Emprunter sans caution : C’est désormais possible !

Ajouter un commentaire

Caution solidaire, hypothèque, nantissement … sont des mots que vous connaissez par coeur si comme moi vous êtes chef d’entreprise. Ces dernières années il était devenu impossible d’emprunter à une banque sans se porter caution personnelle. Heureusement des solutions existent …

Comparez les plateformes

Les garanties d’emprunt habituelles

On peut citer au moins 4 garanties possibles :

La caution personnelle

Elle est généralement demandée par les banquiers pour tout emprunt professionnel. Se porter caution solidaire pour un dirigeant consiste à garantir le prêt sur son patrimoine personnel. Ainsi, en cas de défaillance de son entreprise, l’entrepreneur devra rembourser lui-même le prêt.

L’hypothèque

Cette garantie réelle porte sur un bien immobilier uniquement. Ainsi certains entrepreneurs garantissent leur crédit professionnel grâce à une hypothèque sur leur résidence principale. En cas de non remboursement du prêt, le bien peut être vendu et le fruit de la vente sert à rembourser la banque en priorité.

Le nantissement

Le plus connu est certainement le nantissement de fonds de commerce. Cette garantie est souvent demandée par la banque lorsque l’emprunt sert à financer l’acquisition d’un fonds de commerce. Il est aussi possible de nantir des parts sociales.

Comme pour l’hypothèque, si l’entreprise ne peut plus payer ses emprunts, les actifs sont vendus et l’argent récolté sert à payer prioritairement les prêts.

La garantie bancaire BPI France

La Banque Publique d’Investissement peut garantir les emprunts bancaires jusqu’à 70 % du financement selon qu’il s’agit de création d’entreprise, de renforcement de la trésorerie, …

Les garanties sont cumulatives

Vous connaissez certainement tous l’expression Ceinture, bretelles et … parachute  ? elle s’applique ici … Toutes les garanties citées ci-dessus peuvent être cumulées ! En effet un banquier pourra vous demander un nantissement, une garantie BPI et une caution personnelle, ce qui lui permettra d’être couvert à 150 % par exemple, on ne sait jamais !

Par ailleurs il faut savoir que la garantie BPI n’intervient que quand les autres garanties sont épuisées … donc en dernier lieu.

Comment emprunter sans garantie ?

Même si cette liste n’est certainement pas exhaustive, on peut citer plusieurs modes de financement.

Le crowdlending

Le crowdlending ou le prêt par des / entre particuliers permet d’obtenir des financements sans garanties. Cependant ce financement alternatif basé sur la confiance ne s’adresse qu’à des sociétés ayant de l’antériorité (2 ans minimum), réalisant du chiffre d’affaires et des bénéfices.

Même si aucune garantie réelle n’est demandée, il doit exister une garantie morale importante. En effet, les chefs d’entreprise doivent avoir conscience que ce sont des particuliers qui les aident à se financer. Ces derniers, même si ils cherchent une rentabilité « importante », investissent leur propre argent et peuvent donc tout perdre.

Notre comparateur de prêt permet aux entreprises de trouver la plateforme adaptée à leur projet.

L’affacturage

Souvent mal perçu par les dirigeants et leur expert-comptable, ce mode de financement consistant à céder ses créances (factures) à un tiers est pourtant un outil particulièrement bien adapté à la gestion de la trésorerie.

Comme pour le crowdlending, recourir au factoring nécessite d’avoir une certaine antériorité. Par ailleurs seules les activités B2B (Services aux entreprises, BTP, informatique, …) sont concernées. Enfin la plupart des factors demandent aux entreprises de céder l’intégralité de leur chiffre d’affaires annuel, ce qui peut représenter un frein pour certaines.

De nouveaux acteurs ont pourtant vu le jour ces derniers mois. Pour n’en citer qu’un seul, Finexkap permet de céder ses factures en ligne, et ce sans engagement annuel. Bienvenue dans le monde de l’affacturage 2.0 et de la fintech 😉

Le leasing

Pour faire simple, le leasing consiste à louer du matériel (véhicules, matériel informatique, matériel industriel, …) plutôt que l’acheter. On fait une différence entre la location longue durée et la location avec option d’achat.

Dans le 1er cas, le matériel est rendu à l’issue du contrat. Il devient donc possible de louer du matériel neuf et ainsi de renouveler son parc régulièrement.

Comme son nom l’indique, la location avec option d’achat donne la possibilité d’acquérir le bien à l’échéance du contrat à un prix défini dès la signature.

Ce mode de financement ne nécessite pas de caution car le matériel reste la propriété du leaser / loueur / financeur. Ainsi en cas de non paiement des loyers, ce dernier se chargera de récupérer le matériel et de le vendre.

 
Comparez les plateformes
Faites nous part de vos expériences sur ces outils ou sur ces garanties 😉

Laisser une réponse