« Alerte Financement » dénonce les refus bancaires … bonne initiative ou coup d’épée dans l’eau ?

1 Commentaire

Depuis ce matin, un restaurateur buzze dans la presse grâce au lancement d’une plateforme dont l’objectif est de dénoncer les refus de crédits des banques. A l’heure à laquelle j’écris ces mots, la plateforme du nom de Alerte Financement recensait déjà plus d’un millions d’euros de prêts refusés pour 59 emplois non créés, 31 emplois en danger et 16 projets non aboutis. Je trouve l’initiative intéressante mais …

Ce restaurateur de Rueil Malmaison avait déjà fait un buzz dont on avait parlé ici il y a 1 an environ en affichant devant son restaurant le slogan suivant sur un panneau :

Chiens acceptés, Banquiers interdits (Sauf droit d’entrée de 70 000 €)

Il avait déjà fait ça suite une dizaine de refus bancaire pour l’ouverture d’un second établissement. Cette opération lui avait valu l’appel d’une banque du Qatar. Depuis il a abandonné son projet.

 

Comment ça marche ?

 

Chaque entrepreneur est invité à indiqué les informations relatives à son prêt professionnel refusé à savoir :

  • Montant du prêt refusé par la banque
  • Emplois non créés suite au refus de crédit
  • Si des emplois sont menacés
  • La date et le secteur d’activité du projet
  • La raison invoquée du refus de financement (si il y en a une)
  • Les banques ayant refusé le financement du projet
  • Si le projet est abandonné ou non
  • Les coordonnées du chef d’entreprise et son code postal

Après vérification téléphonique par le créateur de ce site, ces informations seront transmises chaque jour, par email, aux responsables nationaux et locaux d’instances publiques et économiques : Les Sénateurs, Députés, Président de région, les candidats à la présidentielle, la Banque de France, la cour des comptes, l’Elysée, Matignon ainsi qu’aux services clients des banques ayant refusé les prêts.

Les informations transmises sont aussi compilées pour alimenter 4 compteurs en temps réel :

  • Le montant des prêts refusés
  • Le nombre d’emplois non créés
  • le nombre d’emplois en danger
  • Le nombre de projets aboutis

 

Quels sont les objectifs de ce site ?

 

Le créateur dit avoir été inspiré par le dispositif « Alerte Enlèvement » et a 3 objectifs :

  1. Recenser les refus de financement bancaire des TPE/PME et le nombre d’emplois non créés dans chaque département français pour les fournir aux autorités compétentes.
  2. Mettre sur la place publique les banques ne faisant pas leur travail.
  3. Exercer une pression citoyenne et politique sur les banques afin de favoriser massivement le financement de l’économie réelle pour accroitre l’activité et faire baisser le chômage.

 

Initiative intéressante mais …

 

Je trouve l’initiative intéressante car elle fait parler d’entreprenariat et plus exactement du financement des entreprises. Et il est vrai que ce sont les TPE et PME qui créent le plus d’emplois en France.

Par contre elle fustige encore une fois les banquiers. Or les banques prêtent en France … Et en plus à des taux très bas !

Qu’elles ne prêtent pas à des mauvais dossiers me paraît tout à fait normal, elle restent des entreprises privées (même si elles ont été soutenues par l’Etat par le passé) et même si j’avoue que certaines fois la raison du refus de prêt reste mystique 😉

Par ailleurs, il existe d’autres acteurs pour accompagner les entrepreneurs. On peut évoquer notamment les sociétés de leasing mais aussi d’affacturage et depuis peu les plateformes de crowdfunding ou crowdlending.

Ces dernières, je parle des plateformes, ne sont d’ailleurs pas non plus la solution miracle ! Elles sont plutôt sélectives et prononcent plus de refus de prêt que d’accords … et ce ne sont pas les prêteurs que nous sommes qui allons nous en plaindre (on se plaint suffisamment comme ça). Pour info j’ai même déjà financé des projets en banque alors que j’avais plusieurs refus des plateformes 😉

Enfin certaines entreprises obtiennent des refus car leur dossier est mal fait, le besoin mal exprimé et c’est pourquoi, et là je prêche pour ma paroisse, il peut être intéressant d’être accompagné par un courtier spécialisé comme ceux du réseau Creditprofessionnel.com.

A ce titre je me suis permis d’écrire à Alexandre Callet, le fondateur d’Alerte Financement, pour lui dire que j’étais prêt à étudier avec lui les raisons des refus … La compréhension étant pour moi essentielle pour que les chefs d’entreprise avancent dans le bon sens mais aussi pour ne pas se tromper de combat !

 

Que pensez vous de cette initiative ? On en parle sur le forum : http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/un-restaurateur-interdit-lentree-aux-banquiers/

 

VN:R_U [1.9.22_1171]
"Alerte Financement" dénonce les refus bancaires ... bonne initiative ou coup d'épée dans l'eau ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Une réponse à “« Alerte Financement » dénonce les refus bancaires … bonne initiative ou coup d’épée dans l’eau ?”

  1. Mwy

    Bonne réaction !
    Il est aussi important de responsabiliser les banques dans leur rôle du financement de l’économie réelle, que d’accompagner les porteurs de projets dans la construction et présentation de leur dossier.

    Un prêt c’est un emprunteur et un prêteur qui se mettent d’accord. Il serait contre-productif de déséquilibrer l’équation, et si l’on demande un effort aux prêteurs (ici les banques), il est normal que l’on exige également de la part des emprunteurs un dossier solide et sérieux.

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre

Laisser une réponse