Comment bien investir 50000 euros ?

Ajouter un commentaire

Avant de faire tout type d’investissement, il faut d’abord faire la définition d’un ensemble de critères, tels que votre tolérance au risque et la période d’investissement que vous envisagez. Ces éléments sont essentiels pour pouvoir faire des investissements importants tels qu’une somme de 50000 euros. Si vous êtes à la recherche de ce genre d’informations, vous êtes au bon endroit, dans cet article, nous vous donnerons tous nos conseils et astuces et nous répondrons à la fameuse question qui est : comment bien investir 50000 euros ? Toutes nos réponses sont là.

Ce qu’il faut savoir sur un investissement de 50000 euros

Vous pouvez déposer une partie de votre patrimoine sur votre livret pour maintenir une épargne préventive. L’assurance-vie offre des rendements très faibles, et à moins que vous ne choisissiez de subdiviser les fonds et les unités de compte en euros, vous pouvez également envisager de bénéficier d’avantages fiscaux et immobiliers. Enfin, les investissements immobiliers qui offrent des rendements élevés et des risques faibles restent la solution privilégiée.

Ainsi, avec un investissement de 50 000 euros, il existe plusieurs possibilités pour les particuliers :

  • compte d’épargne bancaire ;
  • enveloppe fiscale (PEA, assurance-vie, etc.) ;
  • investissement immobilier (SCPI ou investissement locatif).

Dépôt de 50 000 euros sur un livret réglementé

Livret A, Livret d’Épargne Populaire (LEP) et Manuel Durabilité et Solidarité (LDDS), vous pouvez investir 50 000 euros dans de nombreux produits. Cela dit, il y a un inconvénient qui se trouve être un faible taux de rendement. Par conséquent, la rémunération du livret A et du LDDS est de 0,5 %, et la rémunération du LEP est de 1 % (c’est compréhensible, ceci est basé sur une enquête sur les conditions économiques), ce qui est inférieur à l’inflation. L’autre inconvénient du livret est le plafond du montant du dépôt du livret A est de 22 950 euros et le plafond du montant du dépôt du LDDS est de 12 000 euros.

Ces pièges peuvent être contournés par le dépôt d’un super livret dont le taux d’intérêt est généralement majoré durant les premiers mois de souscription et les versements autorisés jusqu’à 3 millions d’euros. Une fois la période de promotion terminée, le rendement fourni est similaire à celui d’un compte d’épargne traditionnel. Par conséquent, mis à part les garanties de capital et la disponibilité des fonds, il n’est pas logique d’investir 50 000 euros entièrement dans un compte d’épargne.

Investir 50 000 euros dans des actifs financiers

Pour obtenir plus de performance, il faut désormais envisager d’investir 50 000 euros dans des actifs financiers. Bien sûr, ce n’est qu’en acceptant certains risques qu’un bon rendement est possible. Afin de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, pensez à mixer vos actifs sur différents supports :

  • l’assurance vie : l’assurance-vie reste le premier choix de l’investissement français, car elle permet d’offrir un investissement en totale sécurité lors de l’investissement dans des fonds en euros et plusieurs avantages du transfert de capital ;
  • les plans d’épargne-actions : ils permettent de valoriser l’épargne dans un délai plus court que l’assurance-vie. En effet, à l’exception de 17,2 % des prélèvements sociaux, les produits perçus ne sont soumis à aucun impôt après 5 ans de détention des titres ;
  • le plan d’épargne en retraite : la préparation de la retraite fait souvent partie des objectifs d’investissement de 50 000 euros. Les plans d’épargne retraite personnels à la suite de Madelin et PERP ont répondu à cette préoccupation. L’épargne déposée générera des rendements pouvant atteindre 1,70 % en 2020, hors frais de gestion et taxes. Un autre avantage du PER est que les versements peuvent être déduits du revenu imposable, jusqu’à un maximum de 10 % du revenu professionnel ou du bénéfice indépendant ;
  • l’immobilier : une fois que vous en affectez une partie à l’épargne de précaution et aux actifs financiers, vous pouvez utiliser la partie restante en l’investissant dans l’immobilier. L’avantage ici est que l’on peut utiliser l’effet de levier du crédit pour acquérir des actifs ou des actions de sociétés immobilières par le biais de financements en prêts, à l’exception des OPCI et du crowdfunding immobilier.

Voilà donc, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir à ce propos, n’oubliez pas de vous renseigner avant de faire tout investissement pour être sûr de votre choix.

Laisser une réponse