Collecticity : Plateforme de crowdfunding pour les collectivités

1 Commentaire

Collecticity est une plateforme de financement participatif dédiée aux collectivités territoriales (communes, communautés de communes, départements, régions …) et aux structures portant des projets publics (SEM, EPL, association etc.). Elle leur permet de lever des fonds, sous forme de prêt, avec ou sans intérêts, ou de dons, avec ou sans contreparties, auprès des citoyens pour des projets publics.

Pourquoi les fondateurs ont-ils créé Collecticity ?

Collecticity a été fondée par Paul Merz, Julien Quistrebert et Marc Payan.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans la gestion d’actifs, Julien Quistrebert, Président de Collecticity, s’est intéressé aux modes de financement alternatifs et participatifs. Il a, à plusieurs reprises dans le cadre de ses activités précédentes, aidé des sociétés à lever des capitaux. Son coeur d’activité reste le même : après avoir oeuvré dans le financement des sociétés, il se lance à présent dans celui des collectivités.

« Aujourd’hui les collectivités ont un besoin de financement de 15 à 20 milliards d’euros* par an. L’épargne des français se montent quant à elle à 4200 milliards d’euros. Si les citoyens acceptent de placer 1% de leur épargne dans des projets publics, les besoins sont dépassés ».

Par ailleurs, le marché du crowdlending se trouve aujourd’hui à un tournant :

« Les annonces de défaut de paiement se multiplient sur les plateformes de financement de PME. Collecticity propose des taux de rendements certes plus faibles, mais les projets, puisqu’ils sont publics, sont quasiment sans risque ».

Paul Merz a pour sa part fondé MAJ Digital, une agence de webdesign et webmarketing. Il s’intéresse depuis longtemps au phénomène de désintermédiation de l’économie. Pour lui, la prochaine étape va se jouer dans la sphère publique :

« Nous nous plaignons souvent du manque de places en crèche, de la pénurie de médecin, de l’absence d’infrastructures sportives… au lieu de tout attendre des pouvoirs publics, pourquoi ne pas investir nous mêmes dans de projets d’intérêt général qui vont changer notre quotidien ? »

Avec Collecticity, les particuliers deviennent des investisseurs de leur territoire.

Marc Payan, avocat, observe depuis longtemps les phénomènes collaboratifs dont il a toujours souhaité accompagner le développement. Il pense que la sphère publique ne peut que s’enrichir en s’inscrivant dans la mouvance de la co-construction citoyenne.

« Les élus prennent progressivement conscience de l’importance du phénomène dont ils savent qu’il n’ira qu’en s’amplifiant. La plupart ont compris qu’il s’agit d’une opportunité qu’il faut accompagner à la fois pour en tirer les bénéfices et pour poser les jalons qui éviteront les excès ou les dérives. C’est pourquoi les élus doivent rapidement s’approprier les outils positifs mis à leur disposition tel que la plateforme Collecticity… Les épargnants ont quant à eux tout à gagner : entre épargner en prêtant à une PME ou à une collectivité, le choix est rapidement fait ! »

*source : Agence Moody’s
**Banque de France, Rapport Annuel sur l’épargne des Français, juin 2015.

 

De quel(s) agrément(s) disposent Collecticity ?

Collecticity.fr est un Intermédiaire en Financement Participatif (IFP), contrôlé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution), immatriculée à l’ORIAS, le Registre Unique des intermédiaires en assurance, banque et finance, sous le numéro 15003764.
Collecticity est par ailleurs partenaire de l’AMRF, l’Association des Maires Ruraux de France, d’Arkéa Banque et de Linky Sport.

 

Comment les projets sont-ils sélectionnés ?

Le porteur de projet (collectivité ou association) s’inscrit sur le site et remplit un formulaire.

Le projet et les comptes de la structure (ceux des collectivités sont publics et accessibles sur www.collectivites-locales.gouv.fr) sont analysés par l’équipe de Collecticity. Comme avec une banque traditionnelle, la solidité financière du porteur de projet et les risques sont évalués après analyse des comptes de la structure.

La levée de fonds se fait d’un commun accord entre Collecticity et le porteur de projet sous forme de don ou de prêt.

Dans le cas du prêt avec intérêt, le taux fixe et l’échéancier de remboursement sont déterminés avec le porteur de projet.

 

Comment financer son projet public ?

Les porteurs de projet peuvent faire un appel au don pour un montant illimité, et au prêt pour un million d’euros maximum.

Les fonds sont versés au porteur de projet en cas d’atteinte de l’objectif de collecte et remboursés aux investisseurs / donateurs en cas d’échec.

Les échéances des prêts, composés d’une partie du capital et des intérêts, sont versés pour leur totalité par le porteur de projet au prestataire de service de paie de Collecticity qui les redistribue aux investisseurs.

Les crédits sont amortissables sur une période maximale de 7 ans avec des taux généralement compris entre 1,5 et 3%. Ils dépendent notamment de l’évolution des taux de marché et du risque de solvabilité du porteur de projet qui va de la collectivité à l’association. La collecte de fonds se déroule sur une période de 30 à 90 jours.

 

Comment donner ou investir ?

Les mécènes ou les prêteurs doivent s’inscrire et fournir dans un premier temps leur nom, leur prénom et leur adresse email. Les particuliers accèdent à ensuite à leur espace personnel et doivent compléter leur profil en fournissant un Relevé d’Identité Bancaire, un justificatif de domicile (Facture EDF, relevé d’impôt sur le revenu etc.) et une copie de leur pièce d’identité conformément à la réglementation. Le profil est ensuite validé sous 48h par nous même et par notre partenaire Lemonway.

Les particuliers peuvent alors commencer à faire des dons pour un montant illimité, et des prêts, pour un montant compris entre 50 et 1000 euros par projet (le plafond passera prochainement à 2000 euros / projet).

Chaque investisseur dispose d’un espace personnel depuis lequel il peut suivre son portefeuille d’investissements et dans lequel il retrouve ses documents personnels, ses contrats, le reporting des projets et les justificatifs qu’il devra fournir à l’administration fiscale.

 

Comment se rémunère Collecticity ?

La plateforme est gratuite pour les investisseurs et les donateurs.
Collecticity prélève aux porteurs de projet une commission de 4%HT sur le montant des capitaux levés. Si l’objectif n’est pas atteint, aucune commission n’est due.

 

Vous pouvez donner votre avis sur le forum : http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/collecticity-allez-vous-preter-a-des-communes-pour-225/

Vous pouvez visiter le site à l’adresse : www.collecticity.fr

VN:R_U [1.9.22_1171]
Collecticity : Plateforme de crowdfunding pour les collectivités, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Une réponse à “Collecticity : Plateforme de crowdfunding pour les collectivités”

  1. 20-100

    Bonjour Mathieu,

    Pour compléter ton article, très intéressant et détaillé je rajouterai l’aspect juridique du crowdlending pour les collectivités, qui ne semble pas évident. Cf article de la Gazette des Communes :
    http://www.lagazettedescommunes.com/457955/crowdlending-saint-brieuc-agglo-sollicite-lepargne-des-particuliers/

    « La DGFIP et la DGCL finissent par autoriser le crowdlending, reconnaissant n’avoir trouvé aucun texte qui pouvait le remettre en cause, mais seulement sous condition d’acceptation de la DAJ ».

    Devant ce flou, un premier projet de la Communauté de Communes du Pays Rochois (Haute Savoie) a été repoussé précise l’article.

    VN:R_U [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre

Laisser une réponse