Accueil Forums Général Classement des taux de défauts des plateformes sur les 16 derniers mois.

Ce sujet a 15 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  thierry_j, il y a 2 semaines et 5 jours.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #15411

    HS1
    Participant

    Les plateformes les plus anciennes ont des states biaisées celles qui avaient mal commencé jouissent d’une mauvaise réputation,à l’inverse celles qui avaient bien commencé ont un oreillé statistique qui masque le laxisme qui s’installe dans leurs sélection récente:

    Le podium des meilleurs sélection ses 16 derniers mois:

    1) Lendopolis         aucun défaut en 16 mois sur 66 prets 0% versus 3,45% sur ses 16 premiers mois d’existance Bravo la poste ??!!

    2) Les entrepréteurs aucun défaut en 16 mois sur 54 prets 0%.

    3) Unilend 1 défaut en 16 mois sur 108 prets soit 0,9% versus 3% lors de ses 16 premiers mois.

     

    Acceptable

    4) lendix 4 défaut sur 187 prets soit 2,1% c’est moins bien que lors de ses 16 premiers mois 1,47%

    les presque aussi nuls que Finsquare lors de ses 16 premiers mois.(3,67% de défaut sur ses 16premiers mois)

    5) Prexem 1 défaut sur 33 prets soit 3% versus 5,13% lors de ses 16 premiers mois.

    6) Crédit.fr la chute libre !!!! 7 défauts sur 225 prets en 16 mois soit 3,1% versus 0% sur 97 prets lors de ses 16 premiers mois attention danger !!!! effet du rachat ??(Juin 2017)

     

    Bien pire que Finsquare à ses débuts ???

    7) Pretup 7défauts sur 90 prest financés depuis Janvier 2018 soit 7,77%

    8) Bolden 7 défauts sur 77 prets financés depuis Janvier 2018 soit 7,1%.

     

    Et oui c’est bien Lendopolis et Unilend qui semblent s’etre rééllement mises au travail!

    Crédit.fr attention danger!?!?

    Bolden et Pretup les record de Finsquare sont faits pour etre battus et c’est très très bien parti pour celà!

    • Ce sujet a été modifié le il y a 5 mois et 1 semaine par  HS1.
    #15413

    Amoroco
    Participant

    Merci pour cette étude très intéressante.

    Effectivement, crédit.fr se dégrade de plus en plus.

    Certainement moins de rigueur dans le choix des projets pour faire plus de chiffre depuis le rachat par une banque.

     

    #15414

    thierry_j
    Participant

    Merci HS1, très intéressant.

    Pourquoi ne suis-je pas étonné que Crédit.fr se dégrade?

    #15447

    HS1
    Participant

    Données corrigées pour Lendix c’est entre 9 et 11 défauts sur les 187 projets financés depuis le premier janvier 2017…………………..c’est beaucoup beaucoupmoins bien que ce que faisait Finsquaire sur ses 16 premiers mois d’éxistence.soit entre 4,8% de défaut et 5,8% de défauts sachant que dans le meme temps les taux se sont effondrés.

    Finsquare faisait à peine 3,6% de défaut lors de ses 16 premiers mois .

     

    Une chose est sure ces 16 derniers mois c’est Lendopolis/les entrepréteurs/Unilend qui ont le mieux bossé et de très loin….Mais est-ce toujours le cas en ce moment ???

    juste pour simple remarque sur les 6 défauts confirmés ce moi-ci aucun ne passaient une matrice élémentaire.

    #15450

    thierry_j
    Participant

    Au delà du taux de défauts, ce qui n’est pas normal c’est qu’ils sont quasiment tous dans la première année du prêt. Si la sélection est bien faite, j’ai du mal à comprendre pourquoi ça passe au travers. Comme Lendix est présent sur ce forum (merci, au passage) j’aimerais bien des explications claires. Et qu’on ne me dise pas « c’est les risques du business… on ne peut pas prévoir  etc… A partir de la 2ème année, OK, c’est difficilement prévisible, mais pas pour la première année, avec tous les chiffres en main. Sauf exceptions, mais là on n’est plus dans l’exceptionnel.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par  thierry_j.
    #15473

    vincent1508
    Participant

    Merci pour ces analyses. Unilend s’améliore sans doute mais a tout de même 11% de défaut depuis le début. J’ai aussi du mal â comprendre comment ils vont survivre â long terme avec seulement 14 dossiers en plus de 3 mois contre 59 chez Lendix (qui vient de les dépasser en nombre de dossiers) et 49 chez Credit. 3-4 dossiers par mois pour une platefrome qui totalise 432 dossiers ? C’est moins que Pret Up, Bolden, Lendopolis, Lendosphere et les Entrepreteurs.
    D’ailleurs le volume d’encours sur le total de projet n’est plus que de 57% contre prês de 90% chez Vredit et Lendix…
    Ils m’ont répondu qu’ils étaient effectivement plus sélectifs…mais tout de même…il faut un minimum de volume pour assurer le volume â terme, non ?
    Perso mon argent y dort depuis un peu trop longtemps en attente de bons dossiers…qui ne soient pas financés en 1 seconde.

    #15474

    HS1
    Participant

    Il y en a un correcte en ce moment sur 60 mois ça ne tombera pas plus bas qu’un 60 mois chez Lendix .les 11% de défaut ne préguge en rien des critères de sélection actuels .A l’inverse  Lendix(france) et Crédit.fr on utiliser leurs bons débuts pour apater et se permettre de financer des projets beaucoup plus risqué quasi les yeux fermés.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par  HS1.
    #16070

    thierry_j
    Participant

    Pour remonter ce sujet, ce qui me parait intéressant est de rapporter le nombre de défauts aux projets intégralement remboursés (yc avec incident). A ce jeu là, en dehors de ceux qui n’ont pas de défauts, on a ce classement un peu surprenant selon l’agrégateur à date:

    1/ Unilend : 34,85% (finalement pas si mauvais que çà)

    2 / Les Entrepreteurs : 50% (mais volume peu significatif)

    3/ Pretup: 68,29%

    4/ Lendix: 90%

    à partir de là, plus de projets en défaut que de projets remboursés

    5/ Credit.fr: 129%

    6/ Lendopolis: 284%

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  thierry_j.
    #17620

    HS1
    Participant

    Je vais finir par croire que les députés lisent nos posts :

    nouvel amendement obligation pour les plateformes de déclarer les défauts des projets financés lors des 12 derniers mois …(ce qui est un peu trop court mais une grosse avancée quand meme)

    info wiseed:

    <span style= »color: #000000; font-family: ‘Open Sans’, sans-serif; text-align: justify; »>Un amendement technique précise les modalités de calcul des indicateurs de défaut sur les plateformes de prêt : ceux-ci devront faire apparaître les taux de défaut sur le cumul des projets en cours ainsi que celui sur les projets financés dans les 12 derniers mois. Ceci devrait permettre de donner aux épargnants une information plus claire sur l’amélioration des processus et critères de sélection des projets.</span>

    #17621

    henriv
    Participant

    Ça permet de « maquiller » encore davantage le taux de défaut.

    * Taux de défaut des prêts en cours < taux de défaut des prêts susceptibles d’être entierement remboursés en date d’aujourd’hui (à terme calendaire)

    * Taux de défaut des prêts débloqués depuis moins d’un an encore inférieur !!!

    Bref cette mesure est du grand n’importe quoi…et dans l’intérêt des plateformes bien sûr !

    C’est la meilleure façon de ne pas indiquer le taux de défaut final qui est catastrophique…

     

    #17622

    HS1
    Participant

    relies les posts c’est un peu long mais ça t’aideras un peu à comprendre.Tu auras les 2 données bien évidemmlent………………….

    Des Plateformes comme Pret** dont quasi tous les défauts surviennent dans la premières années ne pourront plus cacher leur incompétence dans la masse de « l’historique »

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par  HS1.
    #17624

    VSOP
    Participant

    Effectivement, ça va dans le bon sens !

    Afin de réellement éclairer les prêteurs, l’idéal serait d’obliger les plateformes à publier chaque année les défauts (sérieux genre lj/rj et plus de 2 échéances non payées afin de ne pas inclure les simples retards peu significatifs), classés par NOMBRE D’ECHEANCES PAYEES avant que le défaut ne survienne !

    En attendant une loi réellement contraignante concernant les défauts aussi prématurés qu’inacceptables, cette simple information devrait évidemment être clairement publiée.

    #17625

    henriv
    Participant

    Le souci est qu’il y a déjà 36000 données par plateforme et que peu de gens connaissent la véritable définition de chaque indicateur…

    Qu’est ce que le TRI ? Comment faut il l’interpréter ?

    Qu’est ce que le taux de défaut en nombre et en capitaux et comment sont ils calculés ?

    Si on rajoute à cela d’autres indicateurs y aura t-il vraiment une valeur ajoutée pour les prêteurs ?

    Si on t’ecrit le taux de défaut des projets financés il y a moins de 12 mois est de 4 %, que feras tu de ce chiffre ? Tu le trouveras peut être bien car en valeur absolue il n’est pas élevé…

    D’autres qui ont compris un peu plus le mécanisme le trouveront déjà élevé…

    Et quand tu as 36000 indicateurs par plateforme tu ne vas pas les comparer avec les 36000 indicateurs d’une autre plateforme..

    Et quand seront comptabilisés les défauts ? Après 2 mois d’impayés , après 6 mois… ? Ça n’a pas les mêmes incidences surtout pour des prêts très récents…

    Je n’évoque pas les échéances payées discrètement par certaines plateformes entre la 10eme échéance et la 12eme pour faire baisser cet indicateur..Même pour des entreprises qui ont cessé leur activité depuis 6 mois où sont en RJ ou LJ (oui ça existe)…

    Le souci est que tout ça ce sont des sujets déjà difficiles à comprendre pour des expérimentés donc je ne vous explique pas pour des novices…

    Et comme tout est compliqué rien n’est vraiment réglementé ou encadré.

    Et encore moins pédagogique ! Tout au contraire.

     

    #17627

    HS1
    Participant

    vu comme ça , je ne vois qu’une solution suivre les post de Crowdlending.fr et améliorez son savoir peu à peu.

    #17628

    henriv
    Participant

    Avec plaisir !

    #17629

    thierry_j
    Participant

    Le meilleur indicateur du taux de défaut, c’est l’agrégateur ! C’est simple et objectif.

    Je rejoins henriv, les stats des plates-formes sont incompréhensibles, et sont du même niveau de crédibilité que les résultats des tests anti-pollution publiés par les constructeurs automobiles.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.