Accueil Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Le crowdlending de mes rêves

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Articles
  • #14539
    Manu SIFP
    Bloqué

    Imaginons un peu quel serait le crowdlending de nos rêves…

    Et que je serai patron de plateforme…

    Mon budget marketing serait réduit au strict minimum et je n’aurai pas besoin de collecter des sommes astronomiques pour être rentable (avec le risque de sélectionner n’importe quel dossier pourri)

    Je recruterai 2 ou 3 bons analystes réputés (notamment des spécialistes petites et moyennes capitalisations).

    Je n’aurai pas un grand local parisien qui coûte horriblement cher.

    Je sélectionnerai des entreprises qui ont plus de 15 ans d’ancienneté et avec des CA supérieurs à 10 millions d’euros.

    J’eviterai des secteurs trop risques ou que je ne comprends pas.

    Mes taux de prêt seront entre 4 et 7,5%.

    Je ne ferai mon développement qu’en France au lieu de m’étendre a droite et à gauche.

    Les fiches projets seront écrites par mes analystes après vérification des éléments.

    Je ne financerai pas des entreprises qui ont demande sur d’autres plateformes des financements et qui sont en cours de remboursement.

    J’aurai des stats à jour et je n’inventerai pas des indicateurs farfelus comme le TRI…

    Je n’interviendrai pas sur les forums car je veux respecter l’égalité entre prêteurs.

    Je répondrai en revanche dans les 24h aux demandes des prêteurs.

    Je prendrai mes responsabilités si je n’ai pas fait mon job (escroquerie avérée d’un dirigeant non détectée au moment où je mets en ligne les projets).

    J’aurai un service contentieux digne de ce nom et en cas d’incident je prendrai en charge les déclarations et j’assurerai les suivis.

    Je reverserai la moitié de mes coms aux prêteurs en cas d’impayes.

    Je respecterai mes prêteurs car ce sont mes clients et pas l’inverse.

    Je ne serai pas membre de FPF qui sont une bande de rigolos.

    Je ne ferai pas de financement sur 7 ans ou du infine (sauf immo sur 2 ans maxi).

    Pas de financement de rachat d’entreprise (beaucoup trop risqué)

    Pas de système d’enchères mais un taux fixe.

    Je recevrai une fois par an des associations de consommateurs ou de prêteurs pour améliorer mon process.

    Etc… Etc…

    Je rêve je sais…on est bien loin du système actuel… À des années lumière…

     

    #14552
    jpt
    Bloqué

    Excellent, je pourrais réfléchir à réinvestir sur ce genre de plateforme, en rajoutant quelques conditions qui ne me venait même pas à l’esprit quand j’ai commencé à investir dans le crowdlending français:

    – en toute « transparence », j’informe les prêteurs dès que je constate un impayé, je ne garde pas de cadavres dans mes placards.

    – en toute « transparence » je ne me rémunère pas sur les projets en défaut.

    – en toute « transparence », je ne me rémunère pas les apporteurs d’affaires sur les projets en défaut.

    – et comme tu dis, etc, etc, etc, car je pense que je n’ai pas encore tout vu…

    J’ai fait le test pour toutes mes plateformes actuelles. Effectivement, aujourd’hui  il est hors de question pour moi de réinvestir le moindre centime dans le crowdlending français.

    Je n’arrive pas forcément à répondre à toutes les questions pour chaque plateforme, mais celle qui a de loin le meilleur résultat (et qui reste à mes yeux la plus sérieuse dans le crowlending en France, même si certaines de ses orientations récentes me déplaisent fortement) n’est pas membre de FPF. Je viens de le remarquer, de quoi me poser encore de nouvelles questions, j’apprends touts les jours.

    Pour la pire en ce qui me concerne (je vous laisse deviner laquelle) je n’arrive qu’à cocher 2 cases…

     

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.