Accueil Forums Crowdlending Lendopolis Polm Studio en procédure de sauvegarde

Ce sujet a 9 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Manu SIFP, il y a 2 semaines et 1 jour.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #13989

    BZH35
    Participant

    Côté A par Lendopolis , après 26 mensualités sur 36 , perte sèche pour moi de 120 euros !

    pourtant beau projet auquel de nombreux prêteurs se sont associés .

    Que dire de plus , sinon la certitude d’avoir été trompé .

    #13996

    thierry_j
    Participant

    26 mois çà fait quand même plus de 2 ans de remboursements. Qui peut prévoir l’activité dans ce secteur technologique à un horizon de 2 ans? Manifestement on est dans la zone de risques liée aux aleas du business. Je ne vois pas vraiment où est la tromperie.

    #13997

    BZH35
    Participant

    @thierry , tu ne vois pas ou est la tromperie ! Tu n’as pas du bien lire mon post , regarde j’ai écris Côté A en souligné , si tu considères que ce n’est pas une tromperie que de dire que les risques sont minimes sur ce type de projet et que la durée de 2 ans de remboursements te satisfait , alors là tu es un excellent candidat crédule au crowdfunding , je te souhaite une bonne continuation sur Lendopolis  entre autres plateformes .

     

    #13998

    Manu SIFP
    Participant

    C’est vrai que le côté A alors que pour ce type d’activité l’horizon est brumeux, c’est osé !!!

    Mais bon vu le taux de défaut de cette plateforme, plus rien ne m’étonne…

    J’avais prêté moins de 100 euros en tout  chez eux depuis le début j’ai vu depuis presque le départ que l’analyse des dossiers laissait à désirer…

    Ça confirme juste ce que j’avais anticipé…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Manu SIFP.
    #14000

    BZH35
    Participant

    @Manu , d’après le tableau récapitulatif d’activité des plateformes de Mathieu , les performances !!! de Lendopolis ont l’air d’impacter leurs résultats – 17% .Dommage pour moi entre autres qui leur avait fait confiance , en plus leurs prêts étant longs , j’en ai pour une moyenne de 34 mois , donc pas au bout des mauvaises nouvelles …

    #14001

    thierry_j
    Participant

    @bzh35, bien au contraire, loin d’être crédule, je ne suis pas aveuglément les notes des plate-formes, et je prends mes décisions selon mes critères. Si je me plante, je n’accuse que moi même.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  thierry_j.
    #14003

    BZH35
    Participant

    @thierry ,on ne va pas monopoliser ce forum sur nos désaccords , je vois que tu penses maîtriser le crowdfunding , je t’en félicite , mon propos est simplement de mettre en garde les gens qui comme moi n’ont pas ton haut niveau d’expertise .

    #14004

    thierry_j
    Participant

    @bzh35, mais nous ne sommes pas en désaccord. Je te rejoins à 100% sur le fait de mettre en garde à ne pas suivre aveuglément les conclusions des plate-forme, et de garder un sens critique. Après chacun y va selon ses critères, et, si çà peut te rassurer (ou pas), j’ai aussi des dossiers en défaut 🙁

    #14005

    BZH35
    Participant

    @thierry , non cela ne me rassures pas que tu aies des dossiers en défaut , j’ai eu une discussion avec Maxime Auvray de Lendopolis , ils sont conscients que sur ces dires , ils vont traîner comme un boulet les dossiers mal étudiés de 2015 et 2016 , c’est pour cela qu’ils ont changés totalement leur équipe d’analyse de risques en mai/juin 2016 , cela est rassurant pour les nouveaux dossiers mais bien inquiétant pour les anciens . Maintenant a suivre ce que ces nouvelles dispositions apporteront , mais de toute façon ce sera sans moi .

     

    #14006

    Manu SIFP
    Participant

    Une chose à laquelle je suis sûr : même si je devais suivre une formation d’analyse financière très poussée et que je sorte number 1 de cette formation, ou si je devais refaire un bilan  d’ici 15 ans en analysant tous les jours chaque dossier sérieusement je suis convaincu que je n’arriverai pas à diminuer véritablement le taux de défaut des dossiers que j’ai choisi !

    C’est pour répondre à bzh35. Expert ou pas, ça ne changera pas grand chose.

    Et je ne parle pas de l’argument qui se rajoute encore à ça ( si je prête à des centaines ou milliers de dossiers…C’est le fameux alpha qui se rapproche de 0…)

    En gros il y a des limites à tout et dans le crowdlending les limites sont encore plus grandes. Et plus j’ai de l’expérience dans ce domaine et plus je le pense…

    Si vous avez lu récemment ce qu’avait écrit Jacquouille, le big expert de l’analyse financière et qui m’a et nous a appris plein de choses, vous auriez vu aussi qu’il reconnait lui aussi qu’il n’a pas suffisamment d’outils pour prendre les décisions nécessaires pour prêter ou pas et qu’il arrête d’investir dans ces conditions. Un véritable expert reconnaît ses limites. Lui en est un et je suis convaincu de cela.

    Les limites sont nombreuses en effet :

    – Les personnes qui sélectionnent les dossiers et qui travaillent dans les plateformes ne sont pas toutes sérieuses et expérimentées. Elles publient des notations souvent au pif il faut le reconnaître. Les plateformes passent beaucoup plus de temps pour leur communication (robots sur twitter, longs articles dans les Echos, la Tribune…avec une ambiance petits fours…) que pour la sélection sérieuse de leurs collaborateurs « risque et analystes divers »

    – Et même si vous avez affaire à des personnes sérieuses, le process de sélection des plateformes est globalement mauvais : aucun contrôle sur les objets financés (les emprunteurs peuvent écrire tout et nimporte quoi…), les entreprises financées peuvent très bien emprunter ailleurs (ce qui fausse votre analyse financière). Même des fois et c’est dramatique leur activité principale n’est pas contrôlée (en dehors de l’objet financé), ce qui laisse une place aux escrocs, aux trafics en tout genre et je ne parle pas d’activités terroristes… Personne ne va sur le terrain. Finalement on s’invente à chaque fois des histoires à partir des fiches souvent renseignées par les emprunteurs. On ne connait rien de la trésorerie de l’entreprise au moment du déblocage du prêt, on ne connaît pratiquement rien sur ses principaux clients, fournisseurs, les bilans sont non seulement passés et bien dépassés  mais en plus des fois erronés et pas toujours validés par des experts comptables !!!

    Je ne parle pas non plus du risque très élevé des TPE avec un environnement qui peut changer brutalement d’un mois à l’autre…

    Comment voulez vous sérieusement dans ces conditions évaluer  les entreprises qui demandent un financement ?

    J’ai déjà vu dans mon métier plusieurs analystes financiers et aucun me dit capable d’évaluer correctement des sociétés sur ces bases… Car ils font un travail sérieux et vont souvent sur le terrain interroger les gérants et constater si tout paraît crédible.

    C’est pour cela que je vous dit que dans 15 ans et avec davantage de bagages pour moi, ça ne changera pas grand chose…

    Il faut croire ou pas au crowdlending…

    Et ce que je peux vous dire, c’est extrêmement difficile pour un « expert » d’évaluer en amont la qualité d’une plateforme. Beaucoup d’entre nous croyaient en Finsquare et en Lendopolis… Comme beaucoup de gens croyaient en Unilend à ses tout début…

    On croit toujours que l’herbe est plus verte ailleurs mais ce n’est souvent pas le cas…

    Et on le voit que si on marche dessus pendant un certain temps vu le niveau de brouillard…(rires!) Et là c’est bien souvent trop tard…

     

     

     

     

     

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Manu SIFP.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Manu SIFP.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.