Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Le crowdlending est-il un placement rentable ?

Taggé: 

24 sujets de 1 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Articles
  • #1509
    Mathieu
    Maître des clés

    Bonjour à tous,

    J’ai écrit un article sur la rentabilité du crowdlending qui, selon moi, peut être intéressante mais à condition de faire très attention. D’autant plus que la fiscalité n’est pas encore favorable à ce genre de placement. Faites nous part de vos propres expériences passées et de votre croyance ou non de l’intérêt de ce genre de placement à l’avenir. Le but n’est pas de citer une plateforme en particulier (c’est déjà fait par ailleurs) mais de partager : Combien de projets ? votre rentabilité ? … Merci à tous.

    #6318
    thierry_j
    Participant

    Bonjour,

    La question est : comment calculer sa rentabilité? Y a t-il une formule particulière? C’est simple de calculer la rentabilité d’un capital quand on laisse une somme fixe et qu’on relève les compteurs au bout d’un an. Mais là, en l’occurence, j’investis progressivement et je retire de temps en temps. Si je fais le calcul (Intérêts reçus – pertes constatées/Montant investi), j’arrive à un taux net, après prélèvements, de 2,5%, sur un peu plus d’un an. çà ne parait pas terrible, mais l’investissement a été progressif, Donc bref, comment calculer la rentabilité?

    Merci

     

     

    #6325
    PretPartez
    Participant

    Je suis mes investissements du crowdlending dans un tableur. Au temps passé c’est sûr le placement n’est pas rentable. Je ne le considèrerai rentable que si le bilan est au moins deux fois celui du livret A.

    #6346
    Pascal
    Participant

    @thierry_j

    En ce qui me concerne je préfère (total des intérêts perçus-pertes)/montant moyen prêté sur l’année

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 8 années, 2 mois par Pascal.
    #6361
    samdit
    Participant

    @thierry_j et @Pascal

    puisque vos calculs sont assez similaire (un sur l’année, l’autre sur le global)

    Où incluez-vous les « bonus » ?

    Ne faussent t’ils pas la donne si on on les ajoute aux intérêts perçus ? ou au contraire, les bonus permettent-ils de gonfler nos chiffres ? (en même temps, il tombe bien dans notre portefeuille  🙂 )

     

    #6362
    Pascal
    Participant

    Pour moi je les ajoute aux intérêts

    #6373
    PretPartez
    Participant

    Et les pertes comment les calculez-vous? Est-ce le (capital+intérêts) ou est-ce le (prêt – capital rendu sans les intérêts)?
    Dans le dernier cas de Finsquare les mensualités restantes sont supérieures au prêt.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 8 années, 2 mois par PretPartez.
    #6374
    thierry_j
    Participant

    @Pascal

    le montant prêté inclus une part de réinvestissement. Ce qui m’intéresse est de calculer le rendement de ce que j’ai sorti de ma poche, à comparer à la même somme que j’aurais mise sur un Livret A


    @PretPartez
    ,

    idem pour les pertes, je ne compte que le CRD. Les intérêts non perçus ne sont pas une perte

    #6375

    Salut, pour moi, je calcule mes gains d’une façon simplifiée :

    Gains = Prime + Intérêts nets – Pertes en capital

    Pour calculer ta rentabilité en pourcentage, ça me parait compliqué. Tu ne pourras le faire qu’en fin d’année pour commencer et pour ma part, je vais simplifier les choses encore : (Gains/montant prêté)*100. Forcément, ce sera un petit peu optimiste car les primes seront incorporées mais tu pourras les retirer et tu trouveras un taux qui le sera beaucoup moins (autour d’un PEL ou d’une assurance vie en prévision).

    Bref, le Crowdlending n’est pas forcément la ruée vers l’or que l’on vous fait miroiter mais j’aime bien personnellement le concept, c’est un autre aspect que l’argent qui m’a poussé à prêter aux entreprises (le patriotisme).

    #6385
    PretPartez
    Participant

    @thierry_j

    Pourquoi les intérêts non perçus ne pourraient-ils pas être considérés comme une perte? Si je prête 100€ j’en attends 100+les intérêts. La somme est immobilisée je ne peux ni la prêter à quelqu’un d’autre ni la mettre sur le Livret A. Même si on me rembourse 100 j’ai perdu ne serait-ce que par rapport à l’inflation ou au Livret A.

    Si tu compares avec le livret A il faut prendre en compte les réinvestissements. La comparaison se fait sur un an, deux ans ou plus: la somme investie reste, elle ne varie pas. Si tu ne les comptes pas il faut que tu les enlèves du Livret A: c’est plus compliqué pour comparer.
    Si tu ne prends pas en compte les réinvestissements, au final le taux de ton prêt se trouvera divisé par 2. Pour éviter ça tu réinvestis les sommes rendues.

     

    #6392
    Pascal
    Participant

    Au début je suivais mon rendement avec le CRD puis je me suis aperçu que je ne pouvais réinvestir mes remboursements dans les deux jours donc j’ai suivi également le rendement des sommes transférées sur les plateformes ce qui se rapproche du livret A. Les deux approches sont de natures différentes mais complémentaires.

    Aujourd’hui je suis trois taux
    Le taux de rendement de mes placements (CRD)
    Le taux de rendement des sommes transférées aux plateformes depuis le début puis annualisé
    Le taux de rendement de mes encours chez les plateformes depuis le 1er janvier de l’année encours avec comme capital au 01/01 le CRD +sommes dans les comptes des plateformes le tout au 31/12. En cours d’année j’ajoute les virements effectués et retranche les montants que je retire des plateformes
    Au numérateur je prend les bonus+intérêts nets – perte

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 8 années, 2 mois par Pascal.
    #6394
    Pascal
    Participant

    @pretPartez

    Les intérêts futurs non perçus ne peuvent être considéré comme une perte mais comme un manque à gagner.

    Tu peux avoir une perte d’opportunité quand tu compares deux placements entre eux ou avec l’inflation mais être en perte signifie que l’on récupère moins que ce que l’on a mis en capital, on dit d’ailleurs une perte en capital.

    Exemple : quand tu déclares une perte sur actions aux impôts tu compares bien ce que tu as touché après ta vente à ton prix d’achat.

    #6395
    PretPartez
    Participant

    @Pascal
    Merci de corriger mes propos. Effectivement il est important de différentier pertes et manque à gagner.


    @Mathieu

    Est-il possible de faire un glossaire avec les termes financiers, les sigles et mots techniques? Ça me sera d’un grand aide pour comprendre ce qui se dit sur le forum et surtout pour éviter d’écrire des bêtises.

    #6396
    Mathieu
    Maître des clés

    @pretpartez

    On peut en effet creer le lexique ou glossaire du crowdlending.

    j’essaie de commencer rapidement et on l’enrichira au fur et à mesure

    #6397
    Pascal
    Participant

     


    @PretPartez

    Très bonne idée

     


    @mathieu

    Si je peux t’aider. Il faudra que tu gardes la main, peut être faire un post spécial de propositions (de mots à définir et de propositions de définition) et que toi seul (ou 2-3 personnes au maximum) complète le lexique ou glossaire pour être bien sur de ce qui est écrit

    #6403
    thierry_j
    Participant

    J’ai fait finalement une simulation assez simple, du moins avec un tableur. La question étant: si j’avais déposé sur un livret les sommes investies sur les plate-formes, aux mêmes dates, quel serait le taux d’intérêt de ce livret nécessaire pour que je dispose de la même somme que sur les plate-formes aujourd’hui? Cette somme étant la somme du montant disponible + du montant engagé sur des offres en cours + du CRD des prêts en cours de remboursement. Je considère les intérêts sur le livret calculés à la quinzaine. Résultat des courses: le lending me rapporte autant qu’un livret qui rapporterait 3,5%. Mieux que le livret A, mais pas mieux qu’une assurance-vie à profil prudent. Maintenant, j’ai à peine plus d’un an d’historique, pour une centaine de prêts. A voir comment çà évolue.

    #9900
    phmxyz
    Participant

    J’appliquerais les normes internationales de calcul de performances GIPS, soit calculer une performance à chaque retrait/apport depuis le dernier retrait/apport et chaîner ces performances.

    A mon avis, il faudrait intégrer dans les gains les prélèvements de 24% car chaque investisseur sera finalement imposé différemment. Par contre, comme personne n’échappe aux contribution sociales de 15,5%, je ne les inclurais pas.

    Encore merci pour le formidable travail pour la réalisation de l’agrégateur et à tout bientôt!

    #9904
    Mwy
    Participant

    @PretPartez @Mathieu @ Pascal

    Un lexique / glossaire : je suis complètement d’accord avec vous, il s’agit d’une très bonne idée !

    Et je rejoins Pascal également sur le fait qu’il est important que l’enrichissement de ce glossaire soit contrôlé et vérifié.

     

    #10481
    Le Glaude
    Participant

    Les calculs de rentabilité, c’est très bien. Toutefois, une considération extérieure me paraît ruiner la rentabilité apparente du crowdlending : le temps qu’il exige.

    Pour ceux qui ont des professions leur permettant de s’investir davantage dans le travail (heures supplémentaires, professions libérales, etc.), je pense qu’il est beaucoup plus rentable de faire un peu d’extra dans son job ordinaire et de laisser l’argent dormir sur un livret ou même un compte courant que de passer des heures à éplucher la présentation des emprunteurs pour leur prêter finalement (diversification oblige) des sommes dérisoires.

    De ce point de vue, peut-être faudrait-il réhabiliter l’auto-lend (même si, personnellement, le manque de confiance dans la sélection des emprunteurs m’en a toujours tenu éloigné).

     

    #10482
    Le Glaude
    Participant

    J’ajoute :

    Même en dehors de la possibilité de « monnayer » son temps par des heures sup’, le temps exigé par le crowdlending est tout simplement du temps libre consommé. Ce temps, qui ne se remplace pas, pourrait peut-être trouver meilleurs usages.

     

    #10483
    Mathieu
    Maître des clés

    @le-glaude

    Je suis assez d’accord sur le côté chronophage si on veut prendre le temps de sélectionner les projets.

    de notre côté on réfléchit à l’autolend / autobid grâce à un robot multi-plateforme … mais le chemin est encore long 😉

     

    #10969
    Pret11
    Participant

    Bien que peu expérimenté, oui, c’est chronophage…

    Mais quand je vois le relevé de l’assurance-vie et la rentabilité pitoyable de l’épargne salariale, je préfère passer du temps à m’amuser sur les plateformes de cowdlending. C’est bien plus agréable que la plupart des programmes télé et ça occupe les pauses au boulot 🙂

    En plus, je me sens bien plus utile sur ces projets que me limiter à un virement mensuel sur tel ou tel placement. Ca me donne au moins la sensation d’être moins passif que les produits fumistes proposés par les banques !

    #10974
    thierry_j
    Participant

    En relisant mon post d’il y a un an, je constate à ce jour que ma rentabilité, selon le même calcul, est tombée à 1,5%, en considérant le capital en retard comme perdu. La casse Finsquare est passée par là.

    Mais çà reste toujours positif et le double du livret A.

    #10984
    Berty
    Participant

    Au regard du communiqué de presse d’Orange la semaine dernière « Orange emprunte sur le marché obligataire 750 millions d’euros à 6,5 ans avec un coupon de 0,75% et 500 millions d’euros à 10,5 ans avec un coupon de 1,50% » il est dificile de ne pas dépasser une telle rentabilité avec le Crowdlending.
    Au moment de fêter ma première année en tant que prêteur et avec un peu plus de 400 projets, j’ai la chance de compter les défauts de paiement sur les doigts d’une main. Cependant, le temps joue contre les prêteurs et je sais que ce nombre augmentera avec le temps 🙁
    A ce jour, selon les plateformes, la rentabilité se situe entre 5% et 7%, y compris la plateforme favorite de cette communauté (Unhappylend) dont je suis également en train de me retirer, même si c’est plus en douceur que certains.

24 sujets de 1 à 24 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.