Sujets sur les Forums

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 45)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Headlight – l'heureuse coincidence du jour (ou pas) #14717
    jpt
    Bloqué

    Heureuse coïncidence (ou pas), lundi après midi (hier) nous avons reçu un suivi de Juliette Dubuc, pour confirmer que effectivement il y avait un retard supplémentaire dans ce règlement de Headlight, comme les prêteurs concernés l’avaient déjà constatés…

    Et voilà à quoi ressemblait la première communication d’impayé d’Espace Telecom en décembre 2016:

    « …En effet, l’entreprise ESPACE SERVICE TELECOM connait un décalage ponctuel de trésorerie… »

    Désolé plus disponibilité les prochains jours pour intervenir ici, accès coupé garanti après mon retour, au revoir, c’était un plaisir. Je profite que j’ai encore accès:

    RAS LE BOL de cette plateforme!!! (Bip, Bip, plus d’accès, je suis mort)

    jpt
    Bloqué

    Aller un dernier commentaire, j’ai encore accès!!!

    jpt
    Bloqué

    @Manu, merci pour l’explication, effectivement mon esprit latin ne rentre pas trop là dedans:)))

    jpt
    Bloqué

    Avant de revenir au vrai sujet, je reprends la discussion passionnante ci-dessus.

    Je considère qu’au moins en bourse on investis à 99,xx% dans l’économie réelle (oui des escroqueries monstres du genre Enron, Parmalat et des manipulations de cours,qui sont à mon avis des événements marginales, pas la règle, donc acceptables à mon égard).

    Ici, je le répète, je considère que je n’ai fait que remplir la poche d’escrocs la plupart du temps, sur la base de description de projets bidons avec une notation Lendopolis qui faisait croire qu’il y avait une analyse derrière. Lendopolis pensent que le crowdlending se résume à empocher sa commission, constater les impayés et informer les prêteurs avec des messages toutes faites (MON OPINION, oops viré!!!).

    Et qu’est-ce que Lendopolis fait pour régler cela (encore là, MON OPINION)?

    1) De plus en plus de prêteurs dénonce ce cirque dans l’ex-Forum Lendopolis – on le ferme avec des explications vaseuses;
    2) De plus en plus de prêteurs dénoncent les notations bidons des projets – on change d’abord la notation en cours de route et après on les suppriment carrément, même sur les anciens projets
    3) Les prêteurs mettent sous le nez de Lendopolis les évidences de certaines escroqueries – on laisse courir jusqu’au redressement judiciaire et on protège des escrocs
    4) Les chiffres sont catastrophiques – on donne des TRI d’enfer et on sort de nouveaux indicateurs incompréhensibles au commun des mortelles
    5) Je ne veux plus investir ici – on me bloque les retraits sur mon compte pour m’obliger à répondre à des questionnaires bidons
    6) Lendopolis veut sortir de nouveaux projets – on ne mets plus à jour les statistiques pourtant annoncées en temps réel en évoquant systématiquement des problèmes techniques
    etc, etc, je ne vais pas passer la nuit

    Voilà pourquoi, je le répète encore, dégouté par mon expérience Lendopolis, et même si je considère le principe du crowdlending / crowdfunding passionnant, je n’investis plus, même sur des plateformes que je considère aujourd’hui bien plus sérieuses que Lendopolis. Et je verrai à la fin, d’ici 3 ans des vrais rendements par plateforme, en tout cas chez Lendopolis aucun doute sur la catastrophe, pas à cause de mauvaises années ou manque de chance mais la conséquence logique de cette farce (MON OPINION).

    Ce n’est pas un mauvais rendement qui m’a fait dire ça, je le dénonçait déjà bien avant quand mon rendement était très intéressant (aux yeux de Maxime Auvray). Et j’ai arrêté d’investir ici bien avant mon premier défaut, il ne fallait pas être un génie pour constater certaines escroqueries que j’ai déjà signalé (et ne pas voir arriver d’autre, c’est pour ça que pendant que le premier prêt n’est pas remboursé et vu la tournure des évènements je n’exclus même plus les 100% de défaut sur mes projets).

    Évidement que je savais qu’il y aurait des défauts et même des escroqueries, mais si ça reste marginale et si je vois que quand ça arrive la plateforme considère l’argent des prêteurs comme le sien, fait du recouvrement et lance les actions qu’il faut pour essayer de récupérer la situation, je n’ai strictement rien à dire (voir mon commentaire sur Wiseed par exemple). Nous sommes bien loin de voir Vincent Ricordeau expliquer aux prêteurs des vrais actions pour régler la catastrophe, alors que j’ai déjà vu Olivier Goy venir ici s’exprimer sur des actions concrètes concernant certains projets douteux Lendix (ce genre d’attitude et de comportement montre à mon égard le sérieux d’une plateforme et se reflètent automatiquement son rendement, ce n’est pas en cachant les problèmes qu’ils vont se résoudre).

    Je considère (MON OPINION) que Lendopolis prend les prêteurs pour des pigeons (aller pas des c…, même si la colère ne s’arrête pas) et ne sait même pas ce que veut dire le mot CLIENT, comme d’ailleurs je l’ai déjà signalé à Maxime Auvray.

    « La meilleure publicité est un CLIENT heureux » – Bill Gates

    jpt
    Bloqué

    Voici en tout cas toutes les plaintes que j’ai fais auprès de l’ACPR en 2017 pour les plateformes (crowlending et crowdfunding immobilier) qui me concerne:

    1) Lendix – 0 plaintes
    2) Credit.fr – 0 plaintes
    3) Prexem – 0 plaintes
    4) Gwenneg – 0 plaintes
    5) Wiseed – 0 plaintes
    6) Lymo – 0 plaintes
    7) Lendopolis – 20 plaintes concernant des pratiques abusives et des projets fictifs pour lesquels je considère que la plateforme ne fait strictement rien pour défendre les intérêts des prêteurs et ment systématiquement aux prêteurs (MON OPINION).

    Sur les 20 plaintes Lendopolis, j’ai fait le signalement à l’ACPR de 17 projets sur les 22 de mon portefeuille, voici le début de la liste avec quelques escroqueries (*) d’entreprises déjà en redressement/liquidation judiciaire où qui ont déjà présenté des impayés (il y en a d’autres escroqueries en cours de remboursement signalées):
    1) Headlight (signalé à l’ACPR bien avant le premier impayé)
    2) Initial
    3) DP&P Consulting
    4) Aero3A
    5) Espace Telecom

    17)…

    (*) je veux dire, je suis persuadé que l’argent des prêteurs n’a jamais financés les projets annoncés par Lendopolis, ce n’est que MON OPINION et j’ai expliqué à chaque fois pourquoi.

    Chaque prêteur peut signaler des pratiques abusives de n’importe quelle plateforme à l’ACPR sur info-clientele@acpr.banque-france.fr (pas de censure ici).

    jpt
    Bloqué

    Avant que je me fasse virer du forum pour donner mon opinion qui dérange certains (on m’avait prévenu mais finalement j’ai résisté un peu plus que prévu – snif, snif, je suis vexé), s’il y a d’autres vrais prêteurs qui sont intéressés par ce genre d’information, vous pouvez toujours passer par Manu de SIFP pour avoir des échanges en privé.

    Je vous contacterai seulement si je suis certain qu’il s’agit de vrais prêteurs (désolé mais malheureusement j’ai constaté que certaines plateformes ont un sacré budget pour contrôler ce genre de commentaires ou créer des faux commentaires plutôt que d’employer l’argent pour faire quoi que ce soit pour défendre les intérêts prêteurs).

    Entretemps, je continue à dénoncer cette farce (je parle toujours et uniquement de Lendopolis pour ceux qui n’avait pas compris…).

    jpt
    Bloqué

    @ Manu, merci.

    @ Matthieu, …!!! Oui, c’est ça je suis très vexé, j’ai passé un an à pleurer pour ne pas avoir ta réponse, on va rester comme ça. En tout cas tu sais comment me trouver en dehors du forum si tu as besoin d’un petit rappel (on a déjà échangé sur LinkedIn…). La prochaine fois je t’invite à relire bien mes commentaires avant de les détourner complètement (on est sur Lendopolis et pas sur le crowdlending en général). Moi aussi j’ai beaucoup d’autres projets sur d’autres plateformes et si j’enlève Lendopolis, ma rentabilité est à ce jour bonne, ce que pour moi ne veut strictement rien dire, pour les raisons évoquées par Manu, renforcées par mon expérience dégoutante chez Lendopolis que je continuerai à partager quoi que tu fasses.Et je t’invite à lire ce que j’ai déjà dit sur Wiseed, Lymo ou Lendix par exemple (parfois entre les lignes mais tu sais bien les interpréter, je ne me fais pas de soucis), bien plus positive que tu veux faire croire).

    jpt
    Bloqué

    @ Matthieu,

    Effectivement mon dernier paragraphe a fonctionné à merveille, ça a tardé un peu trop à venir ce que j’attendais depuis un certain temps.

    Oui répétons le sans cesse, quelle hypocrisie!!! Ce n’est que mon opinion que ça te plaise ou pas et oui je suis très encolére contre cette farce.

    Effectivement je comprends très bien pourquoi ça ne te plaît pas (beaucoup mieux que tu penses) et en plus je défends des points de vue d’autres prêteurs qui ne sont pas les tiens, encore des bonnes raisons pour ta réaction.

    Et si tu te dignes de répondre un jour à mon message d’il y a environ un an ou je dénonçais déjà les pratiques de cette plateforme on pourra peut-être s’expliquer mieux, mais bon je pense qu’il fallait l’envoyer directement à Vincent Ricordeau, ça aurait été pareil…Quelle naïveté!!!

    Je continuerai à les dénoncer, donc au prochain commentaire, vas-y tu peux me virer du forum si ça te fait plaisir…

    jpt
    Bloqué

    @Manu, tu as raison, une fois qu’on soupçonne l’escroquerie ou des dérives de stratégie/pratiques qui ne conviennent plus, il faut arrêter immédiatement de prêter même si ce n’est pas très facile. Moi même j’avais déjà des certitudes de fraude massive et j’ai encore prêter sur un dernier projet (la connerie à ne pas faire et qui me coutera encore un peu plus cher). Et pas facile non plus quand on arrête, de constater le vrai taux de défaut au fur et à mesure que le temps passe, mais bon toujours mieux qu’alourdir les pertes qui sont inévitables ici (les 30% de Finsquare seront de la rigolade pour moi, j’aimerais bien les avoir à la fin sur mon portefeuille Lendopolis…).

    Surtout ne pas écouter ces charlatans qui vous invitent à prêter de plus en plus pour « booster votre rentabilité » et « réduire votre risque » ou qui vous font miroiter des TRI extravagants, des fois (soyons fous) encore plus de 7% (une pratique bien courante chez Lendopolis qui n’avaient pas honte de l’annoncer personnellement à certains prêteurs sur son ex-forum). Ça méritera encore un commentaire séparé où je montrerai ce que me disait plus récemment Maxime Auvray à propos de mon rendement Lendopolis très intéressant (selon lui) en avril dernier et qui entretemps a bien « fondu » pour devenir négatif…

    Il ne faut pas se décourager (parfois ce n’est pas facile d’avoir raison avant l’heure mais les faits sont là maintenant), il y a de plus en plus de VRAIS prêteurs qui constatent que tes commentaires sont très justes et je les conseille quand j’échange sur le crowdlending en privé. Bien mieux selon moi que d’autres qui viendront certainement ici vanter encore la « remise en cause » et la « transparence » de cette plateforme et qui ne font qu’encourager cette farce pour tromper de nouveaux prêteurs et des pratiques de plus en plus poussées pour cacher la misère. Quelle hypocrisie!!!

    jpt
    Bloqué

    Et voici l’extrait incroyable de la réponse de Juliette Dubuc le 13 mars 2017 qui, sans rien connaître au dossier, continue à défendre la version d’ESpace Telecom (et oui, Lendopolis prend les prêteurs vraiment par des cons et oui je suis virulent à chaque fois que je relis ça…):
    – Bien évidement pas un mot sur la question du contrat Orange (j’ai montré comment ça s’est terminé sur un autre commentaire – bonjour encore « l’honnêteté » et la « transparence » de Maxime Auvray);
    – Du bla bla bla pour dire qu’ils ne peuvent pas contrôler l’utilisation des fonds des prêteurs (ça mérite un commentaire séparé plus tard)
    – Et surtout ça:
    « Concernant l’utilisation des fonds par EST dans le cadre du projet de développement, l’argent a, au contraire, été utilisé pour de nouvelles agences back office étant donné qu’il est désormais présent dans d’autres départements, cela lui a même permis de recruter plus de personnel que prévu selon les dires de M. Nakache »

    Aucune trace des nouvelles agences ni des commerciaux recrutés (sacré stratégie d’entreprise de cacher son développement auprès de nouveaux potentiels clients), mais des défenseurs irréductibles de cette belle escroquerie. Voilà pourquoi personnellement je me pose beaucoup, beaucoup de questions sur la rémunération de certaines plateformes (d’ailleurs comme d’autres prêteurs qui avaient aussi soulevée le sujet sur l’ex-forum de Lendopolis).

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 4 mois par jpt.
    jpt
    Bloqué

    Après avoir reçu le mail de remerciement de Juliette Dubuc de mettre en copie Lendopolis dans les échanges ci-dessus (bonjour l’hypocrisie), voici ma réponse à Lendopolis le 13 mars 2017 (le dernier paragraphe est encore plus d’actualité aujourd’hui qu’il y a presque un an):

    « Je comprends bien que vous ne pouvez pas accuser sans preuve, mais ça ne justifie pas que vous ne défendez pas correctement les prêteurs et que vous n’assumez jamais vos erreurs (ici clairement l’argent n’a jamais servi au projet présenté, vous le savez très bien).

    J’ai dénoncé également la situation auprès d’Orange ce weekend. Il était marqué sur la fiche projet qu’Orange participait aussi à ce projet à hauteur de 80K€, je suppose que vous n’avez jamais vérifié cela ?

    Il faut arrêter de lancer des nouveaux projets sur ce modèle qui ne marche pas et qui ne fait que tromper des nouveaux prêteurs. C’est une fuite en avant qui peut améliorer vos statistiques temporairement mais qui est déjà en train de vous exploser à la figure. Comme je l’ai déjà signalé sur le forum, j’avais remarqué depuis un certain temps que la majorité de vos projets sont très probablement fictifs – l’argent des prêteurs n’est pas employé dans les projets présentés et qu’est que vous faites pour empêcher ça ? »

    jpt
    Bloqué

    Bien évidement aucune réponse de Espace Telecom à mon dernier mail ci-dessus.

    Et je n’étais pas le seul prêteur à mettre sous le nez de Lendopolis l’évidence de cette escroquerie (il a eu plusieurs dizaines de commentaires à ce sujet sur l’ex-forum de Lendopolis, voilà encore des bonnes raisons pour le fermer).

    Et qu’est-ce que Lendopolis fait? Elle continue à défendre le discours invraisemblable d’un escroc (voir extraits d’autres mails plus bas) et laisse courir jusqu’au redressement judiciaire sans faire strictement rien en défense des prêteurs.

    Je rappelle que même après le redressement judiciaire de l’entreprise, Maxime Auvray me promettait encore la régularisation de la dernière échéance (voir détails sur un autre commentaire).

    en réponse à : Décalage trésorerie SAS Flo ortho , Headlight #14643
    jpt
    Bloqué

    Headlight est, selon moi, une escroquerie du genre Espace Telecom. D’ailleurs je l’ai signalé à l’ACPR il y a déjà plusieurs mois, bien avant le premier impayé. Je reviendrai plus tard avec un commentaire dédié, mais pour ceux qui sont concernés, il suffit de suivre les étapes que j’ai décrit sur un autre commentaire pour constater très facilement ce que je viens de dire: http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/retrait-du-compte-lendopolis-bloque-pour-obliger-a-repondre-a-un-questionnaire/

    J’essayerai de compléter dans les jours à venir le commentaire d’Espace Telecom, encore quelques échanges hallucinantes avec Lendopolis à publier. On comprendra mieux pourquoi sur Headlight, comme d’habitude, Lendopolis laissera courir jusqu’au redressement / liquidation judiciaire, sans rien faire en défense des prêteurs.

    en réponse à : Espace Services Telecom – quand les prêteurs font le job de Lendopolis #14582
    jpt
    Bloqué

    Bref, comme je l’avais signalé à l’époque sur lex-forum Lendopolis: je n’ai pas eu de réponses à mes questions espérons que nous sommes face à quelqu’un qui profite de la passivité de Lendopolis pour payer un peu quand il veut. J’ai quand même insisté (voir mon dernier mail ci-dessous).

    Mon mail du 09/03/2017:

    « Nous vous remercions de votre réponse et nous espérons sincèrement que, comme vous le disiez, votre entreprise marche trop bien et que vous serez en mesure de régulariser rapidement ce paiement avec les intérêts de retard associés. Ça serait une excellente nouvelle pour tous les prêteurs qui vous ont fait confiance.
    Malheureusement vous comprenez certainement que, tant que la régularisation n’est pas effectuée, nous ne pouvons pas arrêter les actions que nous sommes en train de mettre en ouvre concernant ce retard.
    Nous avons encore des doutes et le fait que Lendopolis nous fasse passer le message qu’il est pratiquement impossible de vous joindre et d’avoir des nouvelles de ce retard, ainsi que les dates de paiement qui nous ont été promises via Lendopolis et qui ont été systématiquement dépassées ne joue pas en votre faveur.
    Votre stratégie de ne pas montrer sur Internet vos nouvelles agences à des potentiels clients nous semble toujours un étrange, ainsi que les donnés que nous trouvons sur Internet concernant votre nombre d’employés et la non publications de vos comptes pas seulement de 2016 mais surtout de 2015. Nous sommes vraiment intéressés de les avoir dès que possible
    Peut-être qu’un simple échange téléphonique aiderait aussi à réduire certaines de nos doutes. Êtes-vous disponible par exemple demain matin vers 8h30 ou en début de semaine prochaine pour en discuter? Sur quel numéro?
    Merci. »

    en réponse à : Espace Services Telecom – quand les prêteurs font le job de Lendopolis #14581
    jpt
    Bloqué

    La réponse d’Espace Telecom le 09/03/2017:

    « Le site des distributeurs Orange Business Services ne recense pas toutes les adresses de tous les partenaires Orange mais uniquement les entités principales.
    Nous sommes bien référencés auprès d’Orange Business Services comme opérant sur les départements suivants:
    – Le 04: Le département des Alpes de Haute-Provence

    Grâce à votre aide, nous avons pu ajouter huit départements à notre zone de couverture.

    A la fin de notre exercice 2016, notre entreprise comptait 19 salariés à temps plein et nous le devons en grande partie à l’aide financière que vous nous avez apportée. Nous sommes encore en phase de recrutement de trois ou quatre commerciaux supplémentaires. Nous avons stabilisé notre modèle économique avec peu de turn over sur 2016 (2 départs et 9 arrivées). Nous avons le projet cette année 2017 d’étendre notre couverture à la région Rhône-Alpes, l’Auvergne et l’Aquitaine.

    Quant à la publication de nos comptes, il sont toujours faits par notre cabinet comptable qui est le même depuis la création de notre entreprise. Il y a toujours un décalage dans la visibilité des informations, notre siège administratif étant à Colmar.
    Nous publierons très bientôt notre bilan 2016 qui confirmera ces dires et vous rassurerons quant à la viabilité de notre projet et de notre entreprise. Dès que celui-ci sera consolidé nous le ferons parvenir à LENDOPOLIS qui mettra à disposition ces informations à l’ensemble de la communauté des prêteurs.
    Enfin, il n’y a aucune cessation de paiement de notre entreprise. Nous sommes sincèrement désolés des désagréments causés par les difficultés que nous rencontrons actuellement .Ces difficultés ne sont pas d’ordre économique, l’entreprise se porte bien et notre croissance est bien là et elle est au-delà des annonces qui ont été faites pour notre prévisionnel. Notre chiffres d’affaires en 2016 a dépassé les 800 K€
    Ces difficultés sont d’ordre juridique et administratif avec notre établissement bancaire qui a bloqué par le biais de sa cellule risque tout paiement à destination de l’étranger et notamment de la Belgique pour LENDOPOLIS du fait de notre code NAF. Par la même occasion, cet établissement nous a purement et simplement annulé une facilité de découvert qui était de 70 000 €. Nous nous sommes expliqués depuis avec nos interlocuteurs, et nous avons tout récemment réussi à rétablir la relation de confiance avec notre banque.

    Parallèlement, LENDOPOLIS a également changé (peut-être pour des questions identiques à celles évoquées par notre banque) de prestataire financier en adoptant le système MANGOPAY localisé en France. Nous sommes heureux de vous annoncer la régularisation  dans les prochains jours de nos incidents et le rétablissement de notre situation financière et comptable auprès de toutes les personnes comme vous qui nous ont fait confiance.
    Cela ne se reproduira pas à l’avenir, soyez en certain, et nous veillerons comme par le passé pas si lointain à respecter scrupuleusement nos engagements.
    Cela fait partie de la vie des entreprises que d’avoir à subir ce genre de désagréments, l’essentiel est d’être capable de les surmonter pour montrer qu’on est encore plus forts dans l’adversité.
    Nous sommes très fiers que vous ayez pu contribuer à la réalisation de nos projets. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou information complémentaire, nous vous devons au moins cette reconnaissance.
    Très chaleureusement »

    en réponse à : Espace Services Telecom – quand les prêteurs font le job de Lendopolis #14558
    jpt
    Bloqué

    Mon mail du 07/03/2017 à Espace Service Telecom:

    « Bonjour,

    Fin 2015, votre entreprise a emprunté 80.000€ sur Lendopolis en nous décrivant un projet qui devrait entre autre:

    1. Créer 2 nouvelles agences avant juin 2016 qu’on ne trouve nulle part sur Internet (en particulier sur le site des distributeurs officiels Orange Business Services);

    2. Recruter 6 nouveaux commerciaux, dont on ne trouve aucune trace (sur tous les sites Internet qu’on a consultés concernant les donnés de sociétés, votre entreprise a entre 6 e 9 salariés.

    Nous avons également remarqué que, depuis que vous avez reçue l’argent de cet emprunt (2015 inclus), votre entreprise n’a plus de comptes publiées sur des sites tels que societe.com (entre autres), contrairement aux années précédentes.

    Ce n’est pas donc étonnant pour nous, la cessation du paiement de cet emprunt par votre entreprise, même si à chaque fois vous nous promettez le paiement plus tard avec des nouvelles dates qui sont systématiquement dépassées.

    Nous commençons à nous organiser entre les prêteurs pour réagir à cette fraude et nous communiquerons également la situation auprès d’Orange Business Services dans la semaine. »

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    en réponse à : Le crowdlending de mes rêves #14552
    jpt
    Bloqué

    Excellent, je pourrais réfléchir à réinvestir sur ce genre de plateforme, en rajoutant quelques conditions qui ne me venait même pas à l’esprit quand j’ai commencé à investir dans le crowdlending français:

    – en toute « transparence », j’informe les prêteurs dès que je constate un impayé, je ne garde pas de cadavres dans mes placards.

    – en toute « transparence » je ne me rémunère pas sur les projets en défaut.

    – en toute « transparence », je ne me rémunère pas les apporteurs d’affaires sur les projets en défaut.

    – et comme tu dis, etc, etc, etc, car je pense que je n’ai pas encore tout vu…

    J’ai fait le test pour toutes mes plateformes actuelles. Effectivement, aujourd’hui  il est hors de question pour moi de réinvestir le moindre centime dans le crowdlending français.

    Je n’arrive pas forcément à répondre à toutes les questions pour chaque plateforme, mais celle qui a de loin le meilleur résultat (et qui reste à mes yeux la plus sérieuse dans le crowlending en France, même si certaines de ses orientations récentes me déplaisent fortement) n’est pas membre de FPF. Je viens de le remarquer, de quoi me poser encore de nouvelles questions, j’apprends touts les jours.

    Pour la pire en ce qui me concerne (je vous laisse deviner laquelle) je n’arrive qu’à cocher 2 cases…

     

    jpt
    Bloqué

    P.S. je rajouterai les jours à venir mes échanges avec les dirigeants d’Espace Telecom (ça aidera aussi à comprendre encore mieux mes commentaires). Quand on nous raconte qu’on est incapable de joindre l’entreprise depuis des semaines et que plusieurs prêteurs envoient des simples mails et reçoivent des réponses, ça me met encore un peu plus « virulent »:)

    jpt
    Bloqué

    @YB, merci de ton retour, chacun sa méthode.

    Je considère que ce n’est pas avec ce genre de gens que Lendopolis aura du succès, donc j’espère bien que ça change et si c’est le cas, je donnerai alors une chance aux nouveaux arrivants, comme c’était le cas d’ailleurs avec l’actuelle équipe. E quand on nous fait passer par des cons, c’est vrai que je n’apprécie pas trop.

    Je n’aime pas trop intervenir sur ce genre de forums (même si j’aime lire les commentaires quand je peux) et j’avais décidé de ne plus le faire et me concentrer sur un travail d’ombre. Mais quand je vois des pratiques de plus en plus inacceptables de Lendopolis et les mêmes mensonges venir sans arrêts, j’ai changé d’avis et je mettrai à la disposition des autres prêteurs ou d’autres potentiels prêteurs les informations dans ma possession (même si comme je le dis ce n’est pas ma première priorité). Chacun tirera ses conclusions et fera son propre analyse.

    J’ai dissuadé en privé beaucoup de potentiels prêteurs de faire la même erreur que moi, si aux moins j’arrive à dissuader un de plus avec mes commentaires ici c’est déjà une grande satisfaction pour moi.

    De mon côté, je n’ai plus de doute que cette farce se terminera en justice (Espace Telecom est loin d’être un cas isolé, comme je l’ai dit il me prendra des mois pour tout diffuser).

    En tout cas pas de problème pour échanger en privé si ça t’intéresse toujours, je le fais de plus en plus avec d’autres vrais prêteurs.

    en réponse à : Lendopolis se lance dans l'immobilier #14524
    jpt
    Bloqué

    Seulement avec le nom Lendopolis, je dirai tout simplement « FUYEZ », même pas la peine de regarder.

    Entièrement d’accord avec Manu, pour ceux qui s’intéressent au crowdfunding immobilier, Wiseed est, selon moi, du sérieux, j’y suis depuis longtemps (mais peut-être je me trompe comme je l’ai fait avec Lendopolis).

    Attention néanmoins: le crowdfunding immobilier offre des rendements potentiels plus intéressants que le crowdlending et cela veut dire tout simplement beaucoup plus de risque pour les prêteurs. Chez Wiseed, selon moi, la gestion de risque existe et est sérieuse (contrairement au crowdlending Lendopolis), mais cela n’empêche pas des incidents majeurs avec 100% de perte pour les investisseurs (chez Wiseed un projet du Groupe Terlat par exemple).

    Mais, selon moi, croire qu’un jour Lendopolis arrivera à défendre les intérêts des prêteurs comme Wiseed sur le projet « La Poste Migennes », même pas en rêve:

    Le travail de l’ombre chez WiSEED : la défense des intérêts des investisseurs

    Ce n’est pas une incitation de ma part à investir chez Wiseed, moi même, dégouté avec mon expérience Lendopolis, j’ai complètement arrêté tout investissement de crowlending et crowfunding immobilier toutes plateformes confondues, j’attends pour voir les résultats plus définitifs. De toute façon si mon opinion se confirme, chez Wiseed les bonnes opportunités existeront encore d’ici 2 ou 3 ans et nous aurons une idée plus claire du taux réel qu’on peut espérer sur ce type de placement.

    jpt
    Bloqué

    @YB, quels sont tes projets sur Lendopolis? Merci.

    jpt
    Bloqué

    (2) Pour compléter cette première série, la conclusion.

    J’ai appris à mes dépenses à déchiffrer certains messages Lendopolis, par exemple:

    1) Retard de paiement du à un léger décalage de trésorerie (un classique de Juliette Dubuc) = le redressement / liquidation judiciaire arrive rapidement

    2) Nous faisons notre maximum pour que cette situation puisse être régularisée le plus rapidement possible (Maxime Auvray) = regarder societe.com tout de suite, très probablement l’entreprise est déjà en redressement ou liquidation judiciaire. Il m’a fait le coup pour Espace Services Telecom et en plus j’ai été assez stupide pour accepter une discussion téléphonique d’explications le 03/05/2017 où il me promettait encore une régularisation de la dernière échéance alors que l’entreprise Espace Service Telecom était déjà en redressement judiciaire depuis de 25/04/2017…Et, je me rappelle très bien que sur le forum Lendopolis un prêteur a évoqué exactement la même situation sur VLLM (promesse de régularisation d’échéance alors que VLLM était déjà en redressement judiciaire). Encore de bonnes vraies raisons pour supprimer l’accès au forum des prêteurs…

    Quelques échanges avec Maxime Auvray ci dessous:

    Le 27/04/2017, mail de Maxime Auvray (déjà après le redressement judiciaire d’Espace Telecom):

    « Je comprends tout à fait que la situation actuelle d’Espace Services Télécom puisse vous créer un mécontentement, et nous faisons notre maximum pour que cette situation puisse être régularisée le plus rapidement possible.
    ……..
    Soyez assuré que nous prendrons nos responsabilités si jamais la situation compliquée dans laquelle nous sommes actuellement avec les dirigeants de la société venait à ne pas se régulariser rapidement.

    ……….

    En d’autres termes, lorsque vous prêtez à des sociétés de ce type, pour pouvez espérer des rendements importants (il me semble que vous avez aujourd’hui, sur votre portefeuille, un rendement assez intéressant), mais il faut avoir les reins solides pour accepter que certaines sociétés auront des retards de paiements et certaines autres ne rembourseront pas la totalité de l’emprunt.
    Si votre aversion au risque est telle que vous ne pouvez pas supporter ce type de risque, nous vous recommandons effectivement de ne pas continuer à prêter sur notre plateforme, mais plutôt à placer votre argent sur un produit sans risque (il y à le choix, livret A, fonds euros en assurance vie) et prétendre à des rendements aux alentours de 1 à 2%.

    Dans ce cas de figure, vous ne financerez en aucun cas l’économie réelle, celle qui vous entoure et qui produit la moitié des emplois en France et la valeur ajoutée, mais c’est un autre sujet.
    … »

    Quand aux « Soyez assuré que nous prendrons nos responsabilités », bien souligné, je n’ai pas vu grand chose et les autres prêteurs non plus, je pense. Depuis le redressement judiciaire la seule chose importante que Juliette Dubuc nous communique est que Lendopolis est toujours incapable de joindre le dirigeant pour faire un point plus précis sur le redressement judiciaire…Avec plusieurs escroqueries déjà identifiées sur mon portefeuille, parler de rendement intéressant ou d’investissement dans l’économie réelle, alors que je voyais plusieurs défauts arrivés, ça méritait une réponse un peu forte, la voici. Quand je relis je m’aperçois qu’elle est encore plus d’actualité aujourd’hui qu’au mois d’avril (sauf le taux de défaut de Lendopolis qui a grimpé de plus de 50%, malgré les nouveaux projets sortis et le mien encore plus car je n’ai pas investi sur de nouveaux projets ici, je me demande pourquoi…):

    « Comme vous l’avez certainement remarqué je commence vraiment à avoir assez de vous mensonges vis à vis des prêteurs et de vos réponses toutes faites:

    1) Via votre plateforme je n’investis pratiquement jamais dans l’économie réel mais je remplis surtout les poches de beaucoup d’escrocs. Comme votre collègue a déjà dit, Lendopolis n’assure jamais que l’argent des prêteurs va dans les projets annoncés

    2) Ça fait plus de 20 ans que j’investis en bourse et depuis 10 ans sur des FIP / FCPI / SCPR, je sais un peu ce que c’est le risque. Sur votre plateforme il ne s’agit pas de gestion de risque mais de gestion d’escroqueries

    3) Vos rendements annoncés sont complètement faux, vous le savez très bien, surtout avec des retards à répétition pratiquement toujours aux frais des prêteurs

    4) Sans même parler du vrai taux de défaut de votre plateforme 2 à 3 fois plus élevés que vos 9% annoncés, vous savez très bien que même avec 9% il est impossible de gagner d’argent sur votre plateforme (j’ai plus de 20% d’escroqueries identifiés sur mes projets Lendopolis et je n’arrive pas à vérifier les restants, les escrocs arrêterons les paiements tôt ou tard comme EST). Une plateforme pour tenir la route et présenter une performance au niveau d’un fonds en euro ne peut pas dépasser les 4 voir 5% de défauts

    5) Compte tenu de vos explications sur le calcul des intérêts de retard je comprends maintenant qu’avec un taux d’intérêt inférieur à 0,5% du capital total due par EST et des pénalités complétement dérisoires de 1%, les fraudeurs n’ont aucun intérêt à payer à temps. Mais plutôt les appliquer tout le temps et dès le premier jour de retard car jusqu’à présent vous avez laissé tout simplement courir le temps aux frais des prêteurs

    Je continuerai donc à dénoncer cette tromperie vis à vis de nouveaux prêteurs pour éviter qu’ils tombent dans le même piège que moi. »

    Et pour finir, encore pendant la discussion téléphonique du 03/05/2017 avec Maxime Auvray, je demande si Lendopolis a bien contacté Orange pour vérifier l’existence du projet. Après m’avoir promis d’envoyer le nom du contact Orange sur ce dossier, il ne donne plus de nouvelles (étrange…) et après ma relance, voici la réponse obtenue via le forum Lendopolis (et oui j’en ai encore pas mal de traces malgré la fermeture): « Pour répondre à vos doutes sur la véracité de ces vérifications, le caractère confidentiel du contrat passé avec Orange ne nous permet malheureusement pas de vous communiquer le document en question ni le contact »…Quel hypocrisie encore et encore!!!

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    jpt
    Bloqué

    (1) Voilà pourquoi maintenant je contacte directement les emprunteurs au lieu de passer par Lendopolis. Si après 2 retards de paiement (je parle d’Espace Telecom), je pose une question basique sur le projet et Lendopolis me dit qu’ils vont demander au dirigeant, plutôt le contacter directement même s’il peut s’agir d’un escroc, au moins j’ai la vraie réponse, ce que maintenant je doute fortement être le cas quand je passais par Lendopolis. Et regardez aussi l’intégralité de la réponse de Lendopolis, ils s’en moquent d’appliquer les pénalités de retard à l’emprunteur (finalement ça a finit pour se faire sur une ou 2 échéances avant le RJ après une « rébellion » de certains prêteurs sur leur forum – voilà encore pourquoi ils l’ont fermé) mais n’oublient pas de demander des frais liés à leur prestataire de paiement…

    Le 17/02/2017, extrait de la communication de Juliette Dubuc sur le deuxième retard de paiement d’Espace Telecom:

    « Nous avons fait un point avec le dirigeant, il nous assure que l’entreprise marche bien, l’activité a continué sa progression sur l’année 2016. Avant la collecte LENDOPOLIS, l’entreprise avait 2 agences Orange commercialisant les services Orange Business Pro, elle en a aujourd’hui 6.  »

    Le 17/02/2017, un extrait de mon mail à Juliette Dubuc:
    « Merci de me préciser les SIRET des nouvelles agences, car pour moi elles restent « invisibles » partout sur Internet (en particulier sur societe.com, infogreffe, score3 et surtout sur le site des distributeurs officielles de Orange Business Services).

    Petite correction: l’entreprise avait une seule agence à Marseille au moment du prêt, selon la fiche du projet Lendopolis, même si effectivement le siège de Colmar était déjà répertorié mais apparemment sans aucun salarié.

    Je ne vois aucun changement depuis le prêt de Lendopolis sur les sites ci-dessus, en particulier sur la liste des distributeurs de Orange Business Services ou seulement l’agence de Marseille continue d’apparaître.

    Et quelles sont les compensations demandées par Lendopolis à cette entreprise pour tous les retards de paiements? »

    Réponse de Juliette Dubuc

    « Concernant les agences, nous avons demandé à Monsieur Nakache des informations complémentaires, dès que nous aurons des réponses de sa part, nous vous les transmettrons.
    Concernant une éventuelle compensation, cela n’est pas demandé, car nous sommes en période de recouvrement amiable. LENDOPOLIS demande juste au débiteur de couvrir les frais générés auprès de notre prestataire de paiement »

    J’ai relancé le 24/02/2017 (sinon aucun retour, c’est un grand classique de Lendopolis), retour de Juliette Dubuc:

    « Nous n’avons pour le moment rien de nouveau concernant la situation de EST. Nous n’avons pas eu de retour de Monsieur Nakache, nous cherchons bien entendu à le joindre tous les jours, malheureusement pour le moment, je n’ai pas de nouvelles. »

    Le 01/03/2017, enfin un retour de Juliette Dubuc, finalement les agences décrites dans la fiche projet ne sont pas des « vrais » agences…

    « J’ai eu l’occasion ce jour de demander à M. Nakache l’explication concernant les 6 agences. Il s’agit d’agences back office, qui servent de « centre administratif » uniquement pour les commerciaux couvrant une zone géographique. L’entreprise loue des espaces dans des centres d’affaires afin de permettre aux commerciaux rattachés à la zone concernée de l’utiliser pour la gestion administrative.
    Il n’y a qu’une agence au sens commun du terme, celle ouverte au public pour la clientèle professionnelle, qui est située à Marseille. »

    Le 6/3/2017 mail de Juliette Dubuc:

    « Malgré de nombreuses tentatives de contact avec le dirigeant de l’entreprise sur les quinze derniers jours, nous ne sommes pas parvenus pour le moment à obtenir la régularisation de la situation. »

    Le 7/3/2017, après qu’un autre prêteur annonce sur le forum qu’il a envoyé un mail au dirigeant et a eu un retour, je fais la même chose et comme par hasard j’ai eu aussi un retour (copies à voir sur un autre commentaire). A la fin j’ai eu les remerciements de Juliette Dubuc de les avoir mis en copie de mes échanges. Quelle hypocrisie…

    Et la même histoire recommence maintenant avec le projet Initial (impossible, à croire Juliette Dubuc, de contacter le dirigeant depuis Septembre). Encore un emprunteur qui a compris qu’il peut payer quand il veut, voire ne pas payer du tout, rien se passe (ou alors une bonne entente Lendopolis / emprunteur, je me pose de plus en plus la question, après mon expérience Espace Telecom, ce n’est que mon sentiment personnel…).

    Si vous êtes concerné par le projet Initial, suivez les étapes décrites dans le commentaire ci-dessus et faites-vous votre propre opinion…

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    jpt
    Bloqué

    @YB, je n’ai pas de problème de faire suivre des exemples qui concerne mes plaintes et mes échanges avec les emprunteurs / Lendopolis), ce que je recommande vivement est que chacun fasse sa propre analyse de portefeuille et tire ses propres conclusions.

    En ce qui me concerne, après avoir échangé largement avec Juliette Dubuc et Maxime Auvray surtout dans le cadre de l’escroquerie Espace Services Telecom, j’ai tiré mes propres conclusions et je considère que ces gens là ne savent strictement rien sur la réalité des projets qu’ils proposent (1) et prennent des prêteurs pour des cons (2). Voir encore ce blocage de compte vendredi, si une banque le faisait, je pense que l’émeute serait tel que certains employés ne seraient pas rentré à la maison mais à l’hôpital…

    Sans connaître rien du tout à la finance, j’ai simplement décidé de faire ma propre enquête, très rudimentaire, certes, mais qui n’a fait que confirmé mes propos ci-dessus.

    J’ai 22 projets ici, j’ai été assez stupide pour croire au débout que les projets étaient réels et analysés avant d’être présentés aux prêteurs (maintenant c’est bon, j’ai compris, mes projets n’ont plus de note…), donc je croyais qu’avec quelques règles de bon sens (choix surtout des projets avec la meilleure note et un peu de diversification, sans tomber dans le piège de certains charlatans, dont certains chez Lendopolis, qui vous incite à investir sur 100 projets voir plus) je pourrais investir dans l’économie réel et faire un peu mieux que le livré A. L’été 2016 je commence à voir trop de projets plus que douteux à la simple lecture du descriptif et des notes attribuées et après l’analyse plus détaillée des miens j’ai compris de suite que c’était une escroquerie mais c’était déjà trop tard.

    Aujourd’hui je fais le tour régulier de mes projets et à chaque tour de nouveaux éléments accablants sortent (je les fais suivre de suite à l’ACPR).

    Voici ce que je regarde, on peut certainement faire bien plus et mieux mais cela suffit pour me montrer la triste réalité:

    1) Publications des comptes – j’utilise agrégateur, très utile pour aller directement sur la fiche de l’entreprise (societe.com, lesbilans.com,…). Constats: 11 sur mes 22 entreprises publiaient leurs compte avant le prêt Lendopolis et ont arrêtées de le faire juste après le prêt. C’est de cette liste qui sortent la majorité de mes défauts et impayés. Selon moi, cela me donne déjà une idée de la fourchette basse du taux de défaut que je peut m’attendre à la fin chez Lendopolis avec mon portefeuille (50% minimum, je ne suis pas loin en suivant ma propre formule de calcul et je suis bien loin de la fins des remboursements).

    2) Création de nouveaux établissements – si l’argent des prêteurs devraient servir à créer un magasin, une agence (Espace Telecom par exemple),…, j’utilise aussi l’agrégateur pour vérifier s’il a bien été crée et je fais un tour sur Internet.

    3) Quand je relis la fiche projet, je clique sur les liens. Constats: certains sites n’existent plus ou sont « momentanément » en maintenance depuis des mois

    4) Projets multiplateformes – j’utilise encore l’agrégateur pour vérifier si l’entreprise a des projets sur plusieurs plateformes. Si c’est le cas, je lis bien les différents descriptifs pour vérifier des incohérences

    5) Projets multiples sur la même plateforme – encore l’agrégateur pour vérifier, une pratique selon moi suicidaire pour les prêteurs, Lendopolis le fait en masse

    6) Création d’un nouveau site Internet, d’une application, autres – si l’argent des prêteurs devait servir à financé ce genre de choses, c’est aussi assez facile à vérifier si ça a été fait

    7) Quand je peux je vais voir sur place et je discute avec des emprunteurs (si l’adresse n’est pas une boite postale, ce qui m’est déjà arrivé), des fois certains projets semblent exister et curieusement ce sont cela qui vous donnent plus d’informations précieuses sur Lendopolis (essayez de demander quel contrôle ils ont eu de l’application de l’argent des prêteurs et quelle analyse Lendopolis a fait du dossier…)

    8) Sinon, et si j’ai des questions ou des doutes je contacte directement les emprunteurs (si le mail qui est dans le contrat de prêt existe encore, ça arrive aussi qu’il a déjà disparu…). En ce qui me concerne, je constate que le contenu de la réponse (ou sont absence même en cas de relance) est un excellent indicateur de la suite du dossier et cela vous permet de comparer avec certaines communications de Lendopolis (souvent bien différentes)

    (1) et (2) voir quelques extraits d’échanges avec Lendopolis ci -dessous, pour comprendre pourquoi je dis cela (autre commentaire un peu plus tard, ça commence à être long)

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    jpt
    Bloqué

    @Manu: merci, c’est bon pour moi je viens de t’envoyer un mail de confirmation.

    Bien évidement tu as tout mon soutien et j’en suis sûr le soutien de beaucoup d’autres vrais prêteurs dans ton dossier que j’espère nous réussirons à présenter de forme collective.

    jpt
    Bloqué

    @BZH35, Bonjour, mon problème est le temps et ces derniers mois j’ai décidé de me focaliser à dénoncer les pratiques de Lendopolis à l’Autorité de contrôle du crowdlending en France (ACPR) et aux médias indépendants, avec un but final très clair maintenant dans ma tête.

    Si tu veux les infos plus rapidement (car je ne le ferai pas d’un coup et ma première priorité reste la même), donnes-moi ton mail et je te fais suivre des exemples en brut. Tu feras ton propre jugement et si ça t’intéresse je te ferai suivre d’autres.

    Si tu ne veux mettre ton mail sur le forum, tu peux essayer de passer par Mathieu ou Manu de S.I.F.P pour nous mettre en relation d’une façon plus privé, pas de problème pour moi.

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    en réponse à : Disparition de la note du projet #14476
    jpt
    Bloqué

    Excellente remarque qui est restée sans commentaires des gurus du crowdlending.

    L’imagination des charlatans n’a pas de limite, mais pour une fois, selon moi, Lendopolis a le mérite d’être cohérente:

    Aucune analyse, aucun contrôle des projets = aucune note.

    Et comme ça, on n’a plus à répondre à la question embarrassante de plusieurs prêteurs qui demandaient des statistiques par note projet (la pyramide inversée de Lendopolis). Pratique et innovant, c’est dans l’âme de la politique de Lendopolis.

    Quand je prêtais ici, on me faisait croire que les projets existaient et étaient analysés, alors que, la majorité du temps, je remplissais les poches d’escrocs (un peu loin de l’investissement dans l’économie réel qu’on nous annonce).

    Voilà pourquoi de plus en plus de prêteurs comme moi ont arrêté le crowdlending, dominé par ce genre de pratiques et de discours qui donnent envie de vomir, même si je reste convaincu (probablement très naïvement) que certains acteurs sont sérieux.

    Et oui la réponse sur la suppréssion du forum a été donnée, affligeante comme d’habitude, le vrai problème (et la vrai raison de fermeture) c’est que le discours de ces charlatans avec des promesses de TRI inimaginables ne passaient plus auprès des vrais prêteurs qui dénonçaient de plus en plus ce cirque et qui constatent que chez Lendopolis il est impossible de récupérer son capital de départ.

    Mais la plateforme aura sans doute son prix de transparence à nouveau cette année, avec une large majorité de votes des « prêteurs » (et je pense que le prix de la performance aussi, avec aux moins 99,99% de votes).

    Quelle hypocrisie!!!

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 5 mois par jpt.
    en réponse à : Mea Culpa de Lendopolis dans Cbanque #12691
    jpt
    Bloqué

    Ce n’est qu’une photo instantanée qui montre très bien que ce Monsieur ment.

    Il s’agit en plus d’une photo avec des conditions hyper-favorables à Lendopolis (avec la grosse majorité des prêts dans le calcul qui ne sont pas à la moitié du remboursement, voir qui n’ont même pas commencé à être remboursés). Je suis d’accord, elle est loin de montrer la vrai réalité qui sera bien pire à la fin.

    Et que je sache, la situation catastrophique de Lendopolis n’est pas à cause des préteurs. Personnellement ce genre de gens ne me fais aucune pitié, bien au contraire, je ne comprends pas comment certains ne sont pas encore en prison.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 11 mois par jpt.
    en réponse à : Mea Culpa de Lendopolis dans Cbanque #12667
    jpt
    Bloqué

    Que du vent et des mensonges, bref un dirigeant bien à la hauteur du taux de défaut de la plateforme.

    Très facile de mettre la cause des problèmes sur le dos de l’ancienne équipe, très mauvaise certes mais bien meilleure que l’actuelle qui est d’une incompétence inimaginable. Il faudrait la prochaine fois sortir la liste des défauts et vérifier un par un qui est vraiment l’équipe responsable. Et de constater peut-être que les projets proposés par cette nouvelle équipe font défaut encore plus vite qu’auparavant.

    Et il faut mourir de rire (ou plutôt pleurer) quand on entend ce Monsieur dire qu’il fallait investir sur tous les projets de la plateforme pour avoir un rendement positif. Avec un capital en défaut bien supérieur aux intérêts BRUTs versés (et l’écart se creuse chaque mois) quelqu’un qui aurait investi le même montant sur la totalité des projets de cette plateforme aurait à ce jour une perte non négligeable. Ce sont les chiffres officiels de la plateforme à ce jour (la réalité est très probablement bien pire) :
    1) Capital en retard ou en défaut de paiement : 789 213€
    2) Intérêts BRUTs versés : 738 089€

    On peut comparer avec la situation au 22 mai dernier :

    Capital en défaut supérieur aux intérêts bruts versés

    en réponse à : Capital en défaut supérieur aux intérêts bruts versés #12666
    jpt
    Bloqué

    Un mois plus tard et très naturellement, l’écart augmente. Voici les chiffres à ce jour présentés sur la plateforme:

    1) Capital en défaut ou retard de paiement: 789 213€
    2) Intérêts BRUTs versés aux prêteurs: 738 089€

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 45)