• Ce sujet contient 5 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Le Glaude, le Il y a 5 années.
6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Articles
  • #13528
    Manu SIFP
    Bloqué

    Autolend, boost PretUp… tous ces systèmes d’automatisation, je vois qu’ici tout le monde (ou presque) râle contre ça et les critiques sont parfois assez virulentes contre les plateformes concernées. Comme sur d’autres choses, il y a un vrai consensus ici, on peut parler même de pensée unique…

    Et ben permettez moi encore une fois de plus de briser ce consensus, cette pensée unique et de permettre un vrai débat sur ce sujet.

    Pour une fois, on ne me reprochera pas d’être toujours contre les plateformes, d’être acharné contre eux, d’être dans le camp des négatifs, des râleurs, d’inciter au « suicide » (je reprends des mots que j’ai déjà vu mdr)

    J’ai toujours été droit dans mes bottes avec une logique constante et j’ai toujours été honnête intellectuellement.  Quand quelque chose ne va pas, vous m’entendez critiquer, quand c’est l’inverse, vous m’entendrez aussi. Ceux qui ne veulent pas lire mes posts, je les invite à lire d’autres posts (Jacquouille a raison)

    Revenons au sujet…

    Que reprochez vous concrètement à l’autolend et à boostPretUp ?

    Pour l’autolend j’ai entendu 2 critiques :

    – Il contribue à faire baisser les taux (et donc pour vous le rendement final)

    – On n’a pas le temps de réfléchir sur les projets

    Pour BootPretUp, j’entends aussi râler : là ce n’est pas un problème de taux qui baisse mais de temps en moins pour réfléchir sur les projets.

    J’intègre donc ces 2 éléments.

    Questions logiques que tout le monde devrait se poser :

    1/  La mise en place de l’autolend va t-elle faire baisser le rendement final (après défaut) ?

    J’ai l’impression que certains d’entre vous regrettent l’époque d’Unilend (ou de Finsquare) où on pouvait prêter à 9-10 %.. Je sais on a eu des débats ici très très chaud sur ce sujet… Ma position était qu’à ce taux, on allait se manger tellement de défauts que ça ne serait pas du tout rentable in fine et j’ai eu le droit bien sûr à énormément de critiques avec bien sûr (« arrête tes bêtises ») venant d’experts. Bon ben finalement je crois qu’il n’y a aucune nostalgie à avoir avec cette époque là et soyez honnêtes pour le reconnaitre… Le TRI (qui est un indicateur non pertinent sauf pour les prêts en fin de remboursement ou remboursés) après impôts est bien négatif. CQFD… Rappelez vous à l’époque je parlais de taux d’équilibre entre 6 et 8 % qui satisferont à la fois les prêteurs et les emprunteurs. On en est où aujourd’hui ?

    Ben l’autolend a fait baisser les taux, c’est exact. Et cet espoir de taux bas permet d’attirer des emprunteurs de meilleure qualité (je l’avais déjà dit). Ce n’est pas parce qu’un projet X est financé par l’autolend qu’il sera de meilleure qualité mais c’est parce qu’il attirera des projets Y et Z de meilleure qualité…

    Je ne veux pas vous faire peur mais le taux de défaut chez Unilend pour les projets à 9 % et + est de 19.6 %, entre 8 et 8.49 %, le taux de défaut est à 8.7%, et il descend à 1.8 % pour les prêts financés à moins de 6 %.

    Idem chez Finsquare  : on passe de 14,3 % de défaut pour les prêts à moins de 6 % à…40.0 % pour les prêts supérieurs à 9 %.

    Bref, arrêtez de considérer qu’une baisse de taux provoquée par l’autolend va vous ruiner in fine. D’ailleurs je constate qu’Unilend fait moins parler de lui depuis la période de taux bas et je pense que les prêteurs « 2ème génération » vont mieux s’en sortir. Simple intuition, ce n’est pas une vérité bien sûr mais on en reparlera dans quelques mois…

     

    Autre question :

    – Pourquoi râlez vous parce que vous n’avez pas le temps de réfléchir ?

    Ce sera peut être un scoop pour vous mais l’autolend existe déjà chez Lendix. Eh oui, pas pour les particuliers bien sûr mais pour les instits. Ces derniers ne réfléchissent pas sur chaque projet (je crois qu’ils n’ont sérieusement pas le temps de passer une demi heure par dossier). Ils investissent sur chaque dossier. Rassurez vous : Lendix examine les gros dossiers avec beaucoup d’attention ça je le crois bien volontiers. Les instits sont ils devenus fous pour autant ? Je ne le crois pas ils savent où ils mettent les pieds bien souvent… Et d’ailleurs ils n’ont pour l’instant pas à se plaindre…Leur autolend fonctionne très bien.

    Vous voyez ? Ca ne dérange absolument pas les gros calibres… Et je peux vous dire qu’ils vont avoir un taux de rendement bien supérieurs à ceux qui réfléchissent des heures sur chaque dossier et qu’ils veulent collectionner les bons points d’opinion et se faire aimer…

    On n’est pas à la même échelle.

    Et puis je ne veux pas vous traumatiser :

    Si vous pensez que le crowdlending va avoir des encours X4 chaque année (je l’ai une fois lu), eh ben restez logiques jusqu’au bout. Les plateformes seront obligées d’adopter ce système d’automatisation…

    Imaginez que l’encours soit en milliards d’euros. Vous aurez des prêts toutes les minutes. Vous n’aurez plus le temps de réfléchir sinon les prêts seront souscrits sans vous…

    Même plus le temps de faire pipi aux toilettes…

    Quant à l’agrégateur vous n’aurez plus le temps d’écrire vos avis. Il ne servira plus qu’à recenser les projets en cours… Ca ça risque de gêner certains, c’est pour cela qua ça râle. On n’aura plus de bons points… Et moi je n’aurai plus le temps de compter le nombre de défauts et de vous faire de stats à jour…

    Tout le monde sera alors malheureux dans ce monde fou d’automatisation….où les robots prendront les décisions à notre place…

    Eh ben il faudra vivre avec son temps et s’y adapter ! C’est comme ça.

    Si vous croyez au développement du crowdlending, ça sera de plus en plus comme ça. Certains vont tomber en dépression avec ce post…

    Plus le temps de faire des analyses et d’être aimés…

    Alors il faudra s’y adapter ou disparaître ! C’est comme cela.

    Allez je vais mettre un bémol à mon analyse : oui Unilend a mis son autolend beaucoup trop tôt ! S’il y a un problème de sourcing, je ne vois pas l’intérêt du truc…

    Mais de là à ne plus prêter à cause de l’autolend parce qu’on n’a pas le temps de réfléchir ben demandez aux instits qui prêtent sur Lendix…

    Ils vont rigoler !

    Ne soyez pas ringards nous sommes au 21ème siècle dans un monde de robots. Les êtres humains compteront de plus en plus pour du beurre. On le voit bien dans la gestion avec les robots advisors… Il y a beaucoup de gérants qui sont obligés de se reconvertir.

    Comme certains d’entre vous ?

    PS : les robots vont vous libérer du temps pour faire d’autres activités, c’est précieux!

     

     

    • Ce sujet a été modifié le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    • Ce sujet a été modifié le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    #13539
    Mathieu
    Maître des clés

    @Manu_SIFP

    Si le crowdlending se développe ( j’ai bien dit si), en effet nous serons obligés de passer aux robots prêteurs et / ou aux fonds. C’est d’ailleurs déjà le cas à l’étranger.

    Certains accepteront cet état de fait et d’autres non, ces derniers iront donc placer leur argent ailleurs.

    On peut aussi imaginer que certaines plateformes laisseront la main soit pendant un délai défini soit pour un certain montant. Ce n’est pas ce que fait WeShareBonds d’ailleurs ?

    Enfin, on peut imaginer que l’agregateur devienne un robot multiplateformes basé sur plus de critères que ceux pratiqués par les plateformes. Et c’est grâce à ça que l’on fait maintenant que l’on pourra construire ça tous ensemble. En analysant les portefeuilles, les critères de choix, les défauts, … Regardez Lending Robot (qui a été créé par un français)

    Rêvons un peu, voyons Grand 😉

    #13542
    Manu SIFP
    Bloqué

    Oui mais dans Lending Robot, on n’a plus le temps de donner son avis sur un projet X ou Y…

    Tout s’automatise. Il n’y a juste que des programmateurs, pas évident pour tout le monde…

    Mais bon si tout le monde a le même avis sur tous les projets, ce ne sera pas compliqué de programmer le robot qui pense comme tout le monde…

    On est à la fois dans un monde capitaliste (on aime faire fortune) et stalinien (on pense comme tout le monde). Que ceux qui s’écartent du modèle soient brûlés au bûcher ! J’ai chaud aux fesses !

    C’est ultra favorable à la mise en place de tels robots !

    Le danger est si le robot se trompe après :

    * Les dégâts seront collosssaux

    * Il sera plus facile de remettre en cause le modèle.

    Maintenant personne ne sait si un autre membre est bon ou pas en pratique car on ne donne pas nos positions. On ne se mouille d’ailleurs pas, je ne vois personne qui écrit : sur X j’ai investi sur Y je n’ai pas investi. On se contente de donner le + et le – comme ça on est tranquillou au cas où…

    Et pour le calcul de la rentabilité, le système est très opaque. Tout le monde peut dire : j’ai 7 % de rendement net… Personne ne peut le vérifier.  Ca encourage le vice et le mensonge…Ca permet de sauvegarder encore le modèle (tant qu’il y a des gens qui y croient encore à ces fumisteries)

    Pour les robots, ses résultats seront bien plus transparents… Et le modèle plus surveillé…et critiquable !

    On n’est pas à l’abri d’une bulle qui va nous exploser en pleine face (comme avec le BitCoin d’après certains analystes ???)

    Les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel même si on aime les voir ainsi…

    Faites rêver le Peuple avec de belles histoires, il restera tranquille…

    Mais en revanche je crois qu’il y a encore moyen de s’enrichir sur ces illusions ! (je parle des programmateurs) Mais il faut faire très très vite !

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    #13570
    thierry_j
    Participant

    Manu, tu as raison tant que la seule motivation est la recherche du rendement.

    Pour ma part, la principale motivation dans le crowdending est de pouvoir choisir ou je mets mon argent sur des critères qui ne sont pas que financiers. Il y a des projets, même s’ils sont surs à 99,99%,que je n’ai pas envie de financer, pour des raisons personnelles, subjectives et irrationnelles qu’un robot ne pourra jamais modéliser. Tant mieux pour les plate formes si elles font du chiffre avec les robots, mais ce sera sans moi.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années par thierry_j.
    #13578
    Manu SIFP
    Bloqué

    @thierry-j : oui ce sera un vrai défi pour les plateformes.

    En cas d’accélération, elles ne pourront pas échapper à l’automatisation.

    Dans les sociétés anglo saxonnes je ne pense pas que ça pose un vrai problème culturel.

    Mais en France, ça freinera nettement plus (je parle chez les particuliers).

    Mais s’il y a une réelle accélération ça viendra des instits. Les patrons de plateformes qui vous disent faire du business futur avec les particuliers ils ne sont pas crédibles… D,ailleurs ils peuvent se faire racheter par la banque postale (c’est pour le côté piquant de ce post )

    Donc à terme si le marché est en milliards, la part des particuliers sera de 1 pour cent.?

    Donc vous verrez que dans ce cas notre avis ça ne les intéressera plus vraiment car ils ne voudront pas freiner leur business.

    J’ai entendu un patron de plateforme qui avait dit qu’il rêvait a terme que tout se fasse sur son smartphone en un temps éclair.

    A l’américaine donc…

    Et les particuliers frustrés qui représentent un poids plume et ben c’est pas grave s’ils ne seront pas contents…

    De toute façon en France on n’aime pas le risque les plateformes ne vont pas perdre de temps à « éduquer » la population. C’est beaucoup trop d’argent injecté en communication…

    Le crowd ce sont les cobayes indispensables  qui testent le modèle dans la première période.

    Les instits ont pris leur temps (davantage calculateur un peu comme moi)

    Ils n’ont fait confiance qu’a lendix des les depart du fait de leur historique.

    Quant aux autres ils ont regardé ce que ça donne avec le temps en étant très méfiants…

    Comme moi d’ailleurs…

    Et pour la petite histoire la rivalité crowdlending banques qu’on nous a dit au depart m’a toujours fait sourire…

    Je sais que plein d’entre nous sont tombés dans le panneau…

    Mais les plateformes ont toujours rêvé de ce partenariat là je le savais des le départ.. .

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 5 années par Manu SIFP.
    #13608
    Le Glaude
    Participant

    En tant que prêteur, je suis partagé entre deux sentiments contradictoires, mais peut-être réconciliables :

    – je n’utilise pas l’autolend car il y a trop de projets mauvais pour prêter à l’aveuglette (pour l’instant, et sur ces plateformes-là en particulier) : comme Manu l’exposait récemment, diversifier sur davantage de projets diminue l’alpha et ramène le rendement vers la moyenne du crowlending, actuellement négative.

    – mais je trouve le crowdlending terriblement chronophage : même une fois les bases acquises, la sélection projet par projet prend un temps fou pour les quelques rondelles qu’on va y mettre et la poussière d’intérêts que ça va rapporter.

    Bref, le crowdlending est amusant (un temps), addictif (les forums), instructif (pour les profanes en micro-économie), mais :

    – sur le plan strictement économique, on gagnerait bien plus en laissant dormir nos sous  sur des livrets pour travailler davantage (je suis à temps partiel, d’autres peuvent faire des heures sup);

    – sur le plan de la vie privée, est-ce  que le temps consacré au crowdlending n’est pas du temps en moins consacré au repos, au sommeil, à la lecture, au bricolage/jardinage, à la vie familiale ou aux sorties ?

    Donc, l’autolend peut-être une manière de redéfinir nos priorités : malgré ses inconvénients, il pourrait nous restituer ce qui est le plus cher : le temps.

    Si la pré-sélection par la plateforme m’inspirait davantage confiance, je m’y rallierais volontiers.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.