Adieu Unilend ! La plateforme est en cessation de paiement !

18 Commentaires

Le précurseur du crowdlending en France, Unilend, a déclaré sa cessation de paiement fin septembre d’après une rumeur plus qu’insistante. Faute de repreneur, la plateforme serait donc en attente d’une décision du tribunal de commerce la plaçant en liquidation judiciaire. Cette annonce ne serait pas étonnante compte tenu des faibles montants collectés par la plateforme depuis plusieurs mois.




Avant toute chose, ça me rappelle un de mes 1ers articles intitulés La Mort d’ISODEV servira-t-elle d’exemple aux plateformes ? => J’ai malheureusement bien l’impression que NON !

 

Edit du 19/10/2018 : Un jugement de liquidation judiciaire simplifiée a été prononcé le 17 octobre 2018 comme suit :

Le Tribunal de Commerce de PARIS, a prononcé, en date du 17/10/2018, l’ouverture de la liquidation judiciaire sous le numéro P201802566, date de cessation des paiements le 03/10/2018, et a désigné : juge commissaire M. Olivier Castello liquidateur SELARL FIDES en la personne de Me Pablo Castanon 5 rue de Palestro 75002 Paris, les déclarations de créances sont à deposer au liquidateur dans les deux mois de la publication au bodacc

 

 

Que vont devenir les prêts en cours ?

 

D’après la page statistiques de la plateforme, les prêts restant à rembourser représenteraient près de 12 millions d’euros et on ne peut que se demander si les emprunteurs vont continuer à rembourser !

Pour la 1ère fois en France, une plateforme va mettre fin à son activité, sans gestion ultérieure des prêts par un autre acteur. Rappelons que la dernière plateforme ayant mis fin à ses activités,à savoir Finsquare avait été reprise par Lendix.

Rappelons nous aussi que Lendix a dû mettre le paquet pour recouvrer tous les prêts en souffrance, ils doivent d’ailleurs encore s’en mordre les doigts ! Et les prêteurs peuvent les remercier sur ce point !

Même si la réglementation prévoit une clause de continuité avec le prestataire de paiements, qui va assurer le recouvrement ? Nous nous sommes régulièrement posé ces questions sur le forum et nous allons malheureusement pouvoir bientôt y répondre …

 

Alors existe-il un marché en France ?

 

Le dernier baromètre faisait apparaitre une faible progression des montants financés sur les plateformes. Avec cette mauvaise nouvelle, on peut donc se demander si il existe vraiment un marché en France.

En effet, Unilend était la 1ère plateforme à se lancer. Elle avait d’ailleurs réussi à lever plusieurs fois de l’argent, à savoir 8 M€ en 2015, puis 2,5 M€ auprès de New Alpha en 2016, Soit un total de 10,5 M€, la plaçant parmi les plateformes les mieux capitalisées.

Enfin faut-il continuer à prêter sur les plus petites plateformes, telles que Bolden, Prexem, Les Entreprêteurs, … Elles qui sont peu capitalisées ?



VN:R_U [1.9.22_1171]
Adieu Unilend ! La plateforme est en cessation de paiement !, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

18 réponses à “Adieu Unilend ! La plateforme est en cessation de paiement !”

  1. psycoke

    sad :/ j’espere que les prêts courant ne vont pas etre laissé dans la nature

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  2. Cécile

    Quand vous dites qu’il y a des rumeurs, où les voyez vous ? Je n’ai absolument rien trouvé sur google.
    Merci par avance.

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour Cécile,

      Le crowdlending est un petit marché où tout le monde se connaît et tout se sait. J’ai donc obtenu cette informations de plusieurs personnes, plus ou moins proches d’Unilend. Nous attendons maintenant le jugement qui permettra d’avoir une info publique.

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
      Répondre
  3. Axelle Fevry

    Bonjour Mathieu et merci pour cette alerte.
    J’en ai profité pour rappatrier les fonds que je n’arrivais pas à y réinvestir alimentant sans doute un mouvement et cercle vicieux.
    Effectivement sur les derniers 7 mois, 32 projets présentés contre 128 chez Lendix et 115 chez Credit.fr qui s’apprête d’ci 19 dossiers à ravir à Unliend la deuxiême place en nombre de dossiers.D’ailleurs leur% de dossiers en cours n’est que de 52% contre 87% chez Lendix et Credit, preuve de ce ralentissement de production. Cela faisait un petit temps que je me demandais comment ils survivent.Je leur ai posé la question et ils ont répondu en parlant de sélectivité…mais là sans dossier depuis le 25 septembre la sélectivité est extrême…Quant â la protection de notre capital, n’est-ce pas comme dans une cie d’assurance ou banque, ils n’ont pas le droit d’utiliser les remboursements pour payer leur loyer, les salaires, frais de fonctionnement, etc qui devraient être exclusivement financés par leurs commissions ? Si c’est bien le cas le liquidateur devra assurer le suivi qui peut pour certains dossiers prendre encore plusieurs années.

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour Axelle,

      En effet, la plateforme ne peut pas utiliser l’argent des prêteurs pour ses bien propres. Cet argent est placé sur un compte de cantonnement géré par le prestataire de paiement (PSP). Le seul risque est que les emprunteurs arrêtent de payer et que le recouvrement soit mal géré.

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
      Répondre
  4. Valooo

    Quelle est votre source ?

    Merci

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour,

      J’ai eu cette information par plusieurs personnes, plus ou moins proches du dossier.

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: +1 (from 1 vote)
      Répondre
  5. Le Glaude

    Si la rumeur se confirme, en l’absence de repreneur les flux entrants devraient, selon la règlementation, passer en gestion extinctive directement assurée par la Société financière du porte-monnaie électronique interbancaire (SFPMEI).
    https://www.crowdlending.fr/forums/sujet/plateformes-disparues-sans-laisser-de-successeur/

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
    Répondre
  6. Le Glaude

    Article 12 des CGV – Protection des fonds de la clientèle

    Les fonds versés sont déposés sur un compte de cantonnement ouvert auprès de l’Établissement (la SFPMEI). Ils ont pour destination exclusive le paiement des Contrats de financement et/ou les retraits vers le compte bancaire du Prêteur.

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  7. Jacquouille

    Dans la pratique, les emprunteurs qui vont apprendre la nouvelle ne vont-ils pas arrêter d’honorer leurs échéances sachant qu’il n’y a plus personne pour suivre le recouvrement ?
    Ne va-t-on pas vers un gros scandale politico-financier, alors qu’on nous encourage à prêter aux entreprises ?
    Ça va faire mal !

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  8. P. De clarens

    Il semble qu’il n’y ait pas de procédure collective en cours. Si l’entreprise avait fait des démarches auprès du tribunal de commerce, la chose serait publique. Affirmer que l’entreprise serait en redressement judiciaire est une allégation grave qui doit être motivée. Il est possible par contre que l’entreprise ait initié des démarches non publiques mandataire ad hoc). On aimerait connaître les sources.

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour,

      La procédure n’est en effet pas actée, puisque le jugement n’a pas eu lieu. Par contre la cessation de paiement a bien été déclarée fin septembre. Je ne peux pas donner les nom des sources, qui sont plus ou moins proches de la plateforme. C’est pour ça que j’ai utilisé le conditionnel mais je suis sûr de moi, sinon je n’aurais pas écrit cet article. L’AGEFI vient même de compléter cet article.

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
      Répondre
  9. vincent1508

    Message reçu ce jour et j’imagine par tous les prêteurs…

    Bonjour Axelle,
    Après cinq années passées à permettre aux Français de prêter aux entreprises, Unilend cesse ses activités.
    Unilend a confié à la SFPMEI le soin de gérer vos prêts et vos opérations jusqu’au terme de votre dernier prêt en cours :
    La SFPMEI gère depuis toujours vos opérations et s’assure de la protection de vos fonds sous l’autorité de l’ACPR.
    Elle gèrera désormais, à partir du système d’information développé par Unilend, les opérations de remboursement, organisera le recouvrement si nécessaire, se chargera des déclarations des encours et des incidents auprès du fichier central des entreprises de la Banque de France et éditera chaque année les documents fiscaux.
    Aucun nouveau projet ne sera présenté.
    L’argent disponible sur votre compte Unilend pourra continuer d’être retiré d’un simple clic.
    Vous ne pourrez plus alimenter votre compte Unilend.
    Toutes vos opérations et tous vos documents continueront à être accessibles dans votre espace prêteur.
    Que devient mon argent ?
    Rien ne change. Depuis toujours, votre argent est déposé sur les comptes de la SFPMEI, prestataire de service de paiement agréé par l’ACPR. Il n’a jamais transité sur les serveurs ni sur les comptes bancaires d’Unilend. Comme vous l’avez toujours fait, vous pouvez retirer l’argent disponible sur votre compte Unilend vers votre compte bancaire.

    Qui va s’occuper des remboursements des prêts ?
    Les remboursements des emprunteurs seront administrés par la SFPMEI. Les échéances de remboursements de vos prêts continueront d’être versées sur votre compte prêteur. La SFPMEI continuera à prélever les emprunteurs et à vous verser leurs remboursements ainsi qu’à opérer les prélèvements fiscaux et sociaux. Vous retrouverez toutes ces opérations dans votre espace prêteur habituel.

    Qui va s’occuper du recouvrement et des procédures collectives ?
    Les procédures de recouvrement ainsi que les procédures collectives initiées jusqu’à maintenant se poursuivent. Leur suivi est désormais assuré par la SFPMEI. Les éventuels problèmes de remboursement ou les nouvelles procédures collectives seront également gérés par la SFPMEI selon les mêmes modalités qu’Unilend.

    Combien ça coûte ?
    Rien. La SFPMEI se rémunère par le biais des commissions de remboursement payées par les emprunteurs lors des remboursements.

    Comment accéder à mon compte prêteur ?
    Comme avant. L’accès à votre compte continue de se faire à la même adresse. Vos identifiant et mot de passe ne changent pas. La mise à jour de vos coordonnées bancaires, de votre adresse fiscale ou encore de vos informations personnelles, se fait toujours depuis cet espace. Vous y retrouvez également vos imprimés fiscaux uniques, mis à votre disposition en début d’année.
    Pour contacter les équipes de SFPMEI, l’adresse email suivante est mise à votre disposition : support.unilend@sfpmei.com.

    Y aura-t-il de nouveaux projets ?
    Non. Seuls les prêts en cours seront gérés jusqu’à leur terme.
    Par conséquent, vous ne pourrez plus alimenter votre compte prêteur, ni par carte bancaire ni par virement. Si vous avez programmé des virements réguliers pour alimenter votre compte Unilend, ils seront rejetés par la SFPMEI. Pensez donc à les annuler auprès de votre banque.

    Pourquoi Unilend cesse-t-il ses activités ?
    Depuis la création d’Unilend en 2013, les conditions de marché ont totalement changé.
    En créant le financement participatif sous forme de prêt en France, Unilend a permis à de nombreuses entreprises d’obtenir rapidement un financement sans prise de garantie auprès du grand public. Le crédit en faveur des entreprises était à la fois long et plus onéreux qu’aujourd’hui à obtenir auprès des banques.
    Aidées par les liquidités très abondantes disponibles sur le marché et par les mécanismes de garantie mis à leur disposition, les banques ont fini par prêter de plus en plus aux entreprises à des taux d’intérêt toujours plus faibles.
    Ces taux d’intérêts anormalement bas constatés depuis 2015 ne nous permettent pas d’espérer rémunérer correctement le risque pris par les prêteurs tout en finançant suffisamment d’emprunteurs pour assurer notre rentabilité. Et nous ne souhaitons pas vous présenter des projets plus risqués pour accroître nos volumes.
    Face à ces conditions de marché défavorables, Unilend doit donc cesser ses opérations.

    Sachant que la gestion de vos avoirs est confiée en de bonnes mains, toute l’équipe d’Unilend vous remercie chaleureusement de la confiance que vous lui avez accordée.

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
    Répondre
  10. Anthaus

    Confirmation par un mail d’Unilend ce matin. Apparemment, c’est bien la SPFMEI qui va gérer les remboursements et recouvrements à présent. Je ne sais pas à quels point ils seront fiables sur ce dernier point…
    Mais c’est vraiment que c’est assez peu étonnant, vu le faible nombre de dossiers ces derniers temps, et la faiblesse des montants en jeu. L’explication avancée par Unilend est qu’il est redevenu trop facile pour les entreprises de se financer auprès des banques, et qu’elles n’ont donc plus besoin de passer par le crowdlending.

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  11. Teodoro

    UNILEND a envoyé un email aux prêteurs, et confirme les informations données par Mathieu: cessation des activités, et continuité assurée par la SFPMEI.
    Ils précisent que les actions de recouvrement doivent être assurées par cette même SFPMEI.
    Nous allons pouvoir vérifier cela « en live »!

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  12. pipoux

    Le mail d’Unilend vient d’arriver dans ma BAL.
    Unilend ferme ses portes. Les prêts en cours, le recouvrement, bref tout continue avec la SFPMEI qui s’en occupait déjà. Pour le reste rien ne change, le site UNILEND et tout son fonctionnement reste. On ne peut juste plus alimenter le compte UNILEND vu qu’il n’y aura plus de nouveaux projets. On recevra toujours les remboursements, les IFU en fin d’année, etc …

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  13. Mathieu WYBRECHT

    Cela a été confirmé par Unilend par mail, ce n’est donc plus une rumeur.

    Concernant les ennuis financiers d’Unilend c’est une triste affaire, en revanche il semble que pour les prêteurs il n’y aura pas trop de pots cassés à payer : les comptes et projets en cours continueront à être suivis par la SFPMEI.

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  14. psycoke

    oué mais bon en cas d’impayé le recouvrement risque d’être laborieux… trèèès laborieux

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre

Laisser une réponse