Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending Finsquare Capital restant dû

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Articles
  • #6161
    hatibe
    Participant

    Bonjour,

    J’ai une interrogation sur les intérêts perçus lorsque l’on prête sur Finsquare ou toute autre plateforme de crowdlending. Quand on prête 100€ sur 12 mois à un taux brut de 6%, les intérêts sont calculés sur le capital restant dû. Au bout de 12 mois, on n’a pas reçu 6€ d’intérêt brut mais plutôt 3€ et quelques. Après impôt et prélèvements sociaux (environ 40%), il ne reste plus que 1,80€. Le taux de gain est alors en fait de 1,8%… Est-ce bien juste ?

    C’est certes 2,5 fois plus qu’un placement sur livret A qui culmine à 0,75%. Car en effet, si 100€ sont déposés dans un livret A et bloqués pendant 12 mois, là on obtient réellement 0,75€ au bout de 12 mois, net d’impôts.

    Actuellement, je vois des projets comme PTCM où le taux moyen semble aller vers les 3% brut et sur le capital restant dû. Divisons donc par 2 pour avoir le taux sur le capital initial, puis retirons 40% d’impôts et de prélèvements sociaux, on tombe à 0,9% net, à comparer avec les taux du livret A… Le risque pris sur Finsquare me semble vraiment peu récompensé à ce taux là.

    Est-ce que j’ai fais un erreur quelque part dans ces calculs ?

    #6162
    PretPartez
    Participant

    Non, il n’y a pas d’erreur. Tu peux pousser le calcul plus loin: imagine que le prêt à 3% ne soit plus remboursé à partir de la 3e échéance combien en faut-il à ce même taux sans incident pour récupérer ta mise du 1er prêt? 110, oui oui.
    C’est la face cachée du crowdlending que l’on ne voit pas tant qu’on n’y a pas mis les pieds. Les patrons des sites de financement participatif se gardent bien d’en parler tout comme les journalistes dans les revues financières.

    #6163
    Mathieu
    Maître des clés

    Bonjour @hatibe,

    Votre raisonnement n’est pas tout à fait juste car chaque mois vous recevez un remboursement que vous pouvez donc replacer et générer à nouveau des intérêts.

    j’ajouterai que tous les mois vous recevez du capital mais aussi des intérêts. Ces derniers peuvent faire des petits dès le mois suivant. C’est le principe des intérêts composés.

    En comparaison les intérêts générés par un livret A ne rapportent de l’argent que l’année civile suivante …

    En crowdlending, il faut donc pouvoir replacer très vite pour optimiser son taux… Mais pas dans n’importe quel dossier !

     

     

    #6164
    hatibe
    Participant

    @PretPartez, avec l’assurance Finsquare qui rembourserait la moitié du capital, il en faudrait du coup plus « que » 55


    @Mathieu
    , en effet je n’ai pas intégré les intérêts composés. En étant très efficace, on pourrait au maximum investir 12 fois son capital, au début avec 1 mois de décalage pour chaque réinvestissement, mais au bout d’un an, ce décalage devient invisible.

    Cependant, on peut se dire que les plateformes de crowdlending jouent sur ce malentendu en tenant un double discours. Pour les prêteurs, faire miroiter un gain de, par exemple 6% sans dire que c’est du CRD donc taux équivalent de 1,8%. Pour les emprunteurs, montrer le calcul détaillé pour se rendre compte qu’on ne rend « que » 1,8% du montant emprunté.

    #6165
    kmdarkmaster
    Participant

    @hatibe

    Est-ce bien juste ?

    – Oui c’est juste.

    Est-ce que j’ai fais un erreur quelque part dans ces calculs ?

    – Non.

    Personnellement je ne replace pas, je retire tout. Les platformes acceptent généralement les retraits sans limite de montant minimum.

    #6167
    Mathieu
    Maître des clés

    @hatibe,

    je ne suis vraiment pas d’accord avec ce raisonnement. Le but est de replacer les remboursements a des taux équivalents. En imaginant qu’il est possible de replacer le jour même, le rendement annuel sera bien de 6%

    hors fiscalité et défauts bien sûr !

    #6169
    Pascal
    Participant

    Je suis d’accord avec Mathieu on ne peut pas comparer un rendement type livret ou l’argent est placé (dans votre exemple) durant un an qui est un pret in fine et le crowdlending qui est un prêt à remboursement mensuel.

    Si l’on va plus loin les intérêts sur un livret sont calculés par quinzaine c’est à dire que celui qui place le 16 du mois n’est pas rémunéré sur la somme qu’il place du 16 au dernier jour du mois et pareillement celui qui fait un retrait le 14 n’a pas été rémunéré sur la somme qu’il retire du 1er au 13

    Non les plateformes ne jouent pas sur l’ambiguïté (en tout cas certaines). Elles ont très souvent (je ne les connais pas toutes) un espace préteurs et un espace emprunteurs qui contiennent chacun toutes les recommandations utiles pour chaque type d’intervenants.  D’ailleurs voila ce que dit Unilend dans son guide du préteur
    Il est très important de prêter à nouveau les sommes que vous recevez lors de vos remboursements.

    Votre taux d’intérêt s’applique en effet au capital qui vous reste à recevoir : vous n’êtes logiquement plus rémunéré sur le capital déjà remboursé puisqu’il vous a été restitué.

    Concrètement, si vous prêtez 1 000 euros à 7%, vous ne recevrez pas 70 € d’intérêt par an puisque votre capital prêté diminue au fil des remboursements. Pour obtenir 70€ d’intérêts, il vous faut donc prêter chacun de vos remboursements à de nouveaux projets au taux de 7%.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 6 années, 6 mois par Pascal.
    #6175
    Jacquouille
    Participant

    Ce qui est plus facile à comparer au taux d’un livret d’épargne, c’esr le crowdfunding immobilier dont le capital est remboursé en une seule fois lorsque le programme est vendu. Mais on entre dans une autre catégorie de risques encore plus aléatoires.

    #6184
    Pascal
    Participant

    @Jacquouille

    Je suis chez Wiseed et participe, à quelque projets immobilier. Je ne trouve pas le crowdfunding immobilier plus aléatoire que le crowdlending au contraire. Il faut bien sûr être sélectif dans ses choix mais je trouve que les projets proposés par cette plateforme sont, à quelques exceptions, plutôt de bonnes qualités.

    Un projet sorti en positif et l’avenir me dira pour les autres

    #6200
    Jacquouille
    Participant

    @Pascal

    Pour l’immbilier, il faudrait se rendre sur place pour vois l’implantation, son environnement, le dynamisme de la commune et de la région.

    D’autre part il y a la solidité financière du promoteur, de l’entreprise de construction, les aléas juridiques éventuels sur le permis de construire.

    Je me suis toujours senti mal à l’aise dans la promotion immobilière. C’est un risque que je n’appréhende pas.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.