Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending Unilend Autolend Unilend : risque accru ?

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 89)
  • Auteur
    Articles
  • #6973
    Xavier
    Participant

    A mon avis l’Autolend permettra à Unilend d’attirer plus d’entreprises avec la promesse de taux bas (car le premier effet de l’Autolend, surtout s’il est beaucoup utilisé, sera de faire baisser les taux jusqu’au plancher défini par les prêteurs).

    La question sera alors : est-ce que les prêteurs vont y trouver leur compte ? Taux bas. Défaillances.  Est-ce que la publicité faite par Unilend sera suffisante pour attirer de nouveaux prêteurs ?

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par Xavier.
    #7000
    darkbader
    Participant

    Si il fallait une preuve du grand n’importe quoi de ce système, le projet flashabitat a été pourvu avec quasiment uniquement des prets via autolend (les contributions sans le fameux « A » se comptent sur les doigts des mains) à peine sa publication faite.

    Compte-tenu du nombre d’incidents sur Unilend, je reste sur mon opinion que c’est un système dangereux.

    Si on ajoute que la souscription se finit demain, soit au bout de 24H seulement, j’ai comme l’impression qu’Unilend se lance dans la course du « kicekikalaplugrosse ! »

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par darkbader.
    #7023
    LJ
    Participant

    Oui, Flashabitat en 4h20, le taux est déjà descendu à 6.8%, même si la durée est courte, je pense que la tendance est à descendre sur tous les projets en dessous de 6 %.

    Il faudra voir au prochain gros projet sur durée longue, mais là je ne me donne même pas la peine de regarder le dossier.

    #7024
    Jacquouille
    Participant

    De même pour Flash Habitat et RL & Partners.

    2 petits projets bouclés en peu de temps, et c’est la bagarre sur le taux. Ça ne m’intéresse plus.
    Unilend n’a pas de gros projet actuellement …

    #7025
    Jacquouille
    Participant

    Près de 800 auto-lenders ont démarré à 10%.

    Mais chacun a un n° d’ordre. Pourtant la machine les place en même temps. De ce fait, certains sont virés plus vite que d’autres.

    Sait-on selon quel critères Unilend classe ses auto-lenders ? Priorité à ceux qui ont adhéré les 1ers ???

    #7027
    LJ
    Participant

    800 auto à 10 %, si on prend la statistique Unilend de 192 € moyen par projet cela nous ferait des projets automatiquement financé jusqu’à 153 K€ et ce n’est que le début d’autotruc.

    Le montant moyen des autolenders est surement inférieur mais je pronostique qu’il n’existera plus en l’état de l’art de projets non financés sur Unilend, fussent t’ils les plus pourris. Ce qui est sans doute un des buts.

    C’est trop tôt pour décider mais je suis très pessimiste sur la rentabilité pour les préteurs, je vais sans doute être spectateur pour les prochains mois.

    #7028
    LJ
    Participant

    Jacquouille, pour l’ordre des ordres  (…) de classement, je ne vois que le critère informatique, soit première requête, premier servi et séquentiellement.

    La première requête et l’ordre j’espère comme toi que c’est l’instant d’adhésion, mais je parierai que c’est basé sur une clef de base de donnée antérieure, ce qui expliquerai que deux salves à un taux déterminé soient séparées… merde ça colle pas.

    Une ruse-pause inéquitable programmée? (peu probable mais possible). Une faiblesse de la base de données ? (improbable) Des processeurs ? (très improbable) Autres (très probable mais j’ai pas là).

    En fait on devrai passer quasi instantanément au taux plancher moyen des mieux disant autolenders mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas. Même en prenant les stases pour le temps d’usage pour les autres séquences ça colle pas.

    Pour l’instant je considère que des créneaux non auto sont prévus pour que les lambdas non adhérents voient l’inefficience de leurs interventions dans un système qui les dépasse.

    #7030
    Jacquouille
    Participant

    Pour l’ordre, c’est que de dixième de point en dixième de point, les mêmes offres ne sont plus dans le même ordre, ce qui peut avoir son importance tout à la fin de l’enchère. Des autolenders auront été servis et d’autres non ? Ou à un taux inférieur.

    J’ai l’intuition qu’Unilend n’avait pas pensé à ça.

    De toutes façons, dans ces tout petits projets, il n’y a plus de place pour les non-adhérents au système. De toutes façons, ce n’est plus rentable.

    J’attends avec curiosité le prochain gros projet que nous présentera Unilend.

    #7032
    Mwy
    Participant

    pour ceux qui se demandent comment sont attribués les numéros d’ordre c’est presque simple :

    dans un traitement automatique on récupère le jeu de données (les prêteurs), filtré (qui ont activé Autolend), et potentiellement ordonné.

    Et là chez Unilend, à moins qu’on me prouve le contraire je penche pour une absence de tri pure et simple, on récupère donc un ensemble de prêteurs trié selon leur ordre naturel : leur ordre d’arrivée dans la base. Autrement dit, les plus anciens inscrits sur la plateforme sont probablement les premiers servis.

    Il est envisageable que le tri soit fait sur le moment d’activation d’Autolend (les premier à avoir activé servis en premier) mais je ne vois pas de justification logique à cela. En effet cette fonctionnalité pouvant être débrayée à tout instant, pour quelle raison considérer l’instant de son activation comme un critère de tri ? Bref.

    Une fois que l’on a notre jeu de données, les offres sont crées séquentiellement dans l’ordre des prêteurs à condition que : le compte soit provisionné && le taux soit conforme à la configuration.

    Sur le dernier projet en date, on constate l’aberration totale de ce système, qui est allé boucler de 10.0 à 7.6 (soit 25 itérations) sur presque 800 offres. Ce système est à la fois insupportable et complètement contre productif :

    les enchères inversées sont supposées permettre une auto-régulation du taux sous condition que : l’offre et la demande soient équilibrées && les prêteurs fassent l’analyse des données du projet.

    Le fait de substituer un outil informatique à l’analyse humaine va à l’encontre de ce principe, en soustrayant autant l’équilibre de l’offre : 20 000 offres créées en un rien de temps  que l’analyse qui doit être faite par chaque prêteur pour chaque projet.

    On fait disparaître complètement la notion de risque aux yeux du prêteur, sans faire disparaître le risque et pour moi ça s’appelle à tout le moins du mensonge, voire de l’escroquerie.

    Ce que j’attends pour ma part ce n’est pas le prochain « gros projet », j’attends plutôt le prochain « petit projet », celui qui en trois tours de boucle et en moins d’une seconde sera provisionné à 100% à un taux entre 4% et 5% … Le genre de projet qui n’aura plus aucune rentabilité et surtout qui ne laissera aucune chance aux prêteurs « normaux » (sans Autolend) …

    Je vais dégraisser petit à petit mon compte Unilend et tout passer chez Lendix.

    #7033
    Mwy
    Participant

    à titre d’information :

    L’ordre des offres est bien conservé d’un tour à l’autre : la numéro 1 est devenue 1336, et ainsi de suite.

    Il y a donc désormais au moins 1335 prêteurs ayant activé cette fonctionnalité. Les 577 derniers ont dégagé les 577 premiers, qui seront revenus 0.2% plus bas, etc …

    L’explication suivante, pour les salves « non-autolend » :

    Le système se stabilise à 7.6%, des prêteurs classiques interviennent : cela a pour effet de déloger les plus anciennes des offres auto pour un montant équivalent. Lorsqu’une offre auto est dégagée totalement elle se replace si les conditions l’y autorisent, délogeant elle aussi d’autres offres automatiques et relançant ainsi la machine jusqu’à perdre de nouveau autolenders (taux limite) … etc … Les montants des offres dégagées expliquant la largeur des intervalles constatés : le créneau entre 13511 et 13518 par exemple a probablement été interrompu lorsque l’offre précédente de la 13523 (1000€) a été complètement épuisée. Un nouveau tour de boucle => seulement 6 nouvelles offres auto.

    Il est possible aussi que le système auto soit « cronifié » : exécuté seulement au dépôt d’un nouveau projet puis automatiquement déclenché toutes les heures par exemple, et non pas après chaque création d’offre.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par Mwy.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par Mwy.
    #7040
    PretPartez
    Participant

    Il y a un paramètre que l’on ne connait pas c’est la somme disponible de chaque prêteur. Il arrivera bien un jour où celle-ci sera insuffisante. Et on devrait voir une remontée des taux. Combien faudra-t-il de projets pour arriver à cet équilibre?
    Pour l’instant l’autolend fait fuir les avertis, attire les taux bas (bon pour les emprunteurs) et ferre les petits prêteurs.

    #7041
    Mwy
    Participant

    @PretPartez : Au fur et à mesure que les emprunteurs sont remboursés, leur somme disponible augmente à nouveau. Pour que celle ci devienne insuffisante il faudrait que la demande de prêts augmente drastiquement hors en ce moment les prêts Unilend peine à proposer plus d’un prêt par semaine …

    #7043
    Pascal
    Participant

    @Mwy

    pas d’accord avec toi, si on prend 20 euros de mise qui est le minimum il me faut personnellement entre 10 et vingt jours pour les avoirs avec mes remboursements (environ 50 euros par mois de remboursements en ce moment et moins dans l’avenir car je retire mes billes de Unilend).

    Il y a plus d’un projet par période de 10-15 jours donc si j’adhérais (ce que je ne fais pas car comme beaucoup d’entre nous je trouve ce système absurde et dangereux mais je ne vais pas revenir sur tout ce qui a été dit) à ce système je ne serai pas pris sur chaque projet

    Une petite observation

    Si on prend les enchères avant pour des montants et des durées à peu prés similaire on constate que Autolend a fait baisser les taux d’environ 2% et raccourcie les périodes d’enchères de 5 jours environ

    Comme le dit @PretPartez ce système me fait fuir mais je trouve qu’il correspond bien au discours méprisant de M Lesur envers les gens comme nous qui essayons d’avoir notre propre analyse des projets présentés.

    Comme beaucoup je transfert mes avoirs chez Lendix plus

    Prexem dont j’apprécie le fond de protection,

    Credit.fr qui ont de bon projets

    PretUp pour leur analyse financière très poussée

    #7046
    LJ
    Participant

    Un grand merci à Mwy pour l’explication des salves, c’est logique et je me coucherai moins bête 🙂

    Pour ma part, je reste en position attentiste, mais effectivement, si la situation se confirme (par exemple un projet à 5% en une seconde comme évoqué par Mwy plus haut), je ferai partie de ceux qui vont voir ailleurs.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par LJ.
    #7074
    thierry_j
    Participant

    Pareil. De plus en plus déçu par Unilend. D’abord par les communications incompréhensibles (voir les post sur Semafer ou Escoffier), ensuite ce système qui enlève toute part de décision humaine, ce qui est pour moi l’un des attraits majeurs du Crowdlending. Unilend ne donne pas confiance. Je retire mes billes également et vais voir ailleurs.

    #7089
    Mwy
    Participant

    @LJ : avec plaisir ! … l’algorithmique c’est une passion, et les traitements informatiques sont au coeur de mon métier 🙂

    Je ne referme pas la porte moi non plus à de futurs investissements sur Unilend, au hasard de projets intéressants, mais j’ai quand même assez peu d’espoir de ce côté. Au fil de mes remboursements j’aviserai mais il est plus que j’arbitrerai au fur et à mesure pour transvaser mes billes ailleurs petit à petit 🙂

    #7110
    Pascal
    Participant

    Je viens de faire une enchère à 8.10% sur Clévin qui me parait un bon projet. Je suis curieux de savoir ce que cela va donner. Je suis prêt à descendre jusqu’à 7% mais pas plus bas.

    Wait and see

    #7111
    darkbader
    Participant

    Je viens de lire la newsletter hebdomadaire d’Unilend. Ce passage m’a fait sourire

     

    « Le chiffre de la semaine

    1 seconde
    C’est le temps qu’il a fallu à la communauté pour financer les 50 000 euros demandés par Le Saumon de Piriac. Un record établi par la communauté grâce à Autolend. Evidement, les prêteurs qui n’ont pas activé Autolend ont également pu proposer leurs offres de prêt pendant les deux jours de présentation du projet sur Unilend. Pour en savoir plus sur Autolend, c’est ici.  »

    Pour ce qui pourraient en douter, voilà donc la preuve par A+B que le seul objectif d’Unilend est d’être ceux qui prêtent le plus vite, ceux qui prêtent le plus (en somme global et en n’oubliant pas que ces sommes viennent de la communauté Unilend pas de l’équipe).

    En cas de défaut, je ne suis pas sur qu’il y ait autant de satisfaction :s

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par darkbader.
    #7120
    Jacquouille
    Participant

    Moi ça me fait pleurer pour les pauvres pigeons qui vont se faire plumer.   🙁

    #7129
    SmartWatch
    Participant

    Bravo car l’intelligence collective est clairement sur ce forum et pas du tout chez Unilend. Plus je lis vos avis, et plus je me dis que ce système ressemble à s’y méprendre à une arnaque.
    Pour répondre @Mathieu, la différence avec un gérant, c’est que lui a une responsabilité légale, et s’il fait n’importe quoi, il se fait virer voir pire. Unilend, se contrefout des risques pris (voir les pages sur les défauts ici même) et ne semble avoir mis ce système en place que pour financer un maximum les dossiers à « l’aveugle » (les gogos débutants ou ceux qui ne prendront pas le temps de lire ce forum). Je rejoins @Mwy et @darkbader et la plupart des avis : ce système est dangereux.
    Pire, qu’est ce qui empêche Unilend de jouer avec les notes pour aller mettre un peu plus d’étoiles puisqu’il savent qui a activé Autolend et sur quels critères ? Hop, un tour de passe-passe dans le nombre d’étoiles (qui soit dit en passant n’ont aucune transparence) et tu finances rapidement un dossier sur les dos des petits épargnants ! C’est à se demander comment les autorités peuvent tolérer ce genre de pratiques douteuses.
    Si on ajoute ça aux problèmes des impayés, des stats qui sont minorées par le seul ajout de nouveaux dossiers, ça devient vraiment suspicieux la manière dont tout cela est géré ….

    #7130
    JLUCMDH
    Participant

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer cet engouement pour Unilend ? Quel intérêt à y prêter sachant qu’ils ont 18 dossiers en défaut, au minimum.

    Sans compter les retards de paiement.

    Plus une communication très très limite avec leur communauté.

    Soyons sérieux, des plateformes qui offrent de vraies analyses, il y en a : Crédit.fr, Look&Fin, Prexem, Pretgo, Lendix.

    Rien que ces 5  vous offrirons beaucoup plus de garantie.

    Et pour finir, comment analyser un dossier, contrairement à ce que dis Nicolas Lesur (lors de l’interview sur ce site), sans les infos et cotation du FIBEN.

    Tous les dossiers Unilend qui ont explosé en vol avaient une note déplorable. Et tous ces dossiers n’auraient jamais passé le premier filtre ailleurs. Je le sais, j’ai fais tester ces dossiers sur d’autres plateformes.

    Donc, je reviens à ma question de départ, pourquoi mettre son argent sur cette plateforme ?

    L’amateuriste n’a pas sa place dans ce monde numérique.

    Merci de m’avoir lu.

     

    JLM

    #7150
    Pascal
    Participant

    @JLUCMDH
    Tu peux rajouter à tes plateformes PretUp qui ont une analyse financière sous pdf très complète peut être la plus complète de tous

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par Pascal.
    #7161
    Mwy
    Participant

    pour répondre à  @JLUCMDH : pour ma part je me suis inscrit sur Unilend après en avoir lu un article sponsorisé sur un site 🙂 … Et avec leur politique de diffusion de spots publicitaires d’autres suivront le même chemin.

    Je sors de cette plateforme principalement en raison d’Autolend et parce que j’ai acquis au fil des mois la conviction que leur système de notation est trompeur (en particulier pour les projets ayant la note de 3 étoiles et demi), mais c’est en même temps dommage car, par exemple, l’ergonomie de leur plateforme et les évolutions sur la facilitation des procédures de recouvrement allaient dans le bon sens.

    Et j’aimais bien aussi la simplicité concernant l’IFU et la gestion des prélèvements à la source sur les intérêts perçus (malgré les soucis remontés sur le manque de clarté concernant certains chiffres).

    Les plateformes étrangères par exemple fonctionnent différemment avec la fiscalité applicable … Je sais que ce point évolue chez Lendix avec le changement d’intermédiaire de paiement …

    Enfin dernier point : pour un débutant dans ce secteur, l’ancienneté d’Unilend surtout est très rassurante, et avec l’analyse des personnes présentes sur ce forum et sur le comparateur justement, il devient beaucoup plus aisé d’éviter les nombreuses chausse-trappes rencontrées sur cette plateforme.

    Bref, Unilend a fait beaucoup d’erreurs, et franchement je ne me fatiguerai pas à les défendre, mais n’oublions pas que si les plateformes plus jeunes ont un taux de défaut plus faible, c’est peut-être en partie dû au fait qu’elles sont plus jeunes justement. Une plateforme qui n’existe que depuis 12 ou 18 mois hé bien elle a statistiquement moins de risques d’avoir des projets en défaut qu’une plateforme qui en a le double.

    Unilend a le défaut de vouloir privilégier la quantité à la qualité, ça ne me dérangeait pas jusqu’à présent, maintenant oui. Je pense que leur approche « grand public » leur permettra de persister en tant que plateforme, mais aux dépends de leur rendement. On va commencer à voir émerger deux types de plateformes : celles qui s’adressent aux gens souhaitant laisser gérer leur argent « à l’aveugle », sans rien faire ou presque, et celles qui s’adressent aux personnes informées, plus qualitatives, je rappelle que le crowdlending est jeune, il est normal qu’à partir d’un moment il se segmente. Quoi qu’on en dise je pense que c’est une bonne chose, à chacun de choisir la direction qu’il prendra, même si je pense connaître celle choisie par la plupart d’entre nous 😉 …

    On est en train de vivre l’évolution d’un marché jeune, à la fois en expansion et en évolution. Je considère ça comme une chance, et le fait qu’il y ait un endroit comme ici pour s’informer à ce sujet, pour que des gens de métier puissent partager leur expérience, c’est aussi une énorme chance pour nous.

    #7163
    SmartWatch
    Participant

    Je trouve que l’analyse de @Mwy est bonne : Unilend a su attirer car au début ils étaient les 1ers et communiquaient plutôt bien et de manière rassurante. Mais cela s’est vite heurté aux faits :

    – risque énorme et probablement largement sous-estimé si l’on croit la manière un peu particulière de calculer leurs stats (http://www.crowdlending.fr/statistiques-des-plateformes/)

    – communication limite trompeuse quand ils mettent en avant un TRI de 5,40% qui ne peut pas être négatif même si vous perdez votre capital

    – recouvrement quasi inexistant

    – enfin si l’on croit leur présence permanente en TV et la faiblesse de leur volume, ils doivent cramer l’argent de leur levée de fonds à vitesse grand V

    Dans les plateformes qui avaient les moyens financier de réussir, il y a des chances qu’Unilend soit celle qui périclite le lus vite. En esperant qu’elle n’emporte pas trop d’épargnants au passage…

    #7168
    Pascal
    Participant

    Il faut raison garder.
    Moi aussi je retire mes billes d’Unilend et je suis d’accord avec 95% de ce qui est dit sur ce site mais il faut éviter les contre-vérités pour rester crédible.
    Unilend brûle son cash cela me semble une certitude mais on ne peut pas dire que leur volume est faible quand on regarde le baromètre de Mathieu.
    Unilend 3 ème plateforme depuis le début de l’année avec 2.881M€ de montants prêtés et 2ème sur le mois d’avril.

    Les autres plateformes sont dans la même situation et avec beaucoup moins de capitaux et beaucoup moins de prêts à part Lendix et dans une moindre mesure Lendosphere et Lendopolis

    Par jeu j’ai essayé de mettre des chiffres sur les éléments que l’on peut récolter à partir de leur site et du baromètre de Mathieu
    En faisant un rapide calcul ils ont un CA sur les 4 premiers mois de 2016 d’environ 125K€
    (4% du capital prêté soit 4% de 2.881K€ = 115.24K€, et 1% par an du capital restant dû étalé sur les remboursements mensuels soit environ 250K€ de capital remboursé par mois donc 2.5K€ de CA par mois soit sur 4 mois 10K€)

    Je ne connais pas leurs dépenses et en particulier la masse salariale qui doit être leur plus gros poste de dépenses mais pour une dizaine de personnes disons environ 50K€ charges comprises plus les conseils et les autres charges à la louche encore 50K€ ce qui ferait 100K€ par mois donc sur 1 an au aurait
    recettes : 375.72K€
    charges : 1.2M€
    Disons 0.900K€ de cash brûlé par an à comparer au 9.5M€ de capitaux propres

     

    Qu’en pensez vous? je délire complètement ou êtes vous plus ou moins d’accord avec moi

    #7170
    Mwy
    Participant

    Ils brûlent bien plus que ça : un spot publicitaire de 30 secondes pendant un prime sur une chaine TNT c’est entre 10 et 40 k€. En multipliant par le nombre de diffusions à l’année je pense qu’on peut ajouter quelques centaines de k€ à ton calcul ;o)

    Indépendamment du cash consommé et des capitaux propres qui leur restent, c’est surtout leur capital confiance qu’ils sont en train de piétiner.

    Hors pour rester dans la durée il ne suffit pas de faire adhérer les prêteurs à des projets sur 5 ans, il est nécessaire aussi de s’attacher leur fidélité si l’on souhaite qu’ils continuent à réinvestir les sommes récupérées et ainsi pérenniser son pool de prêteurs.

    Le secteur du crowdlending répond aux nouveaux standards en matière de relation utilisateur <-> plateforme : pas de frais à l’entrée ou à la sortie, pas d’engagement de durée, pas de découragement d’aller à la concurrence : si une plateforme veut conserver ses utilisateurs, elle doit leur en donner l’envie et là … c’est pas gagné !

    L’attitude d’Unilend (et de Nicolas Lesur) ne témoigne de ce point de vue là pas d’une stratégie long-terme, et rappelons qu’on parle d’investissements pluri-annuels, la vision long-terme est donc importante pour le prêteur, mais d’une stratégie de volume, court-termiste donc dangereuse.

    D’ici quelques temps le côté nouveau du marché commencera à s’estomper, ce sujet ne fera plus de gros titres dans la presse spécialisée, les gens seront mieux renseignés sur les avantages et inconvénients de ce secteur (et surtout sur la partie risque), et on peut imaginer qu’ils feront donc des choix plus éclairés qui les conduiront à délaisser les plateformes avec les plus risqués et les moins rentables.

    On va avoir encore beaucoup d’événements à observer, analyser et commenter sur le crowdlending 😉 … on va pas s’ennuyer pendant les années à venir

     

    petit edit : certains se souviennent peut être de myspace (un des tous premiers « réseau social ») qui a sa grande époque rassemblait un nombre incroyable d’utilisateurs (pour l’époque) pour finir complètement déserté … ce n’est pas quelque chose de nouveau, Unilend ne devrait pas oublier que sur internet c’est l’audience qui fait la pluie et le beau temps 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 3 mois par Mwy. Raison: ajout exemple plateforme
    #7175
    Pascal
    Participant

    @Mwy entièrement d’accord avec toi. Mais quand on voit le nombre de personnes qui ont activé l’autolend cela fait peur.

    Je pense qu’il faudra un peu de temps pour que la politique suicidaire de M Lesur porte ses fruits car il va jouer sur la volumétrie des prêts pour essayer de cacher ses inccidents. Un épargnant sans grande connaissance va regarder le rendement et tant qu’il est au dessus de 3-4% il n’ira pas forcément se renseigner sur ce qui existe ailleurs.

    En multipliant le nombre de prêts de petits montants (quand on regarde les montants en autolend on s’aperçoit que la grande majorité sont compris entre 20 et 50 euros) on peu effectivement obtenir ce type de rendement.

    D’ailleurs leur explication à cette page (https://www.unilend.fr/comment-repartir-ses-prets) ne manque pas de sel (9.4% cela fait longtemps que l’on a plus ces taux là)

    Dans la page statistique

    « Tous les prêteurs ayant prêté à plus de 71 entreprises ont un rendement positif »

    est assez révélateur du procédé (d’ailleurs c’était 69 le mois dernier). On apprend aux investisseurs à se satisfaire d’un taux de rendement net bas pour éviter qu’ils se posent trop de questions.
    Donc ce que je disais c’est que pour des non initiés il faudra un certain temps pour qu’ils s’aperçoivent qu’ils peuvent obtenir mieux ailleurs

    #7179
    Pascal
    Participant

    Petite stat sur l’autolend du projet Clevin

    Sur les 100 000 euros :
    1051 enchères prises
    Moyenne par enchère : 95.15 euros (81.87 euros sans groupama pris pour 14 037 euros)

    Sur les enchères autolend
    273 enchères prises
    Montants des enchères autolend : 15 144 euros
    Moyenne par enchère : 55.47 euros

    En nombres d’enchères, les enchères autolend représentent 26% des enchères total
    En montants d’enchères, les enchères autolend représentent 15% des enchères total

    A noter qu’au début des enchères donc à 10%, il y avait 865 enchères pour un montant de 40 487 euros donc un taux d’abandon de :
    En nombres d’enchères : 68%
    En montants d’enchères : 63%

    Utilisation d’autolend,
    Voilà quelques chiffres qui éclairent un peu plus l’utilisation d’Autolend
    Les 3 plus grosses enchères à 10% (1000€, 1000€ et 634€) se sont arrêtées avant la fin
    Il y avait pour les enchères à 20 euros 379 enchères à 10% et 123 enchères à la fin soit 68% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 50 euros 115 enchères à 10% et 432 enchères à la fin soit 63% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 100 euros 107 enchères à 10% et 32 enchères à la fin soit 70% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 200 euros 32 enchères à 10% et 8 enchères à la fin soit 75% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 300 euros 11 enchères à 10% et 4 enchères à la fin soit 64% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 400 euros 2 enchères à 10% et 1 enchère à la fin soit 50% d’abandon
    Il y avait pour les enchères à 500 euros 10 enchères à 10% et 1 enchère à la fin soit 90% d’abandon

    Il est à noter que la dernière enchère équivalente mais sans Autolend était Europe Metal concept (100 000 euros 24 mois et 4 étoiles) qui avait finie à 6.1% (Clevin 6%)

    On peut constater une baisse moyenne des taux d’environ 2% depuis Autolend sur des projets de petits montants mais sur les projets à 100 000 euros et plus une baisse de 2% avait eu lieu en début d’année et n’a pas été accentuée par l’autoland sur le projet Clevin

    Reste à voir dans le temps si cette tendance va perdurer ou si on va continuer la baisse.

    Chacun en tirera la conclusion qu’il veut, la mienne est :
    Les personnes qui activent autolend ont mis des stops à des taux assez raisonnables (75% d’abandon à la fin du projet) ce qui fait que ce système n’a pas trop d’impact sur les projets importants.
    Autolend a fait baisser les taux sur des petits projets

    Le plus gros défaut d’autolend est l’obligation de l’activer avant la mise en place du projet ce qui revient à investir en aveugle. Par contre si on pouvait l’activer par projet une fois ceux-ci mis en place dans la plateforme, il pourrait avoir son utilité.

    Mais bien sûr il faudra regarder ce qui va se passer dans le futur car les utilisateurs vont modifier leur comportement en fonction des résultats obtenus.

    #7197
    Jacquouille
    Participant

    Si on va jusqu’au bout de la logique de l’Autolend; pourquoi Unilend ne créerait-il pas des FCP ou SICAV qui contiendrait tous les prêts. Le gestionnaire replacerait les remboursements au fur et à mesure dans les nouveaux prêts.

    On aurait ainsi une vraie mutualisation, et on verrait comment évolue le cours de ces SICAV.

    #7211
    Pascal
    Participant

    Super idée

30 sujets de 31 à 60 (sur un total de 89)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.