Accueil Forums Crowdlending Choix d'une plateforme

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Articles
  • #14935
    pipoux
    Participant

    J’ai commencé le crowdlending chez Unilend (en mars 2016, 18 projets au total) puis chez Lending (64 projets au total depuis septembre 2016). Chez Unilend je n’ai rien fait depuis janvier 2017 (je n’ai plus confiance). Mais maintenant, je vais où  ? Quelle plateforme préférer ? ou laquelle éviter ? en plus de Lendix. J’aimerais bien continuer à faire dans les 6 – 8 projets par mois, mais il n’y en a pas assez sur une seule plateforme.

    Pour info, le crowdfunding Immo ne m’intéresse pas. Chez qui êtes vous ? credit.fr. A vos claviers

    Philippe

    #14980
    pipoux
    Participant

    Bon, ben y a pas foule 🙂 ….. dommage

    #14981
    Mathieu
    Maître des clés

    @pipoux

    c’est vrai que tu n’as pas eu beaucoup de réponses 😉

    De mon côté je suis sur Lendix et Credit.fr depuis le début.

    Pour le moment ça me suffit.

    #14984
    STONES85
    Participant

    bonjour,

    a titre d avis personnel, je travaille avec  LES ENTREPRETEURS , serieux et communication assuree, tu as aussi PRET UP ou PREXEM par exemple, ce qui te permettra d investir  sur 6 ou 8 projets par mois tout en restant  sur du risque A ou B, ca rassure !!

    pierre

    #14991
    joemm
    Participant

    Tu as aussi les plateformes spécialisées  » transition écologique » solylend, enerfip, etc…

    #15001
    bugger
    Participant

    Personnellement j’ai réparti l’essentiel des projets sur lendix + lendosphere  + enerfip + lumo.

    J’ai tenté quelques projets ponctuellement sur bolden et credit.fr mais je ne suis pas encore convaincu : pas assez de projets qui correspondent à mes critères pour y être vraiment actif.

    #15015
    Patrick_67
    Participant

    @bugger
    J’avais écarté Lumo parce que j’avais noté qu’ils prélevaient des frais sur les souscripteurs.
    Est-ce toujours d’actualité?

    #15017
    VeroniqueM
    Participant

    Oui, Lumo prélève 1% de d’honoraires par investissement

    « Ce montant rémunère notre prestation de conseil en investissements participatifs.

    C’est ce qui matérialise le fait que cette prestation vous est délivrée dans votre intérêt et en toute indépendance. Vous n’êtes pas « le produit », nous ne « vendons pas » des épargnants aux porteurs de projets. « 

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 2 années, 5 mois par VeroniqueM.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 2 années, 5 mois par VeroniqueM.
    #15021
    PretPartez
    Participant

    La taxe Lumo pour les prêteurs peut même être supérieure. Pour un projet hydraulique de durée 9ans à 4.5% et remboursement in fine il y a eu 2% de frais aux prêteurs.

    #15023
    thierry_j
    Participant

    Le problème des plate-formes « energies renouvelables » est qu’il y a trop peu de projets accessibles. Je me désengage à regret de Lendosphère faute de pouvoir replacer mes remboursements.

    #15024
    Patrick_67
    Participant

    Oui, c’est assez difficile d’investir dans les EnR.
    Enerfip a été assez dynamique ces dernières semaines avec plusieurs projets accessibles à tous, soit dès l’ouverture (1 projet), soit après période réservée.

    Lendosphère va proposer un projet ouvert à tous la semaine prochaine, le 12 mars à Hannapes : 5% sur 2 ans.

    #15053
    majo62
    Participant

    @pipoux

    Je compte faire comme vous : 6 à 8 projets par mois.
    j’ai des projets sur 7 plateformes : Lendix ,Crédit.fr , Prêtup , Prexem , Bolden ,Unilend et Lendopolis.

    Je garde Lendix ,j’abandonne les autres . Eventuellement Crédit.fr pour un bon gros projet par mois car cette plateforme est trop obscure pour moi !

    Je me suis récemment inscrite chez enerfip ( pas de projets trop risqués ) et chez les Entreprêteurs ( projets très bien décrits ,très bonne comm ,réactivité ) et pour le moment pas de défaut. Cela me suffira 🙂

    #15197
    Vilocus
    Participant

    Depuis 4 ans que j’investis dans le crowdlending, j’ai des projets en cours sur 19 plateformes ; Unilend, Credit.fr, Lendix, Lendopolis, Pretup, Enerfip, Les Entrepreteurs, Bolden, Lendosphere, Prexem, Wesharebonds, Lumo, Options.bzh, Tributile, Gwenneg, Look&Fin, Pretgo, Edukys, Bluebees.

    Je ne prêtais déjà plus depuis plusieurs mois pour la majorité des plateformes, et j’ai décidé récemment de ne continuer à prêter que sur Lendix, Crédit.fr, Les Entreprêteurs et dans une moindre mesure sur Enerfip.

    Je me retire des autres plateformes pour divers motifs ; trop de défauts de paiement, peu de rentabilité, peu de projets, pas assez d’informations sur les remboursements et les prêts en cours, gestion chronophage,…

    J’étais au début très enthousiasmé par le crowdlending, ce qui m’a poussé à multiplier mes inscriptions sur les plateformes.  Je suis maintenant un peu désappointé par ce secteur, et particulièrement par les pionniers comme Unilend et Lendopolis qui ont fait n’importe quoi. Quand je pense au temps qui j’y ai consacré et que je le compare aux bénéfices réalisés, je me dis que ca n’en valait pas la peine.

    Je continue à investir sur les 4 plateformes que j’ai cité mais je n’exclus pas de quitter totalement le crowdlending si les défauts de paiement augmentent encore. Soutenir les entreprises Françaises c’est bien, mais je suis d’abord venu chercher du rendement, comme la majorité d’entre vous je pense, et c’est loin d’être à la hauteur de mes espérances…

    #15198
    Le Glaude
    Participant

    Le taux de défaut est un critère de sélection imparfait, puisqu’il ne préjuge pas forcément des performances futures. Il faut aussi regarder les efforts de transparence, d’alignement des intérêts avec les prêteurs, etc.

    La protection des prêteurs ne passe pas seulement par le recrutement de bons analystes capables de bien évaluer les risques micro-économiques, mais passe aussi par le plan juridique. Il faut lire et comparer les conditions générales d’utilisation, les contrats-types ou les contrats de vos premiers prêts.

    Emprunts parallèles sur plusieurs plateformes : que disent les contrats ?

    Exigences des plateformes envers les emprunteurs en termes de transparence ?

    Rédaction des contrats et formulaires face aux emprunteurs indélicats ?

    Le recouvrement : quel degré d'implication des plateformes ?

    Les mesures de cybersécurité devraient aussi être un critère de choix important, mais les prêteurs ne disposent guère d’informations à ce sujet :

    Plateformes : cybersécurité & protection des données personnelles

    #15216
    thierry_j
    Participant

    Pour ma part, après plus de 3 ans de retours d’expérience, il n’y a plus que mon compte Lendix que je continue d’alimenter régulièrement. Pour les autres plates-formes, je me contente de replacer les remboursements lorsqu’il y a une opportunité intéressante, sinon j’allège.

    – WeShareBonds, Lendosphère, Enerfip: trop peu de projets (accessibles), mais je suis prêt à réinvestir sur ces plate-formes s’il y a de l’activité

    – Pretup, Lendopolis: trop de défauts et de projets à risques

    – Credit.fr: trop opaque et approximative, pas confiance

    – Unilend: en perte de vitesse régulière, de gros doutes sur la pérennité

    Il reste le cas Les Entrepreteurs, sur laquelle je ne suis pas, mais qui parait intéressante. J’attends de voir comment çà évolue.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.