Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending Unilend Concernant ALM SAS

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Articles
  • #7475
    lesurfeurduweb
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je viens de recevoir un recommandé à propos de la société ALM. C’est la première fois et c’est pas simple à comprendre. Tout ce que je comprend, c’est qu’on nous incite à nous asseoir sur la créance. Même si je n’ai pas investi une grosse somme, ce n’est pas mon intention. A moins que Unilend nous rembourse. Oui, je rêve.

    #7476
    Jacquouille
    Participant

    Qui t’a adressé ce recommandé ?

    #7479
    thierry
    Participant

    Il s’agit de la proposition de règlement des dettes de ALM expédiée par le mandataire judiciaire : 3 options pour les créances < 500€ :

    A) Remboursement de 25% en une échéance pour solde de tout compte, 6 mois après l’arrêté définitif des créances (option par défaut si courrier sans réponse)

    B) Remboursement sur 10 ans : 1% les 2 premières années, 5% la 3ème , 13% jusqu’à la 9ème année et 15% au final

    C) Remboursement de l’intégralité sans délai conformément à l’article L626-20II du code du commerce, dans la limite de 5% du passif estimé

    Au-dessus de 500€, l’option A avec 15% en une échéance et l’option B

    L’avis du mandataire judiciaire  : Extrait : « les propositions du plan d’apurement sont établies sur la base d’un compte d’exploitation prévisionnel faisant apparaitre une CAF……Alors qu’ au cours de la période d’observation, l’activité est déficitaire et les CA inférieurs aux prévisions.

    Les propositions d’apurement du passif reposent en grande partie sur le souhait d’obtenir d’importants abandons de créances, notamment auprès des créanciers d’un montant inférieur à 500€ (Ben voyons), mais également de la part des autres créanciers etc etc

    Le montant des créances de moins de 500€ s’élève à 39 132 €, somme significative pour ALM qui ne peut pas y faire face si le remboursement intégral était demandé

    Les prêts bancaires d’un montant de 261 500€ seront remboursés par mensualités constantes sur 10 ans à 2.5%

    C’est proprement scandaleux  : sous prétexte que nous avons prêté une petite somme, on doit s’assoir dessus !

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 2 mois par thierry.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 2 mois par thierry.
    #7481
    bgazet
    Participant

    Bonjour,

    Je suis dans le même cas que le « surfeur du web ».

    J’avais déclaré ma créance au liquidateur judiciaire en Aout 2015 . Je viens de recevoir une « proposition de règlement des dettes » de celui-ci.

    Je n’interprète pas cette réponse comme une invitation à s’asseoir sur la créance. mais une réponse classique dans le cadre d’un plan d’apurement des dettes.

    L’option par défaut est un remboursement de 25% à « 6 mois aprés l’arrêté definitif des créances ». Elle concerne les créances inférieures à 500 € soit probablement la majorité des préteurs Unilend.

    Le régime proposé aux gros préteurs étant un apurement sur 10 ans à 2,5 %.

    Personnellement je prévois de l’accepter.

    Ce qui me semble plus intéressant ( et là j’espère qu’Unilend consulte le blog !!) c’est que le Rappel de le situation Transmis par l’administrateur Judiciaire établi clairement que ALM avait un endettement bancaire important et  supérieur aux 181 000 € qui figurait dans les comptes 2013 publiés par Unilend.

    Le fait que Unilend ait affecté 4 étoiles à ce projet en Novembre 2014 résulte probablement d’une analyse trés sommaire de ce dossier.

    Dans cette affaire , seule La Poste fait une bonne affaire !!!

     

    #7497
    lesurfeurduweb
    Participant

    C’est effectivement le mandataire judiciaire qui nous a envoyé le courrier.

     

    Bgazet, il préconise bien d’abandonner notre créance car ou à moins de 500€ à récupérer pour éviter que la société coule. Je suis désolé mais on emprunte, on rembourse. Par contre, j’ai du mal avec l’option C. Si je la comprend bien, on ne récupère que 5% de notre prêt ? C’est quand même pas énorme.

    #7505
    LJ
    Participant

    Non, de ce que je comprend, avec l’option A on récupère 25% du solde, les options B et C font récupérer 100%.

    Clairement, vu l’importance des sommes dans mon cas, l’option B me semble inenvisageable.

    Avec l’option C, il me semblerai nécessaire de faire un recommandé AR, ce qui me laisserai comme différence avec  option A 75% du solde – cout de l’AR.

    Bon comme je l’avais déjà passé aux pertes, et même un timbre me semble un trop gros investissement en plus de mon temps, je vais laisser courir l’option A.

    En dehors de l’aspect financier, au moins il m’apparait que ce coup là n’était pas une escroquerie. Comme ça j’aurais fait ma BA annuelle pour pas cher, vu que c’était un de mes premiers prêt, j’avais mis quasi rien.

    N’empêche pour le coup, c’ est la que ça devrait être déductible, dans le cadre d’une aide à la sauvegarde d’une entreprise !

    #7511
    lesurfeurduweb
    Participant

    75% du solde, c’est mieux que 25%. Pourquoi ce serait aux petits porteurs « d’offrir l’argent » ? Je ne suis pas convaincu que le Crédit Mutuel accepte des pertes. Pourtant, il pourrait se permettre contrairement à nous.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 2 mois par lesurfeurduweb.
    #7515
    Mwy
    Participant

    Le résultat de cette affaire, c’est que tout sera fait pour que les créances aux banquiers soient remboursées, et pour vous les miettes.

    Tout, dans le fond comme dans la forme de cette procédure est fait pour vous décourager d’exiger le remboursement intégral de votre dette, au profit non pas de la société en difficulté mais des banques auxquelles elles doivent de l’argent.

    En vous « asseyant » sur vos créances, vous ne sauvez pas une société, vous permettez juste qu’elle rembourse les acteurs institutionnels plutôt que vous.

    D’une part : cela devrait être déductible, d’autre part : les prêteurs de petites sommes devraient justement être remboursés en priorité, le reste allant aux banques qui ont suffisamment de temps et de liquidités devant elles pour attendre le complément sur les 10 ans à venir.

    Troisième point : En particulier sur ce projet, il est très clair qu’Unilend a failli dans son devoir d’analyse et de sélection des dossiers. Ils sont en faute dans cette affaire et on peut constater que contrairement à Finsquare (ou Lendix, je ne sais plus quel acteur exactement) qui dans une situation similaire a offert aux prêteurs de racheter leur CRD (à titre exceptionnel), Unilend préfère vous laisser vous battre seuls avec les différents interlocuteurs. C’est très dommage … pour vous.

    #7516
    rino33
    Participant

    Dans cette affaire j’ai mis 1000 et 500 euros.
    Étant en déplacement je n’ai pas encore le courrier.
    Compte tenu de ce que je lis dans la file je ne sais quoi faire !
    Il est certain que pour le principe, au moins, j’aimerais récupérer le max.
    Si l’un d’entre vous a un conseil, je suis preneur, merci.

    #7517
    lesurfeurduweb
    Participant

    Pas facile de conseiller. Moi, je vais choisir l’option C.

    En tout cas, cela fait deux projets (parmi d’autres) où j’investis avec Unilend et où je risque de perdre de l’argent car Unilend a mal monté le dossier. Et ensuite, aucun suivi de cette société. Même si je connais le risque sur ce type d’investissement, je trouve cela inadmissible de la part d’Unilend. Personnellement, l’investissement par Unilend est terminé. Ils ne sont pas suffisamment pro pour leur confier mon argent.

    #7518
    bgazet
    Participant

    Bonjour ,

    La question qui se pose au Liquidateur Judiciaire est dans le cadre de l’options B  par quel canal seront effectués pendant 10 ans les micro-reglement de ces microcréances.

    Au départ il y a 548 préteurs. Un nouveau service Unilend à proposer aux administrateurs judiciaires.

     

     

     

     

    #7519
    lesurfeurduweb
    Participant

    J’ai une créance d’environ 30€. Avec l’option B, remboursement sur 10 ans soit 3€ par an avec aucun intérêt. Si on compte l’inflation, dans 4 ans, cela nous coûtera de l’argent. Aucun intérêt de prendre cette option où alors on abandonne la créance.

    #7528
    Mwy
    Participant

    Si vous avez 10 ans à perdre pour récupérer votre créance choisissez l’option B.

    Pour les créances de montants plus importants ou pour lesquelles vous ne souhaitez pas voir étaler la créance sur 10 ans (qui sait ce qui sera arrivé d’ici là) choisissez l’option C.

    Enfin si la charge administrative de l’option C vous rebute ou si pour toute autre raison vous préférez abandonner, alors prenez l’option A.

    Je ne suis pas concerné par cette affaire, mais il me semble que d’un point de vue purement logique il est cohérent d’agir ainsi.

    L’option A vous perdez votre capital.

    L’option B vous ne perdez rien non plus si ce n’est du temps.

    L’option C vous perdez du temps, de façon moindre, ainsi qu’un peu de votre énergie.

    Ce n’est pas un mystère si les options sont présentées dans un ordre donné et si l’option par défaut est la première : il s’agit d’un mécanisme dont le but est de faciliter le travail du liquidateur.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 2 mois par Mwy.
    #7534
    Jacquouille
    Participant

    Vues les réserves du mandataire judiciaire, je pense que, sauf peut-être l’option A, ceux qui ont prêté perdront tout. Le RJ sera transformé en LJ dans quelques mois, amha.

    Et puis ce n’est qu’une proposition. Encore faut-il que le plan de redressement soit homologué par le tribunal de Commerce.

    #7535
    rino33
    Participant

    Merci pour vos aides, Compte tenu des explications et dès que j’aurai le courrier, je vais certainement m’orienter vers l’option C.
    Heureusement j’ai tout arrêté en crowdlending.
    En attendant des jours meilleurs, je comptabilise les pertes sèches.

    #7573
    LJ
    Participant

    En fait l’option A (25%) prévoit un délais de 6 mois après l’arrêté définitif des créances, l’option C (100%) stipule « sans délai ». Je n’avais pas fait attention aux délais, sauf aux 10 ans de B.

    Du coup, je vais choisir l’option C, pour que le sujet soit clos le plus vite possible, quitte à perdre 100%.

    #7580
    Pascal
    Participant

    Mais ils disent dans la limite de 5% du passif estimé

    Le passif estimé contient les emprunts bancaires, les dettes sociales+ … + le crowdlending. si on prend 5% de tout cela combien cela représente t’il?

    On sait déjà que les banques sont dans l’option B qui reste t’il comme autre créanciers sachant que l’état se fait payer le premier.

    Voici ce que dit ce fameux articles
    « Dans la limite de 5 % du passif estimé, les créances les plus faibles prises dans l’ordre croissant de leur montant et sans que chacune puisse excéder un montant fixé par décret, sont remboursées sans remise ni délai. Cette disposition ne s’applique pas lorsque le montant des créances détenues par une même personne excède un dixième du pourcentage ci-dessus fixé ou lorsqu’une subrogation a été consentie ou un paiement effectué pour autrui. »

    Le choix n’est pas aussi évident que cela peut paraître au premier abord

    N’étant pas concerné je ne prendrai pas position
    Bon courage à vous et tenez nous au courant pour une prochaine fois, merci

    #7581
    Mwy
    Participant

    Je reprends :

    le montant du passif estimé est d’environ 300k€ (je n’ai additionné que les dettes bancaires + créances de moins de 500€)

    5% de ce montant = environ 15k€

    Ce qui veut dire que les plus petites créances peuvent être remboursées sans délai ni remise dans leur ordre croissant dans la limite de 15k€.

    Les plus petits créanciers ont donc tout intérêt à demander l’option C.

    la somme des créances de moins de 500€ représente un peu plus de 39k€, les 15k€ font donc presque la moitié. La distribution des offres étant assez concentrée dans le bas, je dirais qu’entre 60 et 75% des créanciers Unilend peuvent être remboursés via l’option C (plus le montant de votre prêt est faible, plus il est probable que cela passe)

    On essaie ici de les inciter à faire une croix sur leur créance, pour favoriser les plus gros porteurs qui auront ainsi peut être la possibilité de taper elles aussi dans ces 5% du passif estimé.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.