Accueil Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Lancement du fonds Prêtons Ensemble de 100 M€

Ce sujet a 18 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Tbasthiste, il y a 1 an et 3 mois.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #7727

    Mathieu
    Admin bbPress

    Bonjour à tous,

    On vient d’apprendre la création d’un fonds de 100 M€ afin de financer les entreprises sur les plateformes de crowdlending.

    Il sera géré en collaboration avec les équipes d’Eiffel Investment, véritables spécialistes du crowdlending et précurseurs. j’ai pu échanger plusieurs fois avec Jean Benoit Gambet notamment sur le sujet. Il étaient aussi à l’origine du deal entre Allianz et Lendosphère.

    Dans les caractéristiques du fonds, il est précisé « Sélection des meilleures plateformes de prêts en ligne françaises et européennes » … Je suis sûr que comme moi vous avez hâte d’en connaitre la liste 😉

    Par contre je ne sais pas comment ils vont investir tout cet argent quand on voit la pauvreté du nombre de projets sur les plateformes ! Pour rappel Groupama devait investir 100 M€ sur Unilend en 4 ans … ils en sont loin … peut-être 2 – 3 millions.

    On voit bien qu’aujourd’hui le crowdlending connaît un manque d’emprunteurs, qui plus est de qualité …

    Dernier point : Je trouve que cette annonce arrive trop tôt après la crise Lending Club alors même qu’on n’en connait pas encore tous les tenant et aboutissants.

    Malgré celà, ça montre un intérêt grandissant pour ce marché naissant et ça me réjouis :-):-)

    Qu’en pensez vous ?

     

     

    #7740

    Pascal
    Participant

    Je suis très partagé par cette nouvelle.

    Dans un premier temps c’est super car cela va permettre de soutenir des plates-formes française et donc assurerla survie d’au moins 4 d’entre elles.

    Deuxièmement on va pouvoir augmenter le nombre de prêtspectateur et ainsi soutenir ce qui est le fondement de notre économie c’est à dire les TPE/PME

    Et puis en réfléchissant on voit les risques et pour moi c’est de chasser les petits épargnants comme nous du crowdfunding.

    Et ce risque est d’autant plus grand que, comme le dit Mathieu, la pénurie est du côté des emprunteurs.

    Un espoir c’est que la présence de ces sociétés entraîne de nombreux prêteurs de bonnes qualités.

    Un risque c’est que le niveau d’exigence de la part des plates-formes baissent et que d’ici quelques années on ai une crise sur ces produits

    #7743

    Hermine bizar
    Participant

    Je pense aussi que c’est trop tôt pour que les raisons que vous avez cité tous les deux.Actuellement, il n’y a que des Investisseurs et des Passionnés (comme moi)Quitte à prendre des risques, je préfère les mesurer moi-même 🙂

    Mais à terme, il faudra des fonds comme ça pour que le crowlending survive car actuellement, il n’a aucune chance de se développer chez l’Epargant.

    Non,il sera connu le jour où on parlera du crowlending à la télé (Tf1, TV préférée des français :p)
    On parlera de ces gens qui ont tout perdu ou rien gagné (les autolenders ? ;))
    Des fonds seront alors crées pour rassurer l’Epargnant. Mais bon, ce n’est pas tout de suite…

    Parce que pour qu’il y ait des fonds et des emprunteurs, on oublie les taux à 8%.

    Mais bon, cette évolution, on la verra sur le forum. Il y aura de plus en plus de passionnés, puis l’Epargnant arrivera (celui là même qui demandera comment on met un avatar ^^)

    #7752

    Jacquouille
    Participant

    Ce seront des FCP obligataires dont on ignore les critères de choix et de taille pour l’instant.

    Acheter des parts de FCP au lieu de prêter en direct, c’est comme investir dans des SICAV au lieu de gérer un portefeuille d’actions en direct.

    Il y aura mutualisation du: risque, d’où, pour eux, l’intérêt d’aller dans le maximum de projets sur le maximum de plateformes. Le hic, c’est qu’un FCP prend des frais : droits d’entrée, frais de fonctionnement.

    J’y avais déjà pensé, mais ça enlève le plaisir d’analyser un projet d’une PM/TPE.

    A voir. Mais j’ai peur que sur le marché actuel peu développé, ils raflent tout …

    #7753

    Jacquouille
    Participant

    Ce seront des FCP obligataires dont on ignore les critères de choix et de taille pour l’instant.

    Acheter des parts de FCP au lieu de prêter en direct, c’est comme investir dans des SICAV au lieu de gérer un portefeuille d’actions en direct.

    Il y aura mutualisation du: risque, d’où, pour eux, l’intérêt d’aller dans le maximum de projets sur le maximum de plateformes. Le hic, c’est qu’un FCP prend des frais : droits d’entrée, frais de fonctionnement.

    J’y avais déjà pensé, mais ça enlève le plaisir d’analyser un projet d’une PME/TPE.

    A voir. Mais j’ai peur que sur le marché actuel peu développé, ils raflent tout …

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans par  Jacquouille.
    #7755

    le ptit vannetais
    Participant

    J’imagine déjà AVIVA proposer ce genre de produit en assurance-vie…profitant de la fiscalité avantageuse du produit par rapport au crowdlending « direct ».

    D’autant, que les taux des fonds euros baissant graduellement, il devient essentiel d’aller chercher du rendement là ou on peut.

    Compte tenu des soubresauts de la bourse, le crowdlending ne serait-il pas justement un bon refuge ?

    Comme Jacquouille, j’y vois un risque que ce type de produit rafle tout sur les plateformes, tuant l’idée originale du crowdfunding. Même si il est probable que ces fonds seront limité en % dans les projets…

    Ou que ce fond fasse Loi, propulsant certaines plateformes et condamnant les autres. Même si pour l’heure, le goulot d’étranglement se situe plutôt du sourcing des projets…

    Et de nouveau comme Jacquouille, je trouve qu’investir dans le crowdlending via ce type de support fait perdre de l’attrait. Cela devient finalement un banal investissement…

     

    Pour finir, il faudrait un véhicule qui permette d’investir en crowdlending avec une fiscalité au moins aussi avantageuse que l’AV, pour justement éviter que l’épargnant soit bouffé par les Fonds.

     

     

     

    #7756

    Jacquouille
    Participant

    Mais oui, le p’tit vannetais, c’est ça leur objectif : offrir des unités de compte originales et (supposées) rentables dans leurs contrats d’AV.

    Justement, j’ai un contrat AFER géré par Aviva. On verra bien, mais nous saurons ce qu’il y aura derrière.

    Ouaip …

     

    #7787

    thadeus
    Participant

    mettre 100 millions sur la table alors que, toutes plateformes confondues, 26millions ont été levé de janvier à mai, ça me fait penser à la logique d’investissement du Quatar.

    C’est un coup de com ?

    #7821

    Didier2924
    Participant

    L’objectif de 100 M est sur 8 ans.

    #9720

    Mathieu
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Les équipes d’Eiffel viennent d’annoncer la levée de 30 M€ complémentaires auprès de MGEN et Klesia.

    Le fonds est donc doté de 100 M€ répartis comme suit :

    • AVIVA = 50 M€
    • AG2R La Mondiale = 20 M€
    • MGEN = 15 M€
    • Klesia = 15 M€

    Maintenant il reste à les investir 😉

    #9721

    Mwy
    Participant

    Ce qui serait intéressant, ce serait que ce type de fond utilise ses moyens pour appâter les emprunteurs et transformer l’action de rechercher un financement dans le crowdlending en réflexe.

    A niveau de qualité égal, pour les prêteurs ce serait une vraie bonne nouvelle de n’avoir que l’embarras du choix dans les projets.

    #9726

    joemm
    Participant

    Ou comment le « monde de la finance » avale un système qui aurait pu commencer à lui échapper….

    Si je comprends bien, les prêts des particuliers en direct à un projet ne seront plus possibles, ils seront  absorber en quelques secondes après leur lancement, mais on apportera notre argent à un fond qui gérera tout à notre place…

     

    #9727

    Mathieu
    Admin bbPress

    @joemm,

    Pour le moment le fonds Prêtons Ensemble va prêter aux côtés des prêteurs particuliers …

    #9728

    joemm
    Participant

    @mathieu,

    OK, si c’est vraiment comme ça, ça pourrait le faire, mais il faudrait qu’ils nous laissent 2 ou 3 jours d’avance sur les projets, car sinon, s’il interviennent directement au lancement du projet, avec 100 M, il prennent 100% à chaque fois et le projet est bouclé en quelques secondes…

    Est ce qu’il est expliqué quelquepart comment ça va fonctionner concrètement ?

     

    Merci !

    #9729

    Jacquouille
    Participant
    #9781

    Pascal
    Participant

    Il faudrait que le fond agisse comme Lendix c’est à dire prendre 50% du projet laisser les individuels investir pendant un certain nombre de jours puis compléter si le montant n’est pas atteint.

    A mon avis c’est sous cette seule condition que la cohabitation à long terme sera gagnante-gagnante

     

    #9979

    Brett
    Participant

    Prêtons ensemble… Ensemble, c’est à dire qui ? Réservés aux pros, ou possible pour les particuliers ?

    Si c’est réservé aux pros, quel intérêts de cette nouvelle pour l’investisseur individuel lambda ?

    J’avoue que ce n’est pas clair dans mon esprit…

    #15075

    Didier2924
    Participant

    Les particuliers ne peuvent pas souscrire contrairement au Fonds Lendix III.

     

     

    #15085

    Tbasthiste
    Participant

    Pour ma part, je n’ai pas peur de l arrivée de ces nouveaux investisseurs. Le crowdlending est une porte d’entrée pour les investisseurs institutionnels comme les assurances. La demande est en forte croissance. Le seul apport des particuliers n’est pas suffisant, surtout si on raisonne europe comme lendix. Cela confirme le sérieux de ces nouveaux circuits de financement.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.