quel est le fonctionnement de l’assurance vie ?

Ajouter un commentaire

L’assurance vie est un produit d’épargne très souple dans son utilisation, avec une fiscalité favorable. C’est le type d’assurance le plus apprécié par les français pour les nombreux avantages qu’il présente. Mais malgré tout cela, l’assurance vie reste quand même mal connue, beaucoup d’épargnants ne connaissent pas son mode de fonctionnement ni quel contrat choisir pour des différents usages. Dans cet article on va parler de tout ce qui concerne le fonctionnement de l’assurance vie, ce qui va vous aider à choisir le type de contrat qui vous arrange en apprenant encore plus sur ses multiples avantages, objectifs et bénéfices.

Le fonctionnement de l’assurance vie

En premier lieu, on essaye de définir l’assurance vie d’un point de vue juridique. Il s’agit en effet d’un contrat conclu par deux personnes, le souscripteur et d’un assureur qui l’intermédiaire financier, il s’agit dans ce cas soit d’une banque ou une des multiples compagnies d’assurance. On peut aussi entendre parler de la personne assurée, en général c’est le souscripteur lui-même, par définition c’est la personne dont le décès conditionne le versement du capital par l’assureur. Dans tout cela, le bénéficiaire de cette assurance est la personne désignée par le souscripteur en cas du décès de l’assuré. Ça peut être l’un des descendants ou tout simplement son conjoint, comme ça peut être une personne morale c’est-à-dire une association ou une fondation. Pour les versements, il est possible de les panacher sur deux sortes de supports différents :

  • Le fond en euro ;
  • Les unités du compte UC.

Pour le premier support, il est connu par sa sécurité, le souscripteur dans ce cas est sûr de pouvoir récupérer tout le montant qu’il a investi. Quant au deuxième cas, c’est quand même plus risqué que le fond en euro même s’il permet de livrer une performance plus importante.

Les types de contrats dans le fonctionnement d’assurance vie

Pour l’assurance vie, on peut distinguer deux types de contrats différents, on commence par le plus ancien d’entre eux, il s’agit du contrat monosupport, celui-là était le premier contrat utilisé, il ne permettait d’investir que sur les fonds en euros seulement. Ensuite, avec le temps, on a créé la formule multi-support, qui est la plus utilisée jusqu’à nos jours, et la plus proposée par les compagnies d’assurance et les banques, ce type de contrat donne l’accès aux fonds en euros et aux unités de compte en même temps.

Les objectifs du fonctionnement de l’assurance vie :

En effet, la souscription à un contrat d’assurance vie permet de poursuivre des différents objectifs, c’est d’abord un moyen qui permet de valoriser un capital important ou fructifier une épargne comme une indemnisation d’un préjudice ou en héritage. C’est aussi très utiliser en cas de la préparation à la retraite dans les meilleures conditions afin de l’améliorer. Sans oublier que l’assurance vie constitue un instrument de transmission idéal, c’est-à-dire qu’on peut l’utiliser lorsqu’on atteint un certain âge pour rééquilibrer son patrimoine et organiser sa succession, cela se fait même au-delà de l’âge de 70 ans.

Les avantages et les bénéfices du fonctionnement de l’assurance vie

En réalité, souscrire à une assurance vie est très avantageux pour le souscripteur e ainsi que pour les personnes assurées, ces derniers sont en général ses proches, comme les enfants, les petits enfants, le conjoint. Mais il est encore possible de designer des personnes hors du cercle familial. Sachant que, tant que le versement ne dépasse pas les 152500 euros, les primes sont transmises sans aucune imposition, ce qui est l’un des meilleurs avantages de cette assurance, elle n’est presque pas plafonnée même pour les personnes qui sont âgés plus de 70 ans, dans ce cas spécialement, les versements sont exonérés de droits de succession jusqu’à 30500 euros. Toutes ces caractéristiques font que l’assurance vie soit très appréciée voir même le contrat d’assurance préféré par la majorité des français surtout les épargnants d’entre eux. On note qu’en 2018, les statistiques ont annoncé que le total des contrats d’assurance vie en France a dépassé les 1700 milliards d’euros. Il est aussi très important à signaler qu’il ne faut pas confondre l’assurance vie avec l’assurance décès, cette dernière relève du domaine de la prévoyance.

Laisser une réponse