Accueil Forums Général de l'influence des gilets jaunes sur la foule

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Articles
  • #18310
    YB
    Participant

    Je m’étonne que le sujet n’ait pas été déjà lancé sur le forum car il me parait tout à fait brulant.

    L’économie française et par contrecoup européenne risque d’être fortement impactée par les mouvements sociaux du moment.

    Quel sera l’ampleur de cet impact sur les entreprises et leurs investissements ?

    Comment les chefs de ces entreprises feront ils face aux nuages de la récession qui s’annonce ? Combien d’entre eux ne seront pas en mesure de rembourser les dettes souscrites sur les plateformes de financement participatif ?

    Comment les « petits investisseurs » qui se détournaient déjà progressivement des miroirs aux alouettes de l’investissement participatif vont ils réagir aux évènements qui secouent notre pays ?

    Il est fort à parier que ce secteur particulièrement lié aux aléas psychologiques du temps et déjà fragilisé par un grand nombre d’agissements non contrôlés souffre assez violemment des effets amplificateurs de cette crise.

    Qu’en pensez vous ?

    #18313
    Jérémy
    Bloqué

    Je comprends qu’on puisse se poser la question quand on écoute les médias et autres oiseaux de mauvais augure qui nous pronostiquent une grave récession suite au mouvement des Gilets Jaunes, heureusement que le ridicule ne tue point…

    A lire les chiffres de la Fédération du Commerce et de la Distribution qui représente le secteur et donc ne cherche pas à adoucir l’impact, celui ci serait estimé d’après elle à 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires de perdus..

    A comparer aux 1600 milliards d’euros annuel de la consommation des ménages et de 2600 milliards d’euros du PIB français…

    Il suffit de calculer le ratio…Sachant en plus que le PIB est la somme des valeurs ajoutées et non des chiffres d’affaires… Et qu’1 milliard d’euros de CA de perdu, c’est peut être 500 millions d’euros de valeur ajoutée de perdu…

    Alors bien sûr des commerces ont été touchés je ne dis pas le contraire, mais pas tout le monde, loin de là… Et dans la grande majorité des communes, il n’y a eu aucun blocage…

    Quand les journalistes parlent de baisse de CA jusqu’à, le jusqu’à a toute son importance mais c’est un cas extrême par définition et pas la moyenne !!! Tous les mots ont une importance !!!

    Je reprends aussi les chiffres du site Linéaires : +2 % des ventes en grandes surfaces le jeudi 29/11, +6 % le vendredi 30/11 et -8 % le samedi 1/12

    Bien sûr les médias ne vous parleront que des baisses du CA le samedi qui est forcément inférieur à la normale. Mais ils ne vous diront pas que les gens font davantage leurs courses dans les drives la semaine : + 8 % à +22 % selon les jours de la semaine et notamment juste avant les we…

    Donc il faut bien nuancer et ne pas prendre uniquement les périodes qui  arrangent le gouvernement…ou les uniquement jusqu’à…

    Et qu’il y aura un effet rattrapage quand le mouvement se calmera car les gens il faut bien qu’ils achètent leurs cadeaux de Noël et qu’ils mangent…Les gilets jaunes et leurs familles avaient autre chose à faire… Et le e-commerce semble aussi en difficulté…d’après Ouest France donc il n’y a pas eu report vers le commerce en ligne contrairement à ce qu’on entend…

    https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/gilets-jaunes-la-consommation-patine-l-e-commerce-aussi-6111178

     

    L’impact existe mais il est assez limité par rapport à la taille du PIB…

    A titre d’exemple : je vais vous parler de l’impact économique des attentats de fin 2015 en Belgique en 2016  désolé pour la comparaison…mais c’est intéressant de voir aussi les liens entre réduction du CA du commerce de détail et impact sur le PIB et là j’ai des chiffres détaillés…

    * Une baisse de 25 % du CA sur 4 semaines dans le commerce de détail (en moyenne et ce pour tous les jours de la semaine) a eu un impact de 0.17 % sur le PIB à Bruxelles.

    * Dans la zone flamande, on a constaté une baisse de 15 % du CA sur 4 semaines dans le commerce de détail (en moyenne pour tous les jours de la semaine) a eu un impact de 0.12 % sur le PIB flamand.

    * Dans la parte wallonne, 10 % de CA en moins sur 4 semaines dans le commerce de détail impacte le PIB wallon de 0.08 %…

    Voilà les ordres de grandeur…

    Je pense que les dégâts humains ont bien été plus considérables…

    Revenons aux grêves : la longue grève de la SNCF de cette année a impacté le PIB français d’après l’INSEE de 0.1 % (on avait entendu à l’époque dans les médias que l’économie aurait été décimée…)

    La grosse grève de novembre – décembre 1995 a impacté le PIB de 0.2 %

    Et si on revient à 1968…. : impact sur la production industrielle de…15 % au T2 1968 mais rattrapage au T3 1968 ce qui fait que l’évolution de la production industrielle entre le T1 1968 et le T1 1969 a été de… +9.3 % !!! Et donc beaucoup moins d’impact sur la croissance française que le choc pétrolier de 1973-1975…

    Il n’y a que des guerres qui nous entraînent en récession. Mais pas des mouvements sociaux même des mouvements sociaux de très  grande ampleur… Car ils ne durent pas plusieurs années et un arrêt de la production de la part des hommes partis se battre…

    Et si nous rentrons en récession en 2019, ce ne sera pas à cause du mouvement des Gilets Jaunes car la conjoncture ralentit pas mal depuis la fin de l’été… et pas qu’en France…

    Et l’impact de l’éclatement de la bulle financière sera bien plus fort sur l’économie que le mouvement des Gilets Jaunes…

    Et le manque de confiance des Français risque de davantage se faire ressentir sur la consommation (mouvement gilets jaunes ou pas…) et sur la croissance… et bien plus qu’un milliard d’euros… mais ça aucun média ne vous le dira…

    Donc n’écoutez pas ou plus les médias…

    #18314
    YB
    Participant

    Votre avis, quoique contestable, est étayé mais la conclusion est très faible.

    Penser que Mediapart, TF1, Nouvelobs, les Jours, BFM, France Culture, … (j’en passe et des meilleurs) peuvent tous être assimilés  sous le chapeau des médias sans considérer les immenses différences qui les fondent et qu’ils traduisent dans leur traitement de l’information est bien naïf. Seriez vous conspirationniste ?

     

    #18315
    Patrick_67
    Participant

    Je rejoins totalement henriv dans ses propos.

    Bien évidemment que les médias relaient ce que le gouvernement souhaite voir diffusé.
    Quand on connait des sujets que l’on voit exposés de manière totalement fausse par les journalistes, on est en droit de penser que l’actualité est traitée dans son ensemble de la même manière.
    Le problème vient, je pense, de la nécessité d’être le 1er à informer et de prendre pour argent comptant ce qui peut être glané, sans la moindre vérification de l’info donnée.
    Comment les médias peuvent ils relayer, tous sans exception, les propos de Castaner affirmant que les gilets jaunes viennent à Paris pour tuer!
    C’est d’un cynisme dont la violence du verbe dépasse largement la violence des gilets jaunes.
    Comment les médias rapportent-ils, tous sans exception, les propos de Le Maire sur la catastrophe économique provoquée par les gilets jaunes.
    Aucun n’y va de sa propre étude, tous se contentent de colporter au mots près une bafouille jetée en pâture par le gouvernement.
    Pourtant, des maisons d’analyses ont étudié (c’est leur métier) les conséquences des blocages, sans arriver aux mêmes conclusions que tous ceux qui ont intérêt à noircir le tableau pour discréditer le mouvement des gilets jaunes dans l’opinion publique.

    #18316
    thierry_j
    Participant

    Impact réel ou pas, les mauvais payeurs de tout poil ne vont pas se priver de se saisir de ce prétexte.

    #18317
    Jérémy
    Bloqué

    Ce n’est pas parce qu’on pense que la Terre ne tourne pas très rond surtout en ce moment qu’on pense que la Terre est plate… C’est pour répondre à YB.

    Non je vous rassure je ne suis ni conspirationniste, ni un illuminé, ni les 2 à la fois !!!

    Là où vous avez entièrement raison, c’est que tous les journalistes ne sont pas à mettre dans le même panier et qu’il y a aussi des gens très sérieux (heureusement!)

    Patrick a raison : tout arrive très vite et les journalistes n’ont souvent pas le temps de prendre le recul nécessaire pour beaucoup de sujets. C’est navrant mais c’est comme ça.

    Quoique pour le crowdlending…

    Mais ce qui est vrai aussi, c’est que vous entendez presque toujours le même son de cloche un peu partout et c’est ce qui énerve beaucoup de gens…

    Ne pas s’étonner des baisses d’audimats des JT…

    Bref, ça c’est pour la forme et c’est très peu important au final.

    Je reviens à l’impact économique des gilets jaunes. D’un côté Bruno Le Maire parle d’un écroulement de notre économie et quand il commence à avancer des chiffres, il parle d’un impact de…0.1 % sur le PIB du T4 2018…c’est ce que j’ai lu ce matin…

    Le chiffre avancé confirme bien ce que j’ai écrit plus haut mais la question est la suivante : pourquoi se contredit-il ???

    Pourquoi faire du sensationnel et quand on sort des chiffres, on revient à de la réalité qui n’a pas grand chose à voir…

    Quelqu’un aurait une réponse ?

    Si possible pas un conspirationniste ! Rires !!!

    #18319
    Patrick_67
    Participant

    La réponse est simple, à mon avis : Décrédibiliser le mouvement pour le rendre impopulaire.
    Il suffit de lire quelques titres de la presse aujourd’hui, dont celle du Parisien :
    « Coup de frein sur la croissance, en partie à cause des Gilets jaunes »
    Un titre que l’on retrouve repris par d’autres médias.

    Macron et les médias, les liens sont très nombreux :
    Il s’était montré plutôt gentil, en 2014, quand il a remplacé au ministère de l’économie Arnaud Montebourg qui avait déclenché une enquête fiscale sur Patrick Drahi  (résidence en Suisse, participations personnelles à Guernesey, un paradis fiscal). P Drahi, c’est SFR, BFM TV, RMC, Libération, L’Express.
    Plus tard, en 2017, BFM TV va consacrer plus de temps à Macron qu’à tous les autres candidats au cours des mois qui précéderont la présidentielle.
    Très innocemment, on retrouve un certain M. Mourad, ancien dirigeant d’Altice Media Group, l’actionnaire de BFM TV, dans l’équipe de campagne de Macron!!
    Arnaud Lagardère, président du groupe du même nom, doit une fière chandelle à un certain Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Élysée, qui, en 2013 l’a aidé à sortir d’EADS dans d’excellentes conditions.
    Comme par hasard, Le Journal du dimanche appartient à Lagardère… Et doit bien quelques petites faveurs à Macron, souvenir d’EADS et des 2Mds€ de plus-value faite par l’homme d’affaire grâce à Macron!!
    Le Parisien, dans le giron Bernard Arnault et LVMH, n’a pas hésité à sortir une double page sur Mélenchon 2 jours avant le 1er tour de la présidentielle en assimilant son parti à celui du Rassemblement National (Front National à l’époque).
    Tout ceci fait beaucoup de quotidiens, Libération, l’Obs, le Monde, l’Express, Le Parisien, Le Journal du dimanche, d’autres sans doute, qui s’ajoutent aux chaines TV, BFM en tête, pour avoir beaucoup, et plus encore, de sympathie envers Macron, et donc son gouvernement.
    D’avis général du monde des médias, la palme revient quand même à Libé, financé par Patrick Drahi et…… Edouard de Rothschild….. Ah, un nom connu : Rothschild chez qui Macron a travaillé!!

    #18322
    Jérémy
    Bloqué

    Aucune mesure en faveur des salariés qui sont un peu au dessus du SMIC par des baisses d’impôt sur le revenu

    Quant aux Smicards, ils seront « condamnés » à le rester car au niveau du SMIC les employeurs auront des aides ce qui n’est pas le cas pour ceux qui gagnent juste un peu plus… Je me mets à la place d’un patron.. .

    Les espérances d’augmentation salariale seront donc réduites…

    Trappe à la pauvreté…

    Les catégories moyennes vont bien disparaître…

    Très très déçu….

     

     

    #18337
    PatrickD
    Participant

    @henriv
    Ce que vous écrivez n’est pas la réalité.
    La Prime d’activité concerne aussi bien ceux qui gagnent moins que le Smic (temps partiels) que ceux qui gagnent jusqu’à 1,25 Smic
    Pour exemple le barême 2018 qui sera sensiblement amélioré au 1er janvier 2019:

    Ressources Montant de la prime d’activité
    0,25 Smic 177 €
    0,5 Smic 306 €
    0,75 Smic 252 €
    Smic 155 €
    1,25 Smic 46 €

    #18344
    Jérémy
    Bloqué

    J’ai écrit mon post précédent sans avoir tous les détails qui n’étaient pas encore connus (notamment la prime d’activité)

    J’avoue l’avoir écrit trop tôt et merci pour ton post.

    Tu as raison Patrick, une grosse partie de la hausse des 100 euros au niveau du SMIC correspond à la hausse de la prime d’activité financée par les caisses de sécurité sociale.

    Il n’y a donc plus d’effet trappe a la pauvreté comme indiqué dans  mon précédent post ce qui est rassurant.

    Oui la prime d’activite concerne les salariés qui touchent jusqu’à 1,25 SMIC mais comme tu l’as écrit le montant est décroissant et l’aide n’est que de 46 euros pour 1,25 SMIC.

    À condition de ne pas avoir des revenus d’épargne ou de patrimoine bien entendu…

    Même si ces mesures sont mieux que rien, il reste que les actifs de catégorie moyenne qui sont souvent les vaches à lait continueront à le rester…

    La vigilance doit rester constante.

    Et concernant les effets sur le PIB des Gilets Jaunes ils restent limités à 0,1% et donc contrairement à ce qu’on entend il y aura très très peu de procédures collectives supplémentaires.

    Merci Patrick pour ta vigilance.

     

     

     

     

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.