Accueil Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Débutant complet : début d'une stratégie

Ce sujet a 9 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  pipoux, il y a 1 mois.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #17659

    checkman
    Participant

    Bonjour à tous, je me présente vite fait : David, 36 ans, marié, deux enfants. Je suis boucher intérimaire (volontairement : plus de liberté et bien meilleur taux horaire net qu’en CDI).

    J’ai commencé le crowdlending en janvier, sur les conseils d’un blogueur que j’aime bien. J’ai suivi son conseil et je me suis inscrit sur Pretup car c’était là qu’on pouvait commencer avec le moins d’argent parmi sa liste (aujourd’hui je me dis que j’aurais peut être du me renseigner un peu plus avant ^^).

    Pour l’instant, malgré réputation de Pretup, je n’ai pas à me plaindre. 0 défaut, en même temps je n’ai que 10 projets en cours.

    Ma capacité d’investissement est faible, entre 20 et 60€ grand max par mois (selon mon salaire qui peut varier de 1000 à  + de 3000€ par mois). A côté je me fais une épargne de précaution, ayant du la vider complètement récemment suite à une succession de pépins divers du style accident avec une voiture pour laquelle je venais juste de faire un gros entretient (accident tout seul, assuré au tiers…). Entre autres…

    Au début et depuis récemment franchement je n’avais pas vraiment de stratégie. S’il y avait un projet disponible au moment où j’avais des sous sur Pretup, j’investissais dessus (ou plutôt je misais dessus, ça ne ressemble pas trop à un investissement dit comme ça).

    D’ailleurs j’avais mis en fonction le boost Pretup.

    J’ai changé d’avis quand celui-ci m’a fait « miser » (comme à la roulette pour ce coup là je pense) sur la reprise d’un concessionnaire moto. En lisant la description après coup j’ai limite pris peur, jamais je n’aurais mis un kopeck dessus de moi-même, malgré mes très maigres connaissances dans le secteur financier.

    J’ai donc désactivé le boost et j’ai commencé à réfléchir à une stratégie, un peu comme pour jouer au poker (j’adore 😉  ).

    Premièrement j’ai décidé de me limiter aux prêts de 24 mois maximum. Parce qu’on reçoit plus vite le capital et les intérêts, et mon but premier serait de réussir à doubler ma mise mensuelle de base (20€) grâce à ça.

    Puis j’ai lu le post d’HS1 ( Méthode HS1 ) et j’ai trouvé ça à la fois pas bête car très en ligne avec les statistiques (et en tant que joueur de poker j’adore les statistiques et moyennes), et en même temps ultra simple à mettre en place (car on a pas 15 ans pour réfléchir sur la plupart des projets).

    J’ai donc préparé un petit tableur google sheet avec ces infos et j’ai passé mes 11 premiers investissements dessus (10 validés, 1 en attente). Donc 11 investissements fait complètement au pif, voir de façon mécanique avec le boost.

    Résultat :

    5 projets viables sur lesquels j’aurais investis (cette fois je peux dire ce mot) si j’avais pu le faire moi-même avec cette méthode.

    5 projets non-viables selon la méthode.

    1 projet en balance, tout bon du côté comptage des points, mais pour lequel la division prêt demandé/capitaux propres est légèrement défavorable de 0,01 point.

    Bref, si j’arrive à avoir 0 défaut au final j’aurais du bol (le coup de la concession je n’y crois pas une seconde, j’attends un miracle là…).

     

    L’idéal serait que je puisse investir sur plus de plate-formes, mais vu mon budget mensuel je préfère m’abstenir. Je compte énormément sur le fait que les remboursements mensuels doivent m’aider à investir plus, donc je préfère rester sur pretup dans l’immédiat. Et puis j’espère aussi que les problèmes qu’ils ont eu au début leur auront servis de leçon sur la façon de sélectionner les projets (perso je n’investirait plus pour une reprise d’entreprise, c’est trop risqué).

    Au niveau montant des investissements j’ai pris la décision de mettre toujours la même somme (20€) quel que soit le projet. Histoire de diluer le risque au maximum. Ce qui fait que les mois où je suis un peu juste financièrement je suis obligé de laisser dormir l’argent reçu, puisqu’on ne peux pas mettre moins de 20€ sur pretup (dommage…). Par exemple ce mois-ci j’ai un peu plus de 5€ sur le compte, mais je n’ai pu mettre que 20€ sur le site : les 5€ vont donc rester sans pouvoir être investis jusqu’au mois prochain (où là c’est sûr, je pourrais mettre au moins 40€).

    Quand j’ai plus de marge de manœuvre je fais en sorte que la somme que j’ajoute permette de réinvestir le capital et les intérêts reçus (je mettrais un truc du genre 35€ si j’ai 5€ dispo sur le compte).

    Pensez-vous que je devrais réinvestir quand même cet argent qui dort lorsqu’un prêt avec un risque faible se présente ? Ou plutôt continuer à toujours investir mes 20€, quitte à laisser dormir une petite somme pendant un mois sur le compte pretup ?

    Et que pensez-vous de ce début de méthode ?

     

    Punaise, désolé pour le roman :-/

    #17660

    SCOOBY
    Participant

    Bonjour,

    Je pense qu’il faut effectivement investir sur plusieurs plateformes. Prexem et Lesentrepreteurs permettent aussi des investissements à partir de 20€, avec Enerfip à partir de 10€ sur certains projets mais suivant la région où vous vivez vous n’avez pas accès à beaucoup de projet. Point positif, l’argent qui y dort et rémunérer. Il y’ a également WEDOGOOD qui fait dans les royalties à partir de 10€ aussi (je peux vous parrainer si vous le souhaitez pour ces plateforme).

    Cela permet d’avoir accès à plus de dossier et donc de ne pas se jeter sur chaque demande qui sort.

    Pour ma part j’essais de ne pas dépasser 36 mois. Je me dis que c’est moins risqué.

    J’aborde le crowlending comme une manière d’apprendre l’investissement en entreprise. Ne pas pensez gagnez de l’argent, juste un moyen de diversifié et d’être informé sur des nouveautés.

    J’investit par mois entre 50 et 150€. mais je met toujours sur mon livret A et assurance vie chez WESAVE (au moins 20€ par mois pour chacun, cela dépend des primes que j’obtient)

    je vous conseillerez de diversifier vos plateformes, de ne pas laisser d’argent dessus (je préfère faire un virement à chaque fois, où garder juste se qu’il faut pour un projet). Toujours investir dans les livrets classiques, au moins le minimum.

    Voilà j’espère que cela peut vous aider. J’attends d’autre commentaire pour m’inspirer aussi 🙂

     

    #17661

    Pascal
    Participant

    Bonjour
    Cela fait 3 ans (15/05/2015) que je fais du Crowdlending et pour ma part j’ai, tout comme toi, commencé avec de petits montants sur un grand nombre de projets. J’avais au départ une certaine somme à investir dans ce type de placements et mon objectif premier était d’avoir 100 projets avant éventuellement d’augmenter un peu ma mise.

    Mon but premier n’est pas le rendement mais étant par ma profession très sensible à la problématique du financement des petites et moyennes entreprises j’ai trouvé dans le crowlending un moyen de financement pour mes clients et je voulais participer activement au développement de ce créneau.

    Aujourd’hui j’ai atteint le montant que je voulais mettre (5% de mon patrimoine financier) et je ne fais que réinvestir mes remboursements. J’ai effectué 282 prêts depuis 3 ans.

    En ce qui concerne l’argent qui, soi-disant, dort. Il ne faut surtout pas en faire un motif d’investissement car avec des taux sans risque, en dessous de 1%, 100€ sur 1 an rapporte 1€ donc ridicule (sur 1 jour environ 0.2 centimes et sur 1 mois 8 centimes). Tout cela comparé aux risques supplémentaires que cela nous fait prendre rend la réponse à ta question évidente. Le plus important est de bien sélectionner les projets (ce qui n’enlève pas le risque mais le diminue).

    Sans être la panacée la matrice de HS1 me parait donner de bon résultat et à au moins l’énorme avantage de poser des bases récurrentes de choix. A nous ensuite à veiller qu’il n’y ait pas un basculement de marché qui ferait que les variables de cette matrice ne soient plus adaptées, mais cette communauté veille. En ce qui me concerne je suis très attentif à la liquidité de l’entreprise sachant que plus de 70% des redressements sont dues à un manque de liquidité de l’entreprise (déformation professionnelle).

    En ce qui concerne les plateformes je te conseille peut-être d’aller sur 1 ou 2 autres plateformes supplémentaires pour diversifier, ce qu’on appelle le risque de contrepartie car une plateforme peu faire faillite.

    Je ne te donnerai pas de conseil sur le choix des plateformes car il n’y en a pas de parfaites mais les deux plus solides financièrement (actionnaires et soutiens) sont Lendix et credit.fr.

    En ce qui me concerne j’ai commencé sur Unilend il y a 3 ans puis je suis allé sur Lendix, Credit.fr, Prexem (pour son fonds de protection), PretUp (par régionalisme) et Lendopolis. Bien sûr je peux également te parrainer comme tout le monde ici.
    Toutes ces plateformes sont accessibles à partir de 20 euros

    Pour finir je me suis diversifié dans le crowdlending immobiler chez Wiseed, Lymo, Clubfunding et Fundimmo mais pour ce type d’investissements les montants sont plus importants.
    100 euros pour Wiseed, 500 euros pour Clubfunding et 1000 euros pour Lymo et Fundimmo.

    Je fais enfin du crowdfending (prise de participation en capital) sur Wiseed.

    Pour terminer j’insiste sur le fait que l’argent que tu investis dans ce type de placements à risque doit être de l’argent dont tu n’as absolument pas besoins.

    J’espère t’avoir un peu éclairé.

    #17662

    checkman
    Participant

    Merci pour vos réponses. Concernant l’argent investi, aucun soucis : je peux me permettre de le perdre.

    C’est comme au poker pour ça. J’ai mis 20€ lorsque je me suis inscrit, j’ai retiré quelques centaines d’€ depuis et je n’ai plus jamais rien remis. Mais c’était clair dès le départ que si je perdait les 20€ je pouvais remettre autant le mois suivant (je savais que je pouvais être gagnant au poker, je me doutais donc que mon risque de tout perdre était assez faible mais existait quand même).

    C’est d’ailleurs une base de n’investir sur des supports à risque que ce qu’on peut perdre 🙂

     

    Je vais voir pour utiliser plus de plate-forme donc. Merci encore à vous, et si d’autres ont des avis n’hésitez pas.

    #17663

    thierry_j
    Participant

    @checkman, un détail mais intéressant surtout si tu as peu d’argent à remettre chaque mois, PretUp, comme Lendix ou Les Entrepreteurs te versent tous les remboursements à la même date (la même sur les 3 en plus ), alors que Crédit.fr, Unilend ou Lendopolis les versent à date d’échéance de chaque prêt. Sur ces dernières plate-formes tu as de rentrées régulières que tu peux replacer sans attendre le 15 du mois.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  thierry_j.
    #17666

    psycoke
    Participant

    Pour ma part je ne suis que sur Lendix (et fundimmo pour l immobilier), j’aime bien Lendix car je sais qu’ils (les fonds institutionnels de la plateforme) financent 50% de chaque projet, je trouve que c’est une protection énorme de savoir que si ça foire pour toi ça foire aussi pour eux…
    Après ça implique de ne pas miser une somme fixe (genre tes 20€) sur chaque projet mais un pourcentage (comme ils le font eux). Pour ma part je me suis fais comme toi un tableur (Excel) qui applique des bonus/malus sur un pourcentage initial de 0.02%. Donc de base je mise sur chaque projet 0.02% de la somme demandée par l’emprunteur, et ma matrice augmente ou diminue plus ou moins ce pourcentage

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  psycoke.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  psycoke.
    #17671

    Pascal
    Participant

    je ne suis pas d’accord avec @psycoke car miser en % peut amener à prendre énormément de risques pour un investisseurs particulier. L’écart type  des placements devient important et mathématiquement la prise de risque augmente.

    Par exemple si le pourcentage défini te fais investir 400 euros dans un projet et 40 euros dans un autre, si c’est celui à 400 euros qui se termine mal ta perte est 10 fois plus importante qu’avec le projet à 40 euros.

    Le raisonnement en % est valable sur des montants à placer très importants permettant de limiter statistiquement la perte par un effet volume hors de porté d’un investisseur lambda.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  Pascal.
    #17673

    psycoke
    Participant

    Effectivement mes investissements vont de 20 à environ 400€ par projet (je ne met pas sur tous les projets)
    Je suis un investisseur lambda (un amateur) mais bien sur ça dépend des capacités d’investissement de chacun
    Perso je trouve cette technique très safe car ça permet de me calquer sur les institutionnels, si tu mets la même somme à chaque fois, pour certain projet ça representera par exemple 1% de la somme totale mais pour d’autres ça fera 0.001%, du coup tu prends pas du tout le même risque bienque tu aies mis la meme chose
    Bon après je dis pas que c’est la meilleur technique (ni qu’elle est bonne d ailleurs 🙂 ) mais j’estime que n’étant pas professionnel ça me permet en quelque sorte de profiter des compétences des pros qui eux mettent un % sur chaque projet (51%)

    Et je n’applique pas que ça, c’est couplé avec une matrice qui attribue des bonus/malus en fonction de critères comme l’age de la company, la note lendix, le domaine, le staff, la durée du prêt, le CA croissant ou pas, le rapport fond propre/somme empruntée

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  psycoke.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  psycoke.
    #17679

    Pascal
    Participant

    Le risque n’est pas sur le montant du projet mais sur ce que tu investis. Les investisseurs ne choisissent pas c’est une obligation de prendre 50% du montant et de compléter si les particuliers ne prennent pas les 50% restant donc il n’y a pas de décision de % des investisseurs. La seule intervention qu’ils font est de participer avec Lendix aux choix des projets.

    Maintenant tu fais, bien sûr, comme tu veux c’est simplement un avis d’une personne qui baigne depuis près de 40 ans dans le milieu de la finance et de la gestion des risques.

    #17705

    pipoux
    Participant

    J’ai commencé sur Unilend, puis j’ai rapidement migré sur Lendix et j’ai bien fait. SUr Unilend il ne me reste plus que 350€ de capital à récupérer sur les 1800 engagés. Sur Lendix j’ai commencé plus gros dès le début. Je suis maintenant à 96 prêts dont 6 terminés et 1 en défaut temporaire (toujours 1 mois de retard, mais ca bouge encore). Je met toujours le même montant sur tous les prêts auxquels je participe (140€). Mes critères : 5 ans max, jamais de reprise de commerce, ni de métier de bouche (café, restau, traiteur, etc …) ou commerce dont la durée de vie, hélas, est bien souvent inférieure, rarement du BTP (j’ai connu trop de problème de faillite frauduleuses dans le BTP au niveau personnel avec un mec qui fait faillite et recommence une autre boite avec le nom du fils, de la femme ou d’un prête nom). Pour le reste, sur les projets importants, je lis beaucoup les commentaires des membres du forum , et pour ceux qui partent vite (en général les faibles montants, faible durée mais taux élevés) j’utilise mon instinct …. et pour l’instant çà marche.

    J’ai cherché d’autres plateformes, mais pour l’instant aucune ne m’inspire, au niveau confiance. l’investissement en capital est plus compliqué et plus risqué, le crowdfunding immo, les prets « in fine », j’ai pas confiance : on peut tout perdre

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.