Combien de défauts peut on accepter pour ne pas perdre d’argent ?

5 Commentaires

Un des critères qui pourrait menacer le développement du crowdlending est le taux de défaut. En effet même si les taux proposés par les plateformes sont attractifs, les risques sont importants et il est toujours possible de tout perdre. Comme d’autres, je prône la diversification et j’ai donc cherché à voir combien de défauts de paiement je pouvais accepter, non pas pour gagner de l’argent, mais en tout cas pour ne pas en perdre.

Préambule

Certains diront que le but d’investir en crowdlending est de gagner de l’argent et non pas d’éviter les pertes. Et je suis bien sûr d’accord avec ceci. Cependant les objectifs de rendement ne sont pas les mêmes selon les prêteurs. Est ce 5 % ? 6 % ? 7 % ? … J’ai donc décidé d’être pessimiste et de déterminer le nombre de prêts maximum pouvant faire défaut.

Tous les calculs sont réalisés hors fiscalité par souci de simplification.

Je sais aussi que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie … on ne prête pas forcément le même montant au même taux et sur la même durée et que les défauts n’arrivent pas en même temps…. mais il faut bien prendre des hypothèses 😉

Quel est le nombre de défauts « acceptable » ?

Pour donner un chiffre « parlant » je me suis basé sur 100 prêts de même montant au même taux pour une durée de 48 mois.

Le tableau suivant permet de déterminer le nombre de défaut « acceptable » en fonction d’un taux d’intérêt (colonne) et de la 1ère échéance impayée (ligne)

Prêts sur 48 mois

A titre d’exemple, en prêtant à 100 projets à 7 % sur une durée de 48 mois, 12 prêts peuvent ne jamais être remboursés (même d’1 cts) … je ne gagnerai pas d’argent mais je n’en perdrai pas non plus.

Echéance / Taux 5% 6% 7% 8% 9%
1 9 11 12 14 16
6 10 12 14 16 18
12 12 14 16 19 21
18 14 17 20 22 25
24 18 21 24 28 31
36 35 41 47 54 60
42 100 100
43 100
44 100
45 100

Prêts sur 36 mois

A titre d’exemple, en prêtant à 100 projets à 7 % sur une durée de 36 mois, 10 prêts peuvent ne jamais être remboursés (même d’1 cts) … je ne gagnerai pas d’argent mais je n’en perdrai pas non plus.

Echéance / Taux 5% 6% 7% 8% 9%
1 7 8 10 11 12
6 8 10 11 13 14
12 10 12 14 16 18
18 13 16 19 21 23
24 20 24 27 31 35
36 100 100 100 100 100

 

Prêts sur 24 mois

A titre d’exemple, en prêtant à 100 projets à 7 % sur une durée de 24 mois, 6 prêts peuvent ne jamais être remboursés (même d’1 cts) … je ne gagnerai pas d’argent mais je n’en perdrai pas non plus.

Echéance / Taux 5% 6% 7% 8% 9%
1 5 5 6 7 8
6 6 7 8 9 11
12 9 11 12 14 16
18 17 20 23 26 30
24 100 100 100 100 100

 

Je ne tirerai pas de conclusions hâtives, à chacun de se faire sa propre idée mais je continue de croire en la diversification des prêts 😉

Par ailleurs je m’étonnais du chiffre 16 annoncé par Nicolas LESUR lors de notre dernière interview mais il avait raison.

Pour ceux qui souhaitent faire des simulations, vous trouverez sur ce site un simulateur de défauts, à la différence près qu’il intègre les prélèvements sociaux (15,5 % de CSG / CRDS)

En attendant, discutons-en en commentaires ou sur le forum

VN:R_U [1.9.22_1171]
Combien de défauts peut on accepter pour ne pas perdre d'argent ?, 4.5 out of 5 based on 2 ratings

5 réponses à “Combien de défauts peut on accepter pour ne pas perdre d’argent ?”

  1. Pascal

    Entièrement d’accord avec toi, j’avais fait les mêmes calculs et également vérifié les 16 de M Lesur.

    En ce qui me concerne je vise à terme 170 prêts en cours. Je tiens à préciser que cela ne se fait pas au détriment de ma propre analyse et que cela prendra le temps qu’il faut.

    Comment j’ai calculé 170 prêts? Simplement 10 défaillance quelque soit le montant investi = intérêts de 170 prêts à 3 ans à un taux de 7%

    Exemple 170 prêts de 100 euros
    Intérêts après prélèvements sociaux 968 euros (sur 160 prêts car 10 ne sont pas remboursés)
    10 perte après 5 remboursement 936 euros

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  2. libertit

    Bjrs
    J’ai fait 249 prêts moyen a 20euros( vers5300euros) sur 8 plateformes je regarde un peu les projets (l’aide du forum… exct )aussi pour l’instant zéro défauts avec un en attente de paiement .
    Ceci n’est qu’une somme dérisoire pour m’occuper a la retraite depuis peu lol
    Maintenant je prête qu’avec le capital et les intérêts remboursé et toujours 20euros a peut près

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  3. tintin

    Mathématiquement parlant, les calculs ne sont pas faux. Mais cette présentation me gêne.
    Tout d’abord, il aurait été préférable de faire les calculs nets de prélèvements sociaux car une partie des gains ne nous revient pas ! Le prêteur ce qui l’intéresse c’est du net. Le calcul est en plus aisé : c’est 15.5 % pour tout le monde et tous les gains ! Et là on n’arrive pas aux mêmes résultats !
    Concernant l’IRPP, ok pour que l’on ne le décompte pas car une partie importante des pertes est déductible. Et le calcul est différent d’un prêteur à l’autre.
    Maintenant mélanger des taux d’intérêt annuels de gains avec des pertes sur l’ensemble de la période de prêt est confus pour tout le monde.
    J’aurais préféré : au taux d’intérêt de prêt de 7 %, quel est le taux annuel de casse maximum pour avoir un rentabilité positive in fine. Ca aurait été bien plus parlant.
    Et 14 % de casse acceptable sur 4 ans, ça fait 3.5 % de taux d’incident annuel maximum (14/4) pour avoir une rentabilité positive ! C’est peu et nettement moins que le taux d’incident annuel qu’on a actuellement.
    Je te rappelle qu’on a presque 4 % de casse pour une durée moyenne de remboursement de 7 mois.
    Ca fait un taux annualisé d’incident de 4 % * 12 / 7 = 6.86 % !!!

    Dans les conditions actuelles, le crowdlending n’est absolument pas rentable.
    Donc avant de parler de diversification, il faut parler de rentabilité car sans rentabilité, la diversification ne sert à rien sauf à diversifier sur des actifs plus rentables !

    VA:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour @tintin

      Surprenant ton message était parti en spam 😉
      Tu as raison sur le principe de la fiscalité et je l’ai d’ailleurs précisé en préambule.
      Je ne partage pas ton avis sur le taux de défaut car tu le prends toute plateforme confondue et depuis le début or je pense que certaines plateformes sont plus prudentes que d’autres. Mais encore une fois l’avenir le dira !

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
      Répondre
    • Pascal

      Mon horizon n’est pas à un an, il est plutôt à 10 ans. Eh oui je ne suis pas court termiste et je sais que j’aurais des années plus belles que d’autres donc il n’est pas illogique de faire mes calculs sur l’ensemble de la période des prêts.
      De plus tous mes calculs sont fait hors prélèvements sociaux et IRPP à 24%

      VN:R_U [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
      Répondre

Laisser une réponse