Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending October (ex Lendix) Lendix met en garde sur la reproduction des emails !

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Articles
  • #11762
    Mathieu
    Maître des clés

    Bonjour à tous,

    Je viens de recevoir un mail au sujet du redressement judiciaire du projet Michel Bartes.

    Je viens de découvrir le paragraphe suivant en fin de mail :

     

    Important : cet e-mail vise uniquement les prêteurs du projet qui fait l’objet d’une procédure de recouvrement. Les informations qu’il contient ne doivent en aucun cas faire l’objet de reproduction, copies, distribution ou divulgation à des tiers autres que vos conseillers agissant dans le cadre de leur activité professionnelle ou dans les conditions prévues par la loi. La diffusion de ces informations peut être préjudiciable aux prêteurs du projet dans le cadre d’une procédure de recouvrement judiciaire.

     

    Je ne l’avais pas vu jusque maintenant, est ce nouveau ? Je me demande si le forum est visé 😉 ça me rappelle un récent message de Pretup à ce sujet sur ce forum.

    Je vous laisse aussi interpréter ce genre de message mais comme j’ai très peur je ne diffuserai pas le contenu de ce mail ici …

    J’oubliais …  j’ai reproduit le mail dans l’agrégateur :):):):)

     

    #11782
    calice71
    Participant

    Ça apparaît à la fin du mail depuis janvier 2017.

    #11783
    Mathieu
    Maître des clés

    @calice71

    Merci pour l’info. Je n’avais pas fait attention … ou alors je n’ai pas eu de défaut depuis 😉

    Même si cette information n’est pas fraîche, on n’en avait pas parlé donc le post est encore d’actualité. Du coup ça veut dire que les équipes Lendix sont plutôt clémentes envers ce forum, Merci 😉

    #11785
    Patrick de Lendix
    Participant

    Du coup ça veut dire que les équipes Lendix sont plutôt clémentes envers ce forum, Merci ?

    Ben oui 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 5 mois par Patrick de Lendix.
    #11787
    Manu SIFP
    Bloqué

    On remarque que depuis un mois ou 2 et progressivement Lendix est en train de changer.

    Alors que c’était une plateforme que je trouvais « modèle » pour le crowdlending de demain et je l’avoue elle avait toute ma confiance, tout change progressivement et pas en bien.

    Je rappelle à cette plateforme que la vie d’une entreprise est du domaine public en France. Que chaque citoyen peut consulter un grand nombre de renseignements sur chaque entreprise à des fins de transparence.

    Qu’un grand nombre de ces infos sont gratuites : la date de création, le nom des mandataires sociaux, les bilans des sociétés, les procédures collectives en cours, les augmentations ou réduction de capital, les dates de liquidation…

    Et heureusement ! Et que bien évidemment comme ces infos sont du domaine public elles peuvent être partagées à tous er à toutes sans que vous soyez inquiètes par la Justice.

    C’est quoi ces méthodes de plateformes ? On est ou ici ?

    Nous sommes encore en démocratie il me semble non ?

    Les plateformes feraient mieux de faire le ménage avec leurs pratiques et de respecter davantage les lois notamment en matière de publication de stats au lieu de faire la morale à leurs prêteurs depuis un mois ou 2 !

    Ça suffit maintenant !

    Respectons les prêteurs et vive la transparence.

     

    #11788
    sebfar91
    Participant

    Les avocats trouvent facilement des failles pour relaxer leurs clients et si cela est au détriment des prêteurs, je comprends Lendix…

    #11789
    Manu SIFP
    Bloqué

    Cette idée que des prêteurs peuvent se faire poursuivre pénalement par des emprunteurs ne tient pas la route.

    On parle de quoi ici ? Qu’une entreprise X va se faire financer par le grand public.

    Ca dérange des emprunteurs ? Alors pourquoi se font-ils financer par le grand public ???

     

    On parle aussi de bilans, de comptes de résultats, de projets et on dit ce qu’on pense. Et alors ? Si ça dérange des emprunteurs, pourquoi se font-ils financer par le grand public ? Automatiquement les gens vont discuter de ces projets.

     

    Et si incident ? Ben on parlera de redressement, de liquidation….info publique qui peut être connue par tous. Quel est le problème ?

    Et s’il y a des soupçons de fraude ? Les entreprises en question peuvent apporter des démentis ici ou sur le forum de mon blog. C’est ça qui fait avancer les choses.

     

    Interdire les prêteurs de communiquer est tout ce qu’il y a de pire…

    Et peut laisser croire qu’on va dans le sens des emprunteurs malhonnêtes en voulant étouffer tout cela…

    Non il faut laisser parler tout le monde, c’est uniquement cela qui permettra de restaurer la confiance, pas en jouant les gendarmes ou en effrayant les petits prêteurs.

     

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 5 mois par Manu SIFP.
    #11791
    sebfar91
    Participant

    Où ai je parlé de poursuite envers les prêteurs ??? J’ai juste dit que les avocats pouvaient se servir de n’importe quel prétexte pour éviter que les prêteurs soient remboursés …

    #11792
    Patrick de Lendix
    Participant

    C’est exactement l’objet de ce paragraphe.

    Franchement en extrapoler que nous voulons censurer les prêteurs est, comment dire… too much?

    #11800
    Manu SIFP
    Bloqué

    Vous pensez sincèrement que les avocats pourraient se servir des mails de Lendix pour défendre leurs clients emprunteurs ?

    Quand dans ce mail on annonce que l’entreprise est en procédure collective ou que le prêt à une mensualité de retard ou que la plateforme passe le dossier à une société de recouvrement conformément aux conditions générales ?

    Je ne vois pas ce que l’avocat compte faire de ces infos…

    Et ne soyons pas naïfs… Vous ne croyez pas que l’entourage des emprunteurs ne prête pas pour soutenir les porteurs de projet et ont accès aux mails ???

    A moins que ça soit interdit pour eux ???

    D’ailleurs si j’étais un emprunteur escroc et que les mails de Lendix pourraient servir à ma défense je demanderai à un proche de prêter ne serai ce que 20 euros pour avoir les infos…

    Et même sur certaines plateformes ils ont accès aux identités de leurs prêteurs…Y compris adresses e mails et adresses postales ! Un emprunteur m’a d’ailleurs écrit..

    Non, tout ça me semble très inutile…

    Pour moi l’explication doit être autre…Il faut rester sérieux !

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 5 mois par Manu SIFP.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 5 mois par Manu SIFP.
    #11804
    Patrick de Lendix
    Participant

    J’avoue avoir partagé votre scepticisme, mais nous payons suffisamment cher nos avocats pour prendre leur avis au sérieux.

    #11808
    Mathieu
    Maître des clés

    Patrick : Ne payez pas trop cher les avocats … ils vont vous ruiner et vous allez encore devoir lever des fonds :):):):)

    #11809
    Manu SIFP
    Bloqué

    Pour être constructif, l’idéal serait que dans vos mails vous ne dites pas tout sur la façon dont vous souhaitez récupérer les fonds comme un secret de l’instruction.

    Comme ça vous êtes sûrs que les emprunteurs n’ont pas accès à l’info et ne vont pas l’utiliser contre vous.

    D’ailleurs je ne vous ai fait aucun reproche sur un dossier récent (emprunteur dans le médical) suite à l’envoi de votre mail.

    Il n’y a rien dans ce mail qui me dit sur la façon dont vous souhaitez défendre les intérêts des prêteurs pour ce dossier mais je peux le comprendre s’il y a de l’action derrière…

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années, 5 mois par Manu SIFP.
    #11817
    Jacquouille
    Participant

    Tout ceci pour en arriver au fait qu’il vaut mieux parler des défaillances dans l’agrégateur, qui est opaque pour Google & C°.

    #11818
    Manu SIFP
    Bloqué

    Pour moi, il y a 2 risques :

    1/ Le risque qu’un emprunteur utilise telle info pour sa défense.

    La solution : c’est aux plateformes de faire attention à leur communication en gardant un certain secret sur la façon dont elles comptent procéder pour le recouvrement.

    2/ Le risque de diffamation :

    Les solutions : ça dépend de sa sensibilité. Soit on crée un espace genre agrégateur soit on ne le crée pas mais on rajoute des *.

    Moi je suis à la fois attaché à la transparence totale et au respect de la vie privée. J’ai décidé de laisser les commentaires sur un espace public mais comme je ne maîtrise pas les commentaires des participants l’idéal est de mettre des *. J’estime que c’est mon devoir de montrer au grand public la situation de chaque dossier y compris les défauts pour que les prêteurs puissent juger rapidement de la qualité d’une plateforme.

    Ne vivons pas forcément caché ce n’est pas toujours la solution cela reste mon avis. Sinon on encourage le vice (tant chez les plateformes que chez les emprunteurs) et ça se retournera à terme contre les prêteurs.

    #11821
    Jacquouille
    Participant

    @Manu

    Au fait, pour le coup de l’ * à la place du dernier nom du client et de son dirigeant, as-tu consulté un juriste pour être sûr de ne pas être attaquable ?

    Merci.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.