KissKissBankBank lève 5,3 millions auprès d’Orange

Ajouter un commentaire

A la veille de la Saint Valentin, Un bien beau mariage vient d’être annoncé 😉 En effet, le groupe KissKissBankBank a levé 5,3 millions d’euros auprès d’Orange Digital Ventures afin notamment de lancer une plateforme equity en 2017 mais aussi accélérer le développement de Lendopolis.

Orange investit dans les fintech

Cette prise de participation de la part d’Orange vient renforcer sa stratégie qui consiste à investir prioritairement dans le secteur de la Fintech.

Pour rappel Orange avait annoncé en janvier 2016 se lancer dans la banque en ligne. A ce titre, l’opérateur telecom s’est positionné pour acquérir 65 % de Groupama Banque.

Par ailleurs Il a lancé son service de paiement par mobile du nom d’Orange Cash en octobre dernier et son service de transfert d’argent Orange Money devrait être déployé dans l’hexagone cette année après un beau succès en Afrique.

Enfin Orange a participé à un tour de table d’une entreprise américaine spécialisée dans la blockchain.

KissKissBankBank accélère sur le crowdlending

Grâce à cette levée, Le groupe souhaite développer principalement ses 2 plateformes de crowdlending, Lendopolis pour le prêt aux entreprises et HelloMerci pour le prêt solidaire. L’objectif est aussi de lancer une 4ème plateforme en equity.

Vincent Ricordeau nous avait annoncé en partie cette levée lors de notre interview de mardi dernier, sans pour autant nous indiquer l’acteur entrant à son capital, ni même le montant.

Une réponse à “KissKissBankBank lève 5,3 millions auprès d’Orange”

  1. etienne2803

    Vincent Ricordeau nous avait annoncé qu’il se préparait quelque chose pour la fin de la semaine. C’est une bonne nouvelle, je comprends mieux la confiance qu’il avait lors de l’interview ! Ils sont bien partis pour prendre la tête du Crowdfunding en France :-).

    Répondre
  2. SmartWatch

    Belle levée pour Lendopolis / KissKissBankBank. Avec 5,3m€ d’euros il deviennent un acteur tres serieux sur le marché et avec les moyens de prendre des parts de marché car ils semblent néanmoins avoir fait attention au risque (en tout cas jusqu’ici)

    Répondre

Répondre à etienne2803

Cliquez ici pour annuler la réponse.