[Crowdfunding] Les premières « arnaques »

Ajouter un commentaire

Même si le crowdfunding par le don n’est pas le thème de ce blog, j’ai décidé aujourd’hui de faire une entorse à ma ligne éditoriale … – si on considère que j’en ai une 😉 – pour vous faire part des arnaques du crowdfunding à savoir les produits jamais livrés malgré des millions levés

Zano : Le mini-drone européen

Ce projet de mini-drone a collecté plus de 3 millions d’euros sur Kickstarter, en faisant la plus grosse collecte européenne sur la plateforme.

La société, 1 an après, vient pourtant d’annoncer être en faillite, qu’elle ne pourra pas livrer et qu’elle ne pourra pas rembourser non plus les 12 075 backers.

Le PDG, invoquant des « différends insurmontables » et des problèmes de santé, a démissionné juste avant la liquidation.

Coolest Cooler : La glacière connectée

Cette fois-ci c’est la record woman internationale qui fait défaut après avoir levé plus de 13 millions de dollars sur la plateforme Kickstarter.

En effet, alors que les 1ers produits n’ont pas encore été livrés aux backers, la société a mis en vente ses glacières sur Amazon.

Cette décision, même si elle s’explique certainement par un manque de trésorerie et qu’elle pourrait peut-être permettre d’éviter la faillite, est regrettable pour les backers qui ont cru au projet dès la 1ère heure.

Skarp : Le rasoir Laser

Cet objet, a priori révolutionnaire, a suscité l’engouement des backers en octobre sur la plateforme Kickstarter.

En quelques jour, la collecte à atteint 4 million de dollars jusqu’à ce que … Kickstarter annule la campagne, jugeant le rasoir inefficace.

La plateforme aurait-elle éviter une nouvelle arnaque ? toujours est il qu’une autre campagne a aussitôt été lancée sur la plateforme concurrente Indiegogo.

 

Ces exemples prouvent que, même si le financement participatif semble être une noble cause, il convient d’être vigilants ! Ces 3 cas sont sur la plateforme Kickstarter mais on pourrait en citer d’autres sur les plateformes concurrentes. De même ces produits sont des échecs mais d’autres campagnes ont été de vraies escroqueries montées de toute pièce.

 

On en parle sur le forum du crowdfunding ?

Une réponse à “[Crowdfunding] Les premières « arnaques »”

  1. LECLERE

    bonjour à tous,

    pendant 6 ans au maroc pays de toutes les arnaques et des plus grands menteurs j’ai essayé jusqu’au bout de lancer un projet extraordinaire ! je me suis fait balader de promesses d’investisseurs locaux en promesses ….. à demain !

    j’ai heureusement gardé secret les deux recherches de mon projet, que je vais breveter et développer à partir de la FRANCE où malgré tout ce que l’on dit, nous sommes encore en Démocratie Entrepreneuriale et avec une Administration pesante mais très peu corrompue à l’instar de ce que je viens de connaître pendant 6 ans de la cave au grenier.

    Aujourd’hui existe maintenant le crowdfunding, qui permet de se financer en un temps record, sans avoir à passer devant des commissions bancaires et cabinets spécialisés, composées de pseudo experts qui ne sont mêmes pas capables de gérer leurs établissements à 6 mois et qui vous demandent des prévisionnels à 5 ans.

    il est donc triste de voir s’y engouffrer des escrocs qui vont pénaliser par leurs actes des inventeurs et des créateurs qui ne demandent qu’à travailler et à créer des emplois.

    le crowdfunding permet de casser la spirale infernale du créateur qui en faisant appel aux collectifs de particuliers, qui trouve enfin une rentabilité sécurisée, au lieu de se faire plumer leur placement par le pouvoir politique fiscalement et financièrement, ne perd plus de temps à chercher des capitaux auprès de nantis qui les attendent avec le fusil en minorant leur idée, leur brevet, leur créativité : «  »ceux qui ont de l’argent n’ont pas de projets et ceux qui ont des projets n’ont pas d’argent » »

    avec des fonds dès le départ, les créateurs peuvent négocier avec leurs fournisseurs au lieu de se faire imposer les conditions draconiennes faute d’argent, embaucher des gens performants pouvant quitter leurs fonctions pour les rejoindre, au lieu de n’avoir le seul choix de se rabattre sur des laissés pour compte, qui eux n’ont rien à perdre, de pouvoir se consacrer à leur production et à leur chiffre d’affaires, en ayant les moyens de leur action et en pouvant éventuellement bénéficier des conseils et du soutien de leurs prêteurs.

    je suis certain que grâce à cela le taux de mortalité à 3 ans va chuter vertigineusement !

    c’est pour cela que les escrocs doivent être poursuivis sans pitié.

    merci au crowdfunding dont j’espère bénéficier pour mon projet prochainement.

    Répondre

Répondre à LECLERE

Cliquez ici pour annuler la réponse.