Accueil Forums Crowdlending Désenchantement du Crowdlending

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Articles
  • #15496
    BZH35
    Participant

    Es-ce une fausse impression, mais il me semble constater à la lecture des forums et échanges sur les nouveaux prêts , une sorte de désenchantement et même un certain désintérêt grandissant chez tous les premiers acteurs de ces forums qui disparaissent des fils de discussions . Il faut dire que les statistiques de plus en plus mauvaises plaident en faveur d’un désengagement , ce que j »ai commencé à faire depuis 3 mois .La mariée était trop belle , ou tout au moins les plateformes ont parfaitement bien enjolivé leur marché .

    On a cru un peu naïvement que l’on pouvait remplacer les banques frileuses , mais ce nouveau marché à attiré une foultitude  d’acteurs pas tous recommandables, et pas tous professionnels et pour nous amateurs le tri est trop difficile à faire .

    Ce n’empêche que que toutes ces discussions avec tous ces professionnels ou ex qui se reconnaitront ,m’ont beaucoup apporté et je les en remercie .Je continue à regarder au cas ou qq de vraiment intéressant et sympa se présente et à garder le contact.

    #15497
    retha
    Participant

    Je suis tout à fait de votre avis. Après quelques claques et en somme peu de gains, je me désengage aussi doucement. Le crowdfunding est bien plus intéressant, les projets sont bien mieux expliqués, la durée est moins longue et les taux plus importants. Dommage que le forum ici en parle peu.

    #15498
    Jacquouille
    Participant

    Après 1 an 1/2 d’euphorie avec Unilend puis Finsquare puis Lendix, l’accumulation des défaillances m’a d’abord fait arrêter Unilend. Entretemps, Finsquare a été repris par Lendix, mais son portefeuille était pourri.
    Quant à Lendix, les durées sont trop longues et les taux en chute libre.

    Je ne regarde même plus les nouveaux projets. Je suis l’évolution des affaires défaillantes qui se terminent ou se termineront par une perte totale du CRD.
    Et je gère les remboursements que je reçois d’Unilend et de Lendix, en en retirant chaque mois le solde positif.

    Je pense que les analyses sont bien trop optimistes sur les TPE. On ne veut pas nous communiquer les liasses fiscales mais seulement les chiffres qui les arrangent. L’historique des dirigeants, et pire des repreneurs, ne sont pas creusés.
    On n’a pas les derniers chiffres.
    Les marchés ou débouchés générant le CA ne sont pas vérifiés.

    Pour moi, le crowdlending a été une illusion vers 2015 quand les taux (et les risques) étaient au plus haut.

    Aujoud’hui, c’est terminé pour moi.
    Autant jouer 20 € par semaine à l’Euromillion et au Quinté+.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 1 année, 8 mois par Jacquouille.
    #15500
    Pascal
    Participant

    Je suis toujours sur le crowdlending mais ayant atteint l’objectif que je m’étais fixé au niveau des sommes investis, aujourd’hui je ne fais que réinvestir mes remboursements ce qui entraîne deux conséquences

    – Je suis beaucoup moins actif. Il faut aussi prendre en compte la vitesse à laquelle sont soldés les prêts qui ne me permet pas d’étudier sérieusement les sociétés. De plus ma durée maximum d’emprunt est de 36 mois (avec 2 exceptions sur la dernière année). Ceci fais qu’il peut m’arriver de ne pas prêter pendant 1 ou  2 mois

    – je suis devenu encore plus sélectif

    J’ai investis dans 261 projets et 64 sont terminés dont 3 en pertes. Sur mes investissements en cours (197)  j’ai provisionné 7 prêts.

    Le tout (primes comprises) me fait un rendement annuel net de 4.21%

    Je suis beaucoup plus actif sur le crowdfunding immobilier avec 1 ou deux investissements par mois et je fais de l’equity à raison d’environ 1 investissement tous les 2 mois.

    Bien sur en veillant toujours à rester en dessous de 15% de mon patrimoine mobilier (3% en crowlending, 9% en immobilier et 3% en equity).

     

     

    #15501
    Patrick_67
    Participant

    Et moi, je tiens à vous remercier pour avoir régulièrement fait état des déboires et problèmes rencontrés sur les plateformes.
    Ces expériences vécues par les uns et les autres m’ont incité à me tourner rapidement vers les EnR (par sympathie au départ, puis par confiance), l’immobilier, un peu dans l’agriculture (pour voir) et dans des projets solidaires via Solylend (aussi pour voir).
    Pour 15000 € placés, sur un peu plus d’une centaine de projets : 47% en EnR, 38% en Immo, 13% en PME (Lendix, Credit.fr, etc) et un peu moins de 2% en agri/Solidaire. Rendement moyen brut : autour de 7,5% (grâce à l’immo).
    Malgré tout, 1 défaut sur un projet de Bolden.. Pour l’instant.
    Mon modèle me convient, je continue dans cette voie tout en laissant tomber les Bolden Credit.fr et cie.
    Pour revenir au sujet : Je perçois depuis quelques mois tout ce qui a été dit ici. Beaucoup de défauts sur un certain nombre de plateformes. Des plateformes qui me semblent plutôt afficher du mépris envers les investisseurs en, par exemple, ne répondant pas aux mails, ou en donnant des réponses totalement fantaisistes et banales sans rapport avec la précision de la demande.
    Je constate aussi que certaines plateformes ne proposent pas grand chose, ou de moins en moins de projets. Alors que d’autres en proposent peut-être de plus en plus, mais à des taux de plus en plus bas.
    Mais le plus important, c’est tout de même le sentiment de « désenchantement », tel que l’écrit BZH35, qui transparait dans de nombreux messages postés sur ce site.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 1 année, 8 mois par Patrick_67.
    #15503
    Tbasthiste
    Participant

    Bonjour à tous,

    Quelques motifs d,espoir. J’ai découvert le crowdlending via proximea. 3000 euros investis avec un rendement brut de 7%. Depuis je me concentrer sur lendix qui m,apparaît comme la plateforme la plus sérieuse. 47 projets plus tard, un taux 5,5%, aucun défaut.je note l’arrivée d’acteur comme prodware qui sont des sociétés sérieuses. Aujourd’hui les banques financent avec des taux de 1 et 2%. Soit un spread de 4 points. Ce mode de financement n,est viable que si cela n’implique pas un surcoût trop important pour les entreprises. Le secteur va se professionnliser et j’imagine qu’il restera moins de 5 plateformes d’ici 4-5 ans. L’émergence d’un nouveau secteur se traduit forcément au début par quelques désillusions. La desintermédiation bancaire est une tendance forte. Pour ma part je continue.

     

    #15510
    PretPartez
    Participant

    @Bzh35 Tu as très bien résumé ce que je vois de l’évolution du forum. Pour appuyer sur le désenchantement du crowdlending il faut ajouter un autre argument qui est celui de la gestion de ses prêts. C’est chronophage car c’est difficile et compliqué de gérer des dizaines voire des centaines de prêts.

    #15512
    thierry_j
    Participant

    Désengagement non, mais comme Pascal, plus de sélectivité, et aussi moins d’activité par la force des choses  (collectes réservées ou bouclées en 2 minutes).

    De toutes façons, je ne me suis jamais fait d’illusion sur le rendement  du crowdlending. Mais après plus de 3 ans je suis toujours positif, et c’est juste un outil de diversification, et peut être l’illusion de savoir à quoi sert son argent. Je n’alimente quasiment plus mes comptes, mais je replace tant que possible mes remboursements, en attendant de voir comment ça évolue.

    Je ne me fait pas non plus d’illusions sur les plate-formes, sans exception, qui de toutes façons sont rémunérées par les emprunteurs, et considèrent les prêteurs comme quantité négligeable.

    #15532
    STONES85
    Participant

    bonjour a tous,

    desenchantement peut etre mais pas pour tout  …

    deja, en rentrant dans ce systeme il ne fallait pas s imaginer remplacer les banques !! ensuite vu les taux des prets , 7% en moyenne pour moi , il faut accepter quelques defauts !!

    mais ce qui me gene le plus , c est la rapidite a laquelle les projets se bouclent, sans meme avoir le temps d eplucher l entreprise ;

    c est pour cette raison principale que je me dirige vers les plateformes immobilieres ou les projets sont accesibles 24 ou 48 heures avant l investissement ce qui permet d analyser le dossier  avec serenite;

    de plus que je ne supporte pas de preter des fonds les yeux fermes comme beaucoup le font avec les systemes d automatisme de prets ;

    voila c est ma reflexion  …

    pierre

    #15545
    joemm
    Participant

    Bonjour,

    Désanchanté non, mais plus éclairé » oui ! Grâce au forum et à l’agrégateur, je suis beaucoup plus sélectif ! En 2 ans maintenant que je prête et plus de 120 prêts, je suis maintenant aussi sur un rythme de croisière, avec un roulement basé sur les remboursements et quelques versements supplémentaires sur des projets « top ».

    Je me recentre beaucoup sur les projets ENR, par conviction, mais également par sécurité. Et même s’ils sont moins rémunérés, au final, quasiment sans défaut, ils sont en fait certainement les projets les plus rentables !

     

    #15569
    pipoux
    Participant

    J’ai commencé chez Unilend en mars 2016, puis chez lendix en septembre 2016. J’ai arrêté d’investir chez Unilend en janvier 2017. Trop de défaut, Plus confiance (18 prêts au total dont 2 défaut et 5 terminés. les derniers arriveront à échéance en décembre 2020.) .

    Chez Lendix, au contraire j’en suis à 83 prêts (en 22 mois) dont 5 terminés (remboursement anticipés) et *zéro défaut*.  Mon taux de rentabilité affiché est de 7,04% net de défaut pour un total de 9620 € prêtés (dont 2283 reprêtés). Pour l’instant, j’ai confiance: donc je continue. Et puis, entre nous, si je laisse tomber le crowdlending, j’ai vais où ? Livret A et LDDS au taquet, Epargne salariale et actionnariat salarié au taquet. les crypto-monnaies : même pas en rêve :-). J’aurais bien aimé mettre de l’argent dans des startups , mais les tickets d’entrée sont trop élevés et réservés à des initiés.

    #15570
    Pascal
    Participant

    @pipoux

    Tu peux investir à partir de 100 euros dans les starts up ou dans l’immobilier chez Wiseed

    Il y a d’excellent projets et dans beaucoup de domaines, donc surement un qui t’intéressera.

    De plus, pour l’instant, le risque dans l’immobilier est surement le plus faible en crowdfunding(lending).

    Par contre attention au retournement du marché mais je pense que sur 1 ou 2 ans (en fait tant qu’il n’y aura pas une forte remontée des taux) on peut être confiant.

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 1 année, 8 mois par Pascal.
    #15578
    thierry_j
    Participant

    @pipoux, tu as l’assurance-vie, c’est quand même ce que qui se fait de mieux: pas de plafond, fiscalité, choix de supports…

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.