Comment mieux épargner ? Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Des analystes financiers payés à 0,60€ de l'heure ?

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Articles
  • #13886
    Manu SIFP
    Bloqué

    Mes chers amis

    Je ne sais pas comment vous l’annoncer mais l’heure est grave, très grave même !

    Bon je vais vous le dire tout de même !

    Oui, comme le titre l’indique, vous avez des analystes financiers en France qui travaillent pour 0,60€ de l’heure…

    C’est à dire pour un salaire horaire inférieur à celui des Chinois.

    Ne le répétez surtout pas à la CGT…

    En effet j’ai sorti ma calculatrice.

    Si vous prêtez à 1000 projets et que vous passez en moyenne 30 minutes par projet, vous allez travailler 500 heures. Tout le monde me suit ?

    Dans la rubrique stats, j’avais indiqué qu’avec 1000 projets, vous avez 9 chances sur 10 d’avoir un alpha de rendement annuel compris entre -0.90% et +0,90%. L’alpha étant la sur performance de votre portefeuille par rapport à la performance moyenne du secteur…

    Imaginons que vous prêtez à chaque fois 20€ sur chacun de vos 1000 prêts. Ça fait un budget crowdlending de 20 000 €, ok ?

    Imaginons que vous êtes un bon et que vous surperformez le marché de 0,90 % (vous n’avez que 5% de chance de faire mieux…).

    Combien allez vous toucher en plus ?

    Imaginons que vous prêtez sur 40 mois vos 20000€ à 0,90% supplémentaire, combien allez vous toucher d’intérêts supplémentaires ?

    Sortez votre calculatrice financière : je trouve 309 € !!!

    309€ pour 500 heures d’études ça fait bien 0,62€ de l’heure !

    Que vous n’êtes pas sur de gagner en plus car rien ne dit que vous surperformerez d’autant…

    En est on réduit à ces conditions sociales ?

    À vous de me répondre…

     

    • Ce sujet a été modifié le Il y a 4 années, 10 mois par Manu SIFP.
    #13888
    solvafin
    Participant

    Mon cher Manu,

    Tu sais très bien que Toutes les plateformes fonctionnent grâce à leurs levées de fonds….ton calcul ne tient pas….

    Bonne journée

    Guillaume

     

     

    #13890
    Manu SIFP
    Bloqué

    Levées de fonds ???

    Quand je parle analystes financiers, je parle prêteurs qui passent une demi heure par projet à faire une analyse micro et j’ai calculé la rentabilité de ce travail.

    Pourquoi évoquer des levées de fonds ?

    Ne t’inquiète pas Guillaume je ne m’attaquais nullement à Solvafin ni aux courtiers en général.

    Je m’adresse à nos amis prêteurs !

     

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Manu SIFP.
    #13892
    thierry_j
    Participant

    Bon, il va falloir se mettre à l’autolend et autres automates, çà donnera un revenu horaire infini 🙂

    #13893
    Le Glaude
    Participant

    Oui, le crowdlending est chronophage.

    C’est un loisir comme un autre (très formateur, au demeurant) . Mais pour une stratégie « économiquement » rationnelle, le modèle de l’implication individuelle du prêteur (étude minutieuse des documents) combiné à la mythique « diversification » ne tient pas : il vaut mille fois mieux s’investir dans son emploi ordinaire (s’il s’y prête) que s’infliger, pour des miettes, un deuxième « travail » en rentrant du boulot.

    J’en parlais plus en détail dans un précédent post : http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/autolend-boost-pretup/#post-13608).

    La solution pourrait être :

    – soit un autolend amélioré (sélection plus stricte, et rédaction des contrats renforçant la protection des prêteurs, par exemple sur ce point : http://www.crowdlending.fr/forums/sujet/emprunts-paralleles-sur-plusieurs-plateformes-que-disent-les-contrats/);

    – soit de revenir à l’intermédiation : faire converger les petits prêteurs vers des intermédiaires compétents, ne percevant aucune commission des plateformes , qui prélèveraient une partie des intérêts pour se rémunérer (avec un  bonus-malus en fonction des pertes en capital).

    Ces intermédiaires pourraient être des fonds d’investissement. Le modèle de la titrisation (Younited/Prêt d’Union) pourrait également être étendu dans cette direction.

    En attendant de disposer d’une telle offre : éviter de semer des micro-prêts à tout va, et plutôt essayer de cibler chaque mois une poignée de projets solides avec des montants plus significatifs

    PS : ceci est mon sentiment, pas une réponse d’expert. J’espère ne pas enfoncer de portes ouvertes ni proposer des choses infaisables ou existant déjà.

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Le Glaude.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Le Glaude.
    #13897
    Evanovich2016
    Participant

    tu pourrais aussi prendre en compte le temps passé sur les projets pourris non investis

    #13901
    Le Glaude
    Participant

    @Evanovitch : tout à fait

    #13902
    Manu SIFP
    Bloqué

    Oui je prends en compte dans mon calcul le temps passe à examiner des projets pourris non investis car je me mets comme hypothèse que j’ai une rentabilité amelioree de 0,90% par rapport à la moyenne.

    J’en déduis plusieurs choses :

     

    * Dans le cas où on veut diversifier un maximum :

    – Ou bien on croit au modèle du crowdlending dans ce cas autant tout automatiser c’est bien plus simple. On ne risque pas de perdre grand chose et cela nous libère du temps pour faire une activité soit plus lucrative ou passer plus de temps en famille…

    – Ou bien on n’a pas confiance au modèle du crowdlending  dans ce cas on arrête d’investir dans le crowdlending.

    * Dans le cas où on veut avoir un portefeuille concentré voir très concentré :

    – Ou bien on croit à nos talents de bon investisseur (en faisant entièrement confiance aux projets présentés par les plateformes et à la pertinence de bilans anciens et à la qualité de nos analyses) et/ou un don pour la voyance et dans ce cas on fait une bonne analyse micro et on continue comme ca.

    – Si on n’est pas sur de la fiabilité des infos on ne prête pas.

     

    À vous de voir dans quelle case vous êtes et de prendre votre décision en fonction de…

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Manu SIFP.
    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Manu SIFP.
    #13906
    Le Glaude
    Participant

    @Manu SIFP : en fait, quand je parlais de « concentrer » les prêts, c’était moins en pensant écrémer lentement la masse par mes propres analyses (mes capacités étant médiocres, et la suffisance des informations fournies appelant les réserves que tu soulèves…) mais plutôt en prenant le parti de ne considérer comme éligibles à mes largesses que les projets répondant d’emblée à un certain nombre de critères objectifs généraux :

    – qualité juridique des contrats (qui dépend de la plateforme, comme tu as pu nous en convaincre en comparant Lendix et Credit.fr),

    – forte présence d’institutionnels (qu’on ne plante pas impunément, comme tu l’as également fait remarquer),

    –  note de la plateforme (en espérant qu’elle rencontre les dirigeants et leur pose les bonnes questions)

    – etc.

    Comme ce pis-aller ne s’offre que rarement – même s’il m’arrive d’y déroger (pour de bonnes ou mauvaises raisons)- , je retire aujourd’hui davantage de fonds que j’en ajoute.

    En attendant que de nouvelles formules émergent et répondent à ces problèmes de temps et de fiabilité

    • Cette réponse a été modifiée le Il y a 4 années, 10 mois par Le Glaude.
9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.