

 
Comparez les plateformes
 

Laisser une réponse