Dis, tu t’appelles comment ?

Ajouter un commentaire

Nous avons récemment annoncé renommer notre plateforme de prêt aux PME October (anciennement connue sous le nom de Lendix). L’occasion de partager avec vous quelques conseils sur comment trouver un bon nom pour sa société. De la part de ceux qui n’ont pas su trouver du premier coup, c’est ironique me direz-vous ! De Lendix à October… voici notre apprentissage par l’erreur. #marque #rebranding #startup #entreprendre

Cet article a précédemment été diffusé sur Linkedin.
October : nouveau nom de Lendix
October : nouveau nom de Lendix

 

Trouver un nom pour sa société, et qui plus est un bon nom, relève de la mission impossible. Autant le dire tout de suite. Il existe des noms “good enough” mais le nom parfait n’existe pas. Il est rare de tomber amoureux d’un nom à première lecture et surtout la marque deviendra ce que vous êtes, plus qu’elle ne vous définit à priori. Ce n’est pas le fait de s’appeler Apple, Google ou Amazon qui vous emmènera vers le succès mais le fait de faire des produits qui rendent un vrai service irréprochable. Le savoir enlève déjà un peu de pression !

 

Petit inventaire des choses à faire (et ne pas faire) :

  • Dresser un cahier des charges clair. Dans notre cas nous recherchions une marque : ✅ facile à retenir ✅ facile à épeler ✅ facilement compréhensible dans toutes les langues européennes ✅ impossible à confondre avec la concurrence ✅ sans allusion direct à notre métier ✅ avec un nom de domaine pertinent disponible. Cet inventaire sera le meilleur moyen d’évaluer objectivement toute idée qui vous sera soumise.
  • Prendre les conseils d’un (excellent) avocat spécialisé dans le dépôt et la protection de marques. C’est un sujet complexe qu’un conseil généraliste ne saura pas traiter efficacement.
  • Recruter un réseau de personnes natives dans toutes les langues que vous souhaitez tester. Attention aux sens cachés… Certains nous parlent encore de « Len… dicks »…
  • Lancer un brainstorming mais uniquement après avoir défini un cahier des charges clair aux participants 🤯. Vous aurez de toute façon, malgré ce cahier des charges, des idées saugrenues qui remonteront… Dans notre cas et malgré les critères précisés plus haut: nous avons eu parmi d’autres, l’Européenne de Financement 😮 Oui forcément www.l-europeenne-de-financement.com était disponible mais ça ne passe pas tout à fait les autres critères de notre liste !
  • Ne soyez pas déprimés par les nombreuses personnes qui vous donneront des avis tranchés sans aucune connaissance de votre problématique. Une marque, c’est comme la politique, tout le monde a un avis et ce n’est pas toujours du meilleur goût… 🤷‍♀️
  • Préparez vous à dire non à des personnes qui défendront bec et ongles leurs trouvailles malgré un cahier des charges non respecté. 🛡🗡
  • Définissez un petit groupe de responsables pour votre branding (ou rebranding) venant d’horizons différents (marketing, tech, commercial,…) pour obtenir des avis pertinents sur un sujet qui touche l’entreprise dans son ensemble.
  • Prévoir un bon budget juridique car les recherches d’antériorité, surtout si elles sont menées dans un nombre important de pays, sont très coûteuses 💸💸💸
  • Prenez votre temps car les recherches d’antériorité (et les négociations que cela peut générer avec des marques voisines) prennent du temps. Un minimum de 4 mois nous semble indispensable sauf si vous avez décidé de vous renommer “Eyjafjallajökull.
  • Même si votre business est national au démarrage, pensez ambitieux et ne partez pas sur un nom franco-français ! L’internationalisation peut arriver plus vite que prévu ! Co-Voiturage.fr (désormais BlaBlaCar) ou Prêt d’Union (désormais Younited Credit) seront sûrement d’accord. 🇯🇵🇺🇸🇪🇺
  • Soyez original et démarquez vous de la concurrence. Evitez les jeux de mots dont vous aurez vite honte… Sauf si vous êtes coiffeur et que vous assumez ! 💇‍♂️
  • Une fois annoncé, oui vous aurez des critiques (cf. infra avis d’un internaute sur un forum après l’annonce du rebranding de Lendix en October) ! Et c’est normal ! Pas de quoi paniquer… Faire l’unanimité sur une marque est impossible. Après tout, on pourrait aussi répondre en paraphrasant : “ce nom est nul et ne correspond à rien ni ne fait penser à rien, si ce n’est… une pomme !”

 

PS: Soyons clair, ce post ne se veut pas une vérité absolue mais un simple retour d’expérience sur un sujet presque aussi sensible que trouver un prénom pour son enfant. Le rebranding mériterait aussi sa pièce de théâtre…

VN:R_U [1.9.22_1171]
Dis, tu t'appelles comment ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser une réponse