Accueil Forums Crowdlending Unilend Evolution de la plateforme Unilend depuis 2015

Ce sujet a 12 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Mathieu, il y a 1 an et 8 mois.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #7353

    Mathieu
    Admin bbPress

    Bonjour à tous,

    J’ai mis en ligne quelques chiffres sur l’évolution d’Unilend depuis 2015. On y voit que les taux ne cessent de baisser (ce n’est pas une surprise) mais aussi que la plateforme n’est pas en croissance sur ce 1er quadrimestre 2016.

    Qu’en pensez vous ?

    #7354

    Jacquouille
    Participant

    Merci de ce travail, Mathieu. Il confirme mon impression.

    On sent qu’Unilend s’essouffle et cherche à faire évoluer son modèle. Mais il n’y a plus de gros projets. L’Autolend favorise les petits projets au niveau du taux, d’autant plus si le montant du projet est inférieur au montant mis par les autolenderd.

    Le taux n’est plus du tout en rapport avec le risque. Beaucoup de prêteurs quittent le navire. Les banques re-prêtent aux PME, la concurrence est féroce.

    Enfin, l’absence de communication d’Unilend sur les défaillances trop nombreuses est une honte. Pas de tchat en ligne comme chez Lendix

    C’est dommage, car ils ont un bon outil informatique. Mais ils n’atteindront pas le seuil critique. A terme je les vois mal barrés.

    #7355

    Jacquouille
    Participant

    Un projet de quelques heures 10 000 € / 6 mois ouvre à 5.1% …

    Ça va finir à 4% alors que c’est une TPE (poissonnerie) bien endettée.

    Cela confirme la tendance.

    #7357

    Mwy
    Participant

    @jacquouille : c’est déjà fait, c’est tombé à 4% … mais étant donné le faible montant et la durée ultra-courte (6 mois) le risque est relativement faible.

    Je pense que même sans l’autolend le résultat aurait été assez proche. Cela se serait fait moins rapidement peut être …

    #7358

    Mwy
    Participant

    @mathieu : sacré travail de bilan ! Mais je ne te rejoins pas sur ta conclusion.

    A mon sens, le rôle des enchères inversées n’est pas de faire baisser le taux mais plutôt de le réguler : au fur et à mesure des prises de positions successives, le taux se stabilise autour d’une valeur moyenne sensée être en rapport avec le risque présenté par le projet.

    Si les taux baissent depuis un an, c’est pour moi à mettre en relation non pas avec les enchères inversées (elles étaient déjà là en 2015 après tout, et les taux étaient plus hauts), mais plutôt avec le nombre croissant de prêteurs.

    Le schéma des enchères (inversées ou non, vente à la bougie, etc …) est d’ailleurs le mécanisme qui est retenu depuis tout temps pour se mettre d’accord sur le prix de ce qui n’en a pas (par manque d’éléments de comparaison, rareté, valeur, inadaptation du rapport entre taux et demande).

    Dans un tel schéma, chacun est libre de faire une offre en fonction de la valeur qu’il accorde à l’objet de la proposition (pécuniaire, émotionnelle, artistique, etc.).

    De la même façon qu’une vente aux enchères n’a pas pour but de faire monter le prix d’un objet mais bel et bien de trouver un accord entre le vendeur et un des acheteurs potentiels dans l’intérêt des deux, les enchères inversées en crowdlending ont pour but de permettre une régulation fine du taux d’un prêt au bénéfice à la fois des prêteurs et de l’emprunteur.

    Les limites de ce système, c’est bien qu’il faut justement que le taux (le montant aussi) d’une offre soit choisi en toute connaissance de cause par les prêteurs, en se basant sur des critères personnels d’appréciation (risque, intérêt pour le projet, pour le secteur d’activité, aspect social, économique, autres etc. du projet)

    Malheureusement, d’une : l’information fournie aux prêteurs, et en particulier la qualité de l’analyse du projet chez Unilend ne permettent pas d’appréciation fiable du risque, de deux : le mécanisme de l’autolend va à l’encontre même de ce principe, la constatation peut en être faite depuis sa mise en place : dès le montant demandé atteint, la dégringolade des taux se fait à toute allure.

    #7359

    Mathieu
    Admin bbPress

    @mwy,

    Tu as tout à fait raison sur le principe. C’est le principe de l’offre et de la demande, propre à toute économie. C’est censé se réguler.

    Je fais une différence entre les enchères … et les enchères inversées … Tous les systèmes utilisant ce type d’enchères permettent de faire baisser le prix des produits.

    Il y aura toujours des gens qui n’apprécieront pas bien le risque et si ils s’avèrent être nombreux, la régulation n’est pas dans son état normal 😉

     

    #7360

    Pascal
    Participant

    Entièrement d’accord avec @mwy. D’ailleurs @mathieu je pense que tu verras dans les analyses des autres plateformes que pour toutes on assiste à une baisse des taux à peu prés similaire (je me mouille) qui viendra corroborer l’analyse de @mwy concernant l’adéquation entre baisse des taux et nombre de préteurs.

    D’autre part hors plateforme on assiste également à une baisse généralisée des taux  (l’état français emprunte à des taux négatifs sur toute la courbe des taux de 1 jour à 5 ans)
    source Banque de France
    1 mois-0,4986
    3 mois-0,5286
    6 mois-0,4985
    9 mois-0,4972
    12 mois-0,4884
    2 ans-0,432
    5 ans-0,175
    10 ans 0,49
    30 ans 1,458
    idem pour les prêts aux entreprises ou aux particuliers

    Cela veut dire que le crowdlending n’est pas hors marché mais reflète les tendances du marché financier.
    Quand les taux remonteront les taux de crowdlending remonteront aussi avec peut être un décalage de quelques mois mais ils suivront le mouvement. Reste à déterminer l’élasticité entre ces deux courbes de taux.

    #7361

    Mathieu
    Admin bbPress

    @pascal,

    Pas du tout ! 😉 les taux ne baissent pas forcément sur les autres plateformes ! En même temps, si le taux est corrélé au risque, il ne doit pas baisser parce qu’il y a plus de prêteurs.

    Si vous relisez bien ma conclusion, j’écris comme vous, que les taux baissent du fait du nombre de prêteurs (à nombre de projets comparable).

    Je prévoie de vous montrer une autre plateforme dès demain… j’essaie d’en faire une par jour pour voir …

    #7369

    Mwy
    Participant

    @mathieu, sacré boulot ! 🙂 … hâte de voir ton analyse sur les autres plateformes !

    Je te rejoins sur le fait que si le taux est corrélé au risque, il ne devrait pas évoluer en fonction du nombre de prêteurs, il est probable que l’impact de cette variable soit démultiplié dans le cas d’enchères inversées, ce mécanisme n’encourageant pas à la réflexion (et sa version automatique encore moins).

    D’ailleurs je pense que sur d’autres plateformes qui fonctionnent différement on observera une baisse des taux moins importante que chez Unilend … j’attends de voir si cela est confirmé par tes graphiques 😉

    Pour ma part, je pense qu’un bon système serait :

    – soit un système à taux fixe, déterminé par un collège d’expert en conclusion d’une analyse fine de la santé financière de l’entreprise, de son business-model ainsi que du contexte économique dans lequel elle se situe.

    – soit un système d’enchères inversées à l’aveugle en un tour : chacun a la possibilité de placer une et une seule offre. En fin de souscription seules les offres les plus avantageuses pour l’emprunteur sont conservées. Cela demande un effort d’analyse aux prêteurs (et donc de réflexion), plutôt qu’un effort de « présence » dans les derniers instants de la souscription. On constaterait probablement une régulation naturelle des taux en relation avec les risques estimés au fur et à mesure que les gens constateraient les taux résultats des projets précédents.

    Empiriquement parlant il semble que les prêteurs, de façon individuelle, ont tendance à suivre le troupeau (je ne parle pas des gens présents sur ce forum 😉 ). Il faut donc éduquer l’ensemble des prêteurs de façon collective.

    Créer une réflexion de groupe plutôt qu’une réflexion individuelle peut participer à cet objectif.

    #7370

    Pascal
    Participant

    @mathieu
    A voir très intéressant comme étude.
    Tu as peut être raison, ce n’est pas forcément au sein d’une même plateforme que l’on verra une différence car il y a une certaine rigidité dans la fixation du taux mais en fonction du moment de leur ouverture au public là ou elles ont toute liberté pour fixer leur grille.
    Un taux n’est pas constitué que de la notion de risque et je crois que sur du crowdlending la notion de nombre de préteurs joue un rôle en exerçant une pression à la baisse quand il y a beaucoup de préteurs car il faut attirer les emprunteurs et vice et versa.

    #10393

    Mathieu
    Admin bbPress

    Bonjour à tous,

    J’ai mis à jour l’article sur l’évolution d’Unilend depuis 2015. On note, me semble-t-il, un vrai impact de la mise en place des fourchettes de taux pour l’autolend.

    Heureusement pour les prêteurs !

    Qu’en pensez vous ?

    #10470

    Pascal
    Participant

    Cela ressemble de plus en plus à un taux fixé par la plateforme

    #14810

    Mathieu
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je viens de mettre à jour l’article sur l’évolution d’Unilend depuis 2015.

    Il semblerait que les fourchettes de taux aient stabilisé le taux moyen. On est quand-même très proche d’un taux fixe. A quand la bascule ?

    A vos claviers

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.