Accueil Forums Crowdfunding Apport de part d’actionnaire privé de startup dans une holding : avis ?

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par doctorant, le Il y a 6 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Articles
  • #20078
    gerard
    Participant

    Bonjour,

    Je demande l’avis ou l’éclairage de ceux qui s’intéressent aux actions détenues ‘en direct’

    Une opération actuellement en cours nous demande d’apporter nos parts d’investisseurs
    privés dans une startup (levée de fonds publiée à l’époque sur une plateforme,
    investissement « en direct » dans la société, actions non côtées) dans une holding ‘citoyenne’, déjà créée,
    ayant pour unique objet d’investir dans la société startup (style ‘Wicap’ chez Wiseed
    ou ‘Véhicule’ chez Anaxago, pour ceux qui connaissent).

    (La création de la holding s’est faite en 2020 sur base de prix d’une action revalorisée)

    La raison de regroupement en holding : la BPI va soutenir fortement la société en
    question et ne veut plus voir qu’un minimum d’investisseurs (donc aucun ‘privé’ autre
    que le fondateur).
    Pb1 : l’apport-cession des parts à la holding se fera en perdant l’avantage fiscal,
    car détention moins de 3 ans.

    Pb2 je suis dans le flou pour savoir si je peux garder mes actions « en direct » sans pénaliser l’entreprise ni me pénaliser, au moins jusqu’aux 5 ans pour conserver l’avantage fiscal  de 19% de l’investissement ?

    #20079
    Pascal
    Participant

    Bonjour
    Il faudrait que tu te renseignes mais je crois que dans ce cas précis il y a un texte qui prévoie que tu ne perdes pas ton avantage fiscal.

    Tu peux appeler ton centre des impôts, si tu arrives à trouver une personne compétente, sinon ta banque ou un conseiller fiscaliste

    #20081
    gerard
    Participant

    Merci Pascal.

    Je crois en effet qu’il faut que je vérifie auprès des impôts. Le mél marche en général très bien, mais là, c’est un peu compliqué …

    En tout cas la start-up ne semble pas au top pour les problèmes administratifs (normal, chacun son boulot), mais la plateforme censée l’accompagner, ne répondant pas à mes questions, je vais perdre confiance, je crois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.