Comment mieux épargner ? Forums Général Le recouvrement : quel degré d'implication des plateformes ?

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Articles
  • #9179
    Le Glaude
    Participant

    A l’époque où je m’inscrivais à tour de bras sur les plateformes, j’avais remarqué qu’en cas de défaut de l’emprunteur, les conditions générales d’utilisation de la plateforme laissent souvent au prêteur la charge de s’occuper du recouvrement tout seul.

    Autant dire qu’avec la modicité fréquente des sommes prêtées, beaucoup de prêteurs lésés renonceront à se lancer dans des formalités fastidieuses pour si peu.

    Mais comme le poids des défauts est de nature à faire s’effondrer la rentabilité réelle des prêts, jusque dans le négatif, la question du recouvrement prend toute son importance.

    Il serait donc intéressant de comparer les plateformes sous cet angle.

    Pour ma part, j’ai souvent vu des clauses de ce type :

    « (la plateforme) proposera alors aux Internautes concernés les services d’une société de recouvrement, sans que cela ne puisse être interprété comme une garantie quelconque de la part de (la plateforme) »

    Dans ce cas, on peut supposer que la rémunération de la société de recouvrement sera à la charge de l’emprunteur.

    D’autres plateformes prennent directement en charge le recours à une société de recouvrement. Par exemple, chez Credit.fr, on lit :

    « Un mandat général de gestion du Prêt est accordé à [la plateforme] et à son Partenaire Recouvrement par le Prêteur pendant toute la durée du Prêt. Le Prêteur donne ainsi mandat à [la plateforme] et à son Partenaire Recouvrement de gérer, en son nom et pour son compte, (…) la mise en place de mesures de relance de paiement, de rééchelonnement de la dette de l’Emprunteur, ou encore le prononcé de la déchéance du terme dans les conditions prévues au contrat de Prêt, cette liste n’étant pas limitative. »

    Pour autant, même s’il est écrit que la liste n’est pas limitative, il ne semble pas certain du tout que la plateforme et son partenaire de recouvrement iront jusqu’à se charger de déclarer les créances du prêteur auprès d’un liquidateur, si l’entreprise venait à disparaître.

    Je n’ai pas encore eu le courage d’aller refaire le tour complet des plateformes pour  inspecter leurs conditions générales. Mais peut-être les responsables de plateformes auront-ils eux-mêmes l’envie de venir éclairer dans ce forum les conditions offertes à leurs prêteurs sous cet aspect ?

    • Ce sujet a été modifié le Il y a 5 années, 7 mois par Le Glaude. Raison: coquille
    #9182
    Berty
    Participant

    Le rôle actif ou pas de la plateforme est effectivement un critère important qui joue son rôle dans le choix des plateformes sur lesquelles les prêteurs décident d’être actif. Toute action dans ce sens (classement, comparatif, etc.) ne pourra qu’aller dans notre sens.

    De la même façon, en amont du recouvrement, c’est à dire avant que les problèmes ne surviennent, le modèle économique de la plateforme et les « éléments de décision » qu’elle met en place ou pas doivent aussi être déterminants dans nos choix.

    Si l’on pense bien entendu au modèle Lendix ou WeShareBonds qui prend une participation d’au moins 51% sur chaque projet, on peut penser qu’ils seront d’autant plus sélectifs sur les projets présentés. D’autres plateformes garantissent une partie des sommes prêtées ou offrent une assurance sur la personnes critique quant au succès du projet et donc à son probable remboursement.

    Je saisi à nouveau cette occasion pour que nous invitions les plateformes à se rémunérer (pour l’essentiel) au fur et à mesure des remboursements et non pas dès la mise à disposition des fonds. Cela les encouragera à être plus sélectives et évitera les projets trop fragiles.

    J’ai bien conscience que les plateformes ne sont même pas rentables aujourd’hui et que cela aurait un impact important sur leur cash flaw mais c’est à nous, acteurs essentiels dans le succès du prêt participatif de les inciter à aller dans la bonne direction… ou à s’éteindre si leur modèle ne nous convient pas.

     

    #9183
    Wislvlerhill
    Participant

    En tout cas, je pense savoir qui sera bon dernier… mais je le garde pour moi, je ne voudrais pas que l’on dise que j’ai influencer les votes ! lol

    #9200
    Le Glaude
    Participant

    A propos des formalités à accomplir pour se déclarer comme créancier d’une entreprise en difficulté, voir ce récent billet de Mathieu : http://www.crowdlending.fr/comment-declarer-une-creance-en-crowdlending/

    #9201
    Jacquouille
    Participant

    L’article de Mathieu étant exhaustif, cela peut en rebuter beaucoup. Mais il y a creditors-services, sans oublier que même Unilend fournit la marche à suivre et le calcul de la somme due.

    Il reste le problème du défaut de paiement de l’entreprise qui demeure « in bonis ». Dans un dossier comme LDM-Librairie du Marché, on ne sait même pas si l’injonction de payer a été faite, et – si oui – si elle a été produite au TC.

    #12206
    Le Glaude
    Participant

    Dans un autre sujet du forum, Fabien Michel vient de livrer une description des efforts déployés par sa plate-forme (PrêtUp). Je me permets d’en reproduire ici une partie (la mise en jeu de l’assurance, intéressante par ailleurs, n’entre pas dans le présent sujet) :

    PRET-UP :
    « – concernant les phases de recouvrement judiciaire; nous avons internalisé les différentes phases (via nos différents partenaires : avocats, huissiers..) qui nous permettent d’obtenir des délais d’intervention très courts. Pour citer un exemple, sur le dossier Esoterica, nous sommes aujourd’hui à moins de 6 mois entre le moment où nous avons déclaré la déchéance du terme sur le dossier et les voies d’exécution (obtention de la saisie conservatoire des comptes et la date d’audience de l’assignation au fonds). Nous souhaitons être très réactifs vis à vis des emprunteurs indélicats. Et le coût de ces procédures juridiques est entièrement supporté par PretUp. Nous espérons que ces procédures permettront de récupérer les fonds que les particuliers ont prêté à ces entreprises.

    – Pour les dossiers en procédure collective (RJ / LJ), nous effectuons des interviews auprès des banques du client, de l’expert comptable ou du mandataire judiciaire; pour croiser des informations et vérifier qu’il n’y a pas eu d’escroquerie ou d’abus de bien social de la part du dirigeant entre la demande de financement et la procédure collective. »

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 12 mois par Le Glaude. Raison: balises html
    #12222
    Jacquouille
    Participant

    Très bonne analyse puis mise en application du processus de contentieux.
    C’est le seul moyen d’avoir des réactions rapides que celles qu’attendent sans beaucoup bouger les sociétés de recouvrement.

    #12223
    HS1
    Participant

    @Jacquouille

    peux tu préciser ta 2 eme phrase ,je n’en comprend pas le sens ?STP.

    #12225
    Jacquouille
    Participant

    J’ai oublié le mot « plus ».

    J’ai voulu dire qu’un service contentieux interne à la plateforme a des réactions plus rapides que celles d’une société de recouvrement externe.

    Pourquoi ? Parce que la plateforme connait le client car c’est elle qui a étudié le dossier. On a ainsi un recouvrement personnalisé et adapté à la situation, alors qu’une société de recouvrement applique des standards généraux de procédures.

    #12226
    HS1
    Participant

    merci Jacquouille .

    #12269
    Pascal
    Participant

    Une petite précision également sur PretUp c’est la qualité du suivi sur la plateforme des impayés et des procédures engagées.

    je n’ai qu’un défaut sur cette plateforme (Eloy) mais je sais en permanence (et sans chercher partout) ce qui a été fait la prochaine action ou attente de résultats et j’ai un point complet sur la situation du contrat échéance par échéance.

    J’aimerai que toutes les plateformes nous propose la même chose et même Lendix ou l’on ne peut pas dire que le suivi des impayés est optimal.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 11 mois par Pascal.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.