Statistiques des plateformes : Que trouve-t-on ?

Ajouter un commentaire

La réglementation relative au statut d’intermédiaire en financement participatif (IFP) impose aux plateformes de tenir à jour une page de statistiques sur leur activité. Ceci a pour but d’informer les prêteurs, notamment sur les risques encourus par un tel placement.

 
s'inscrire à l'agrégateur
 

Les statistiques imposées par la réglementation

Le Décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif stipule à l’article R. 548-5 alinea 3 :

« L’intermédiaire en financement participatif :

3° Publie sur son site internet, de manière facilement accessible depuis la première page :
a) Les conditions d’éligibilité et les critères d’analyse et de sélection des projets et des porteurs de projets ainsi que les informations qu’il recueille à cet effet ;
b) Les taux de défaillance enregistrés au cours des trente-six derniers mois ou, s’il remonte à moins de trois ans, depuis le démarrage de son activité, ainsi calculés et mis à jour trimestriellement :

  • la somme du capital restant dû des crédits et prêts sans intérêt présentant une échéance impayée depuis plus de deux mois et le nombre de projets correspondant sur la somme du capital restant dû de l’ensemble des prêts et le nombre de projets correspondant ;
  • la somme des projets pour lesquels des échéances de remboursement de crédits ou de prêts sans intérêt restent impayées chaque mois sur le nombre total de projets pour lesquels des remboursements sont en cours ; »

Finalement la législation n’est pas très exigeante car elle demande les informations trimestriellement seulement. On peut aussi s’interroger sur la pertinence du taux de défaut calculés sur le CRD.

La réalité des statistiques

Toutes les plateformes ne sont pas en conformité avec la réglementation car elle ne présentent pas les 4 taux de défaut :

  • Taux d’incident (Montant)
  • Taux d’incident (Nombre de projets)
  • Taux d’incident > 60 jours (Montant)
  • Taux d’incident > 60 jours (Nombre de projets)

Par ailleurs on trouve d’autres données non obligatoires sur les pages statistiques de certaines plateformes tel que :

  • Le montant total prêté
  • Le montant remboursé
  • Le montant des intérêts versés
  • Le nombre de projet reçus
  • Le nombre de projets retenus et financés

Les statistiques Lendix

Les statistiques sont mises à jour en fin de mois sur une page accessible depuis la page d’accueil : https://lendix.com/en-savoir-plus/

Statistiques Lendix : Taux de défaut Lendix

Conformément à la réglementation, un tableau « capital restant dû » fait apparaître :

  • le montant du capital restant dû, le taux de défaut en montant et en nombre total
  • et le taux de défaut en montant et en nombre > 60 jours

Ces taux sont donnés par catégorie de prêts, on aimerait un total général en complément 😉 Par ailleurs le taux de défaut n’est pas juste. en effet, 1 est un nombre et non un taux … il devrait donc être de 1/70 : 1,43 %.

De plus, l’incident est indiqué en nombre mais pas en montant et on peut se demander pourquoi, d’autant plus que cet incident représente la coquette somme de 490 000 €.  Ceci vient du fait que la créance impayée a été acquise par Lendix au profit des prêteurs, ce qui permet à Lendix d’agir plus facilement pour recouvrer la créance auprès de l’emprunteur. De ce fait les prêteurs ne subissent pas de défaut, rendant l’opération intéressante pour ces derniers mais nous ne savons pas si Lendix a réellement été remboursé. Si ce n’est pas le cas, C’est la plateforme qui porte le risque sur fonds propres, et on peut s’interroger sur la conformité avec la réglementation.

Par ailleurs, cette opération rend difficile la comparaison des taux de défaut entre les plateformes. A mon sens, le taux de défaut au 29/02/2016 devrait être de 3,59 % et non de 0 … La créance est elle vraiment recouvrée ?

En complément, de nombreux graphes sont à disposition sur cette page comme,

  • Les sommes prêtées par catégorie de projet
  • L’évolution du nombre de prêteurs
  • Le nombre de prêteurs et montant moyen par projet
  • La répartition des investisseurs par type : Family Office, particuliers, particuliers avertis et institutionnels
  • La répartition des encours par activité financée

Lendix donne la possibilité de visualiser le détail de leur portefeuille, ce qui est un bon point selon moi en terme de transparence. C’est d’ailleurs dans ce dernier que j’ai pu constater la somme impayé de 490 000 €.

Par ailleurs un outil, même si il n’est pas à jour au moment où j’écris ces lignes, permet de simuler le portefeuille d’un prêteur qui aurait investi 20, 100, 200, 500, 1000 euros dans chaque projet sur la plateforme.

Les statistiques Unilend

Les statistiques sont mises à jour en fin de mois sur une page accessible depuis la page d’accueil : https://www.unilend.fr/statistiques

Statistiques Unilend : Taux de défaut, incidents de paiement

La page est relativement complète. Cependant aucun taux de défaut en nombre de projets n’est indiqué. Malgré celà le nombre de projets en cours est réparti par statut de remboursement :

  • remboursés dans leur intégralité
  • sans incident de remboursement à date
  • en liquidation judiciaire (5 entreprises)
  • en redressement judiciaire
  • en procédure de sauvegarde
  • en recouvrement (2 échéances consécutives impayées)
  • en retard (inférieur à 30 jours)

Même si la page semble complète, On peut s’interroger sur les méthodes de calcul. Il semblerait que les taux de défauts d’Unilend soient calculés uniquement sur la base des sociétés en liquidation. En effet, sous le taux de défaut figure la formule (Somme du capital en retard de paiement et du capital restant dû par les sociétés en liquidation / Somme du capital restant dû de l’ensemble des prêts sur Unilend) . Quid des sociétés en redressement judiciaire, en procédure de sauvegarde ou encore en recouvrement ?

Les statistiques Lendopolis

La page est bien accessible depuis la page d’accueil : https://www.lendopolis.com/about/statistics

Statistique LENDOPOLIS : taux de défaut, incidents de paiement

Les statistiques sont mises à jour en temps réel. La page est une des plus complètes et respecte la réglementation.

Les formules de calcul des taux de défaut, contrairement à d’autres plateformes, sont plutôt détaillées. En effet, le montant du Capital restant dû (CRD) en retard est clairement indiqué et le taux de défaut prend en compte les projets en retard, même si aucune procédure collective n’est engagée.

Comme pour Lendix, le taux de défaut par projet est indiqué en nombre et non en taux. Il devrait être de 1,3 % pour les défauts de paiement de plus de 60 jours et de 2,6 % pour les défauts de paiement de moins de 60 jours.

On peut s’interroger sur le taux de sélectivité des dossiers qui n’a rien à voir avec les concurrents. En effet, Lendopolis aurait mis en ligne 88 projets sur 378 reçus, ce qui représente un taux de plus de 23 % alors que les concurrents annoncent des taux de 1 à 2 %. C’est peut-être une mauvaise compréhension de ma part mais cette stat demanderait donc à être expliquée 😉

Les statistiques Finsquare

La page statistiques est accessible depuis la page d’accueil : https://www.finsquare.fr/statistiques

Statistique Finsquare : Taux de défaillance, montants financés, ...

La page est moins complète que les précédentes plateformes. A titre d’exemple aucun information sur le nombre de prêteurs ou le montant moyen prêté. Cependant les informations requises par la réglementation sont bien présentes.

Les statistiques de financement de Finsquare sont actualisées en temps réel. Par contre Les taux de défaut n’ont pas été actualisés depuis le 1er février 2016 à l’heure où j’écris ces lignes (2 mois de retard)

Les statistiques Credit.fr

La page de statistiques, mise à jour en fin de mois, est accessible depuis la page d’accueil : https://credit.fr/statistiques

La page de Credit.fr est encore moins complète que Finsquare. Même si les informations « légales » sont bien présentes, aucune information n’est disponible sur les montants et les intérêts déjà remboursés, le nombre de prêteur moyen ou le montant moyen prêté par projet.

Les statistiques Bolden

La page statistiques est accessible depuis la page d’accueil : https://bolden.fr/statistiques

Statistique Bolden : Taux de défaut, incidents de paiement

La page de Bolden est très pauvre en informations. Par ailleurs les éléments demandés par la réglementation sont manquants. En effet un seul taux de défaillance est indiqué au lieu des 4 demandés… et ce, même si on devine que c’est 0 partout.

Les statistiques Prexem

La page est accessible depuis la page d’accueil : https://www.prexem.com/statistiques

Statistique Prexem : Taux de défaut, incidents de paiement

La mise à jour semble réalisée chaque fin de mois. Cependant toutes les informations imposées par la réglementation ne sont à mon sens pas présentes. En effet, même si on devine qu’ils sont de 0, les taux de défaut en montant et en nombre de plus de 60 jours ne sont pas clairement indiqués.

Prexem ne met pas non plus d’informations supplémentaires quant à la sélectivité, le montant de capital des des intérêts remboursé, le nombre de prêteurs, …

Les statistiques PretUp

La page statistiques est accessible en sous-menu, elle n’est donc pas visible immédiatement. Cependant elle reste tout de même accessible depuis la page d’accueil : https://www.pretup.fr/statistiques

Statistique Pretup : Taux de défaut, incidents de paiement

La page statistiques de PretUp, actualisée en partie en temps réel ou en fin de mois, est certainement l’une des plus complètes. Toutes les informations requises par la réglementation sont bien présentes … et bien plus encore.

La plateforme met aussi à disposition un rapport d’activités annuel, recensant notamment les projets financés.

Par contre, je ne comprends pas les taux de défaut de 0. En effet, Le dossier AFCALL (532322732) financé en juillet 2015 à hauteur de 5 000 € est en redressement judiciaire depuis le 25/09/2015 et en liquidation judiciaire depuis le 18/03/2016. Même si la plateforme a décidé de prendre en charge les échéances et que le taux de défaut est bien nul pour les prêteurs, on devrait donc voir apparaître au moins un défaut en nombre. Comme pour Lendix, un taux de défaut de 1,83 % (4 600 / 252 014) devrait être annoncé pour permettre la comparaison avec les autres plateformes.

Les statistiques Lendosphère

La page statistiques est accessible depuis la page d’accueil : https://www.lendosphere.com/statistiques

Statistique Lendosphère : Taux de défaut, incidents de paiement

La date de mise à jour n’est pas indiquée sur le site Lendosphère, est-ce en fin de mois ? en temps réel ? Par ailleurs, bien qu’ils soient de 0, tous les taux de défaut requis par la réglementation ne figurent pas sur le site.

Comparateur des plateformes par le risque

  Lendix Unilend Finsquare Lendopolis Credit.fr Bolden Prexem PretUp Lendosphère
Date de mise à jour 29/02/2016  29/02/2016  1/02/2016 26/03/2016  29/02/2016 26/02/2016 29/02/2016  29/02/2016 NC
Montant prêté 13 646 750  16 620 650  3 723 011 4 931 500 1 551 000  308 000  569 000  273 809 5 412 830
Montant remboursé 2 156 349  3 712 480  945 417 674 533  NC NC  NC  16 139  NC
Intérêts versés 219 049  1 197 201  96 555 157 830  NC  NC  NC 3 307  NC
Projets reçus 7 302  19 121  NC 378 10 990  1 015  NC  551  NC
Projets retenus et financés 70  220  111 88  39  12  17  28  24
Taux de sélectivité 0,95 % 1,15 % NC 23,28 % 0,35 % 1,18 %  NC  5,08 % NC
Taux de défaut total (montant) 0  4,79 %  1,29 % 2,16 %  0  NC  0  0  0
Taux de défaut total (nb) 1 NC  1,96 % 2 0  NC  0  0  NC
Taux de défaut > 60 jours (montant) 0 4,45 %  1,39 % 1,66 %  0  NC  NC  0  0
Taux de défaut > 60 jours (Nombre) 0 NC  1,96 % 1  0  NC  NC  0  NC
Nb de prêteurs total 4 583  28 295  NC 11 589  3 040  NC NC 2 276  3 095
Nb de prêteurs actifs NC 9 048  NC 3 575  NC  NC  NC  NC  NC
Montant moyen prêté par projet  241 196  NC 179  NC  NC  NC 144  1 038
Nb moyen de prêteurs par projet 272 396  NC NC  NC  NC  NC  NC  200

Conclusions

Même si je ne suis pas expert, toutes les plateformes ne semblent pas en conformité avec l’article R. 548-5  du Décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif … mais que fait la police ?! 😉

Le calcul du taux de défaut ne semble pas pertinent. En effet, le dénominateur étant le capital restant dû de tous les prêts, plus la plateforme se développe et plus ce dénominateur grossit. De ce fait le taux de défaut diminue « artificiellement ».

De même il conviendrait de préciser les éléments de la formule de calcul. Par l’analyse des pages statistiques on se rend compte que certaines plateformes ne prennent pas en compte tous les défauts. Même si il paraît évident de prendre en compte les liquidations judiciaires, ne devraient elles pas prendre en compte tous les impayés dès lors qu’il sont nés, voire tous les suivants jusque la fin du prêt.

Le fait que certaines plateformes (Lendix, Finsquare, Pretup) prennent en charge les échéances impayées ou rachètent les créances aux prêteurs fausse les comparaisons entre plateformes. En effet, le taux de défaut doit être calculé en déduisant les recouvrements et dans ce cas nous ne pouvons connaître le montant de ces derniers. Par ce biais, les plateformes peuvent minorer le taux de défaut artificiellement, créant ainsi un manque de transparence. Malgré celà, ces opérations sont bonnes pour les prêteurs car ils ne subissent pas d’incident de paiement.

 
 
s'inscrire à l'agrégateur
 

Une réponse à “Statistiques des plateformes : Que trouve-t-on ?”

  1. Wislvlerhill

    Bel article, sur un sujet épineux ! C’est dommage, y’a beaucoup moins à dire sur certaines plateformes que sur d’autres, ou alors, c’est bon signe ??? lol
    Ce qui est dommage, c’est qu’il y aura surement un retour de certains, et aucun signe de vie d’autres, toujours les mêmes. :-/

    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour @Wislvlerhill

      Je ne sais pas si c’est bon signe … mais je n’écris pas pour ne rien dire 😉

      Répondre
  2. Pascal

    Bravo pour ce remarquable travail
    Entièrement d’accord avec tout ce que tu dis, je voudrais ajouter une précision sur les prêts rachetés par les plateformes.
    Comme tu le dis c’est transparent pour le préteur donc je pense que leur calcul qui n’en tient pas compte est logique.
    Cependant c’est aussi leur viabilité qui peut être remise en cause par cette façon de faire, il devrait donc y avoir une statistique supplémentaire qui nous indique, le nombre de projets rachetés, les montants rachetés, l’état des remboursements des emprunteurs avec les pourcentages afférents.

    Répondre
    • Mathieu

      Salut @Pascal,

      je suis complètement d’accord. Je ne peux pas contester le fait que Lendix porte le risque car c’est bon pour les prêteurs. Mais sur combien de projets pourront-ils le faire ? J’apprécie moins le fait de ne pas pouvoir comparer avec les autres plateformes. En effet un indicateur supplémentaire pourrait être la solution…

      Répondre
  3. Tintin

    Très intéressant !

    Répondre
  4. Adrian

    Bonjour,

    Merci pour cet article intéressant, aurait-t-on un chiffre (même approximatif) concernant le nombre de projets retenues par les banques pour des crédits bancaires traditionnelles ?
    Car bien que le Crowdlending soit une alternative pour les entreprises n’ayant pas réussi à se financer via les banques, on constate qu’il est également très compliqué d’être sélectionné sur une plateforme de Crowdlending au vu du faible nombre de projets retenues (1-2%).

    Répondre
    • Mathieu

      Bonjour,

      Je ne connais malheureusement pas le taux de rejet des banques (ou d’acceptation).

      Répondre
  5. Jean

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Je suis actuellement prêteur sur environ 50 dossiers sur une seule plateforme (lendopolis)
    J’ai bien intégré qu’il fallait diversifier les entreprise à qui on prête. Mais est-il opportun de prêter via plusieurs plateformes de crowdfunding, en cas de défaillance de la plateforme ?
    Merci d’avance pour vos avis éclairés.

    Répondre
  6. henri2153

    Bonjour,
    Depuis novembre 2015, J’ai investi sur 12 plateformes ce qui m’a permis de me faire une solide conviction, concernant celles-ci.
    Le fait d’investir sur plusieurs plateformes, présente un risque non négligeable, c’est que la plateforme se fasse reprendre par une autre, ( LENDIX qui a repris FINSQUARE), et donc que de nouvelles normes soient appliquées. Mais on ne peut y échapper.
    Par contre, on se rend vite à l’évidence que certains devraient faire un autre métier, que d’autres négligent complètement l’investisseur et n’hésitent pas à présenter des comptes qui volontairement sont globalisés, que d’autres cachent la réalité soit par de la manipulation de statistiques, soit par l’omission.
    Heureusement, il existe des professionnels, à l’écoute des investisseurs et qui restent soucieux d’être transparents.
    Sur les 12 plateformes, à terme, je ne vais en garder que 3, dont PRETUP qui présente toutes les garanties de sérieux, et qui je l’espère ne se lanceront pas dans une courses effrénée au nombre de dossiers. Les 2 autres plateformes sont CREDIT.FR et LENDOPOLIS.
    Je reste à votre entière disposition pour tous compléments d’informations.
    Cordialement
    Henri AGNES

    Répondre
    • Julien

      Bonjour Henri, j’ai aussi prêté sur de nombreuses plateformes pour également diluer le risque lié à leur insolvabilité. J’en viens à peu près à la même conclusion que toi sur Pretup. Je la trouve très professionnel et transparente. Leur choix de ne se porter que sur des projets avec des montants limités et leur communication me rassurent. Est-ce que tu ne parlerais pas de Lendix pour ce qui est de présenter des comptes consolidés? Leur effet de masse sur le marché n’est-il pas suffisant pour te rassurer?

      Répondre

Répondre à Adrian

Cliquez ici pour annuler la réponse.