Accueil Forums Crowdlending Parlons crowdlending en général Application de la Flat Tax

Ce sujet a 18 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  Manu SIFP, il y a 1 semaine et 6 jours.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #14611

    thierry_j
    Participant

    Pour l’instant, sur les premiers remboursements, ce n’est pas brillant:

    WeShareBonds et Crédit.fr continuent à prélever 39,5%. Je ne comprends pas. C’est juste 2 paramètres à modifier dans leur logiciel, ce n’est pas comme si on n’en parlait pas depuis des mois…

    Il n’y a qu’Unilend qui est à niveau.

     

    #14612

    PretPartez
    Participant

    A la liste des plateformes en erreur tu peux rajouter Prexem.

    #14614

    Manu SIFP
    Bloqué

    Ça pourrait être une explication : le décalage entre la date de règlement de l’emprunteur et la date où le prêteur reçoit ses intérêts (sur son compte plateforme) qui peut différer de quelques jours.

    La plateforme a peut être reçu les intérêts en 2017 et les a stocké quelques jours et donc applique l’ancienne fiscalité pour ces intérêts.

     

    #14616

    Patrick_67
    Participant

    Enerfip applique la Flat Tax (versement reçu ce matin).

    #14617

    Yopxav
    Participant

    Hello.

    Les calculs de taxe sur les versements credit.fr de ce matin (au titre de 2018) semblent corrects.

    #14620

    Manu SIFP
    Bloqué

    Lendix m’informe qu’on ne me retirera que  17,2% sur les intérêts.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par  Manu SIFP.
    #14622

    dominique68
    Participant

    J’ai aussi reçu un mail de Lendix, mais moi ils me retirent bien les 30%!!

    #14624

    Manu SIFP
    Bloqué

    30 % ça me ferait trop mal.

    Je ne prête déjà plus avec 17.2 % mais je prêterai encore moins avec 30 % !

    #14641

    BZH35
    Participant

    Moi ce qui me fait sourire , ce sont les mails des différentes plateformes qui sur un air de triomphe nous annoncent qu’elles vont appliquer cette flat tax , alors qu’elles doivent simplement appliquer la nouvelle loi .

    #14646

    Jacquouille
    Participant

    Attention à ne pas tout mélanger : taxe et CSG.

    La « flat tax » de 30% comprend 17,2% de CSG + 12,8% de PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique). Donc même ceux qui ne sont en dernière tranche d’imposition qu’à 14% sont gagnants.   😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Jacquouille.
    #14648

    Manu SIFP
    Bloqué

    Pour moi les seuls gagnants de la flat tax sont ceux imposés dans la tranche des 30%, 41% et 45%.  Ils représentent en gros 6 millions de contribuables seulement en gros le 1/6eme les plus aisés.

    Les contribuables non imposables (un contribuable sur 3) sont perdants : ils passent de 0+15,5 à 0+17,2

    Les contribuables taxés à 14% (c’est un contribuable sur 2) sont aussi perdants (un peu moins) la taxation passe de 14+15,5 à 12,8+17,2

    C’est pour cela que quand j’entends les journalistes qui disent que les impôts baissent sur l’epargne je n’ai pas l’impression de vivre dans la même France qu’eux…

    Et je ne parle pas de la taxation des PEL, assurance vie, épargne salariale, pierre papier et tutti quanti…qui augmentent aussi…pour tout le monde…

    Sale vie aux épargnants des classes moyennes, sachant que la classe populaire n’a plus les moyens d’épargner et de ce côté c’est réglé (niveau taxe sur l’epargne) !

    #14649

    Le Glaude
    Participant

    Pour l’IR, il a été annoncé que les contribuables qui y ont intérêt pourront opter pour l’intégration aux revenus, comme avant, à la place de la flat tax. J’imagine que ça prendra la forme d’un crédit d’impôt égal aux montants déjà prélevés.

    Par contre l’augmentation de la CSG (+2%) touchera tout le monde de manière indifférenciée…

    #14650

    Manu SIFP
    Bloqué

    C’est exact.

    Il est toujours possible de ne pas opter pour la flat tax mais pour ceux imposés à 14% :

    S’ils choisissent la flat tax ils sont imposés à 30 % contre 29,5% avant 14+15,5. Avec en cas de perte une moindre déductibilité en prime…car la partie CSG qui augmente ne l’est pas.

    Ou alors ils choisissent 14+17,2 mais là ils sont taxes à 31,2% ce qui est un taux confiscatoire.

    Déjà que le crowd ne rapporte pas grand chose, le prêteur est là pour enrichir directement  l’Etat et indirectement les plateformes.

    Non franchement la fiscalité de l’épargne, c’est berk…

    #14651

    Jacquouille
    Participant

    @Le Glaude
    +1,7% d’augmentation de la CSG (pas 2%), ça suffit.  😉

    @Manu

    J’ai cru comprendre que la flat tax serait la règle générale pour les intérêts du capital à taux fixe, et que c’est par option qu’on pourrait choisir l’imposition à l’IR réel. Ce seraient essentiellement les dividendes qui seraient concernées par l’option, car la choix du PFL  interdit l’abattement de 40% sur lesdits dividendes.

    Quant aux non-imposables, ils doivent choisir la non-soumission au PFL dès novembre de l’année précédente. Mais entre nous, y a-t-il beaucoup de non imposables qui se risquent au crowdlending ?

    Mais peut-être que tous les décrets d’application ne sont pas encore parus ???

    #14654

    Manu SIFP
    Bloqué

    Les intérêts, dividendes et plus values de cessions de valeurs mobilières sont concernés par la flat tax (PFU).

    Il est possible de demander une dispense de paiement de l’acompte. Concernant les intérêts (crowdlending concerné), il faut avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 50000€ si tu es marié ou pacsé (ça fait un peu plus de 55000 € de revenu annuel si tu n’es pas au réel) ou 25000€ si tu es célibataire ou veuf.

    Cela concerne un certain nombre d’entre nous. Je rappelle que le salaire médian est d’environ.1700-1800€ mensuel dans notre pays (île de France inclus). La retraite médiane est encore bien inférieure…

    Cette dispense d’acompte a 2 avantages (ceux qui ne sont pas concernés par cette dispense d’acompte doivent vérifier le point 2 qui peut les concerner aussi)

    1) On repousse le paiement de l’impôt à septembre 2019 pour les intérêts 2018 (qui est une année blanche). On gagne 20 mois de trésorerie pour les intérêts touches en janvier 2018.

    2) Le choix entre IRPP et PFU se fera au moment de la déclaration des revenus 2018 qui se fera  au printemps 2019.

    Si choix PFU alors je bénéficierai uniquement (ce qui est déjà ça) du décalage de tresorerie).

    Si choix IRPP (et surtout pour la tranche des 14%) il faudra faire une simulation si c’est intéressant.

    Choix IRPP : Si vous avez dans vos revenus une part importante de dividendes d’actions, de parts sociales, vous bénéficiez d’un abattement de 40%, si vous réalisez des gains lors des cessions de valeurs mobilières (actions achetées avant 2018) vous bénéficiez aussi des abattements pour durée de detention. Enfin si vous defiscalisez beaucoup vous pourrez peut être échapper à l’IRPP.

    Dans ces 3 cas. l’option IRPP est plus intéressante.

     

    Il y a aura bientôt des simulateurs sur internet je pense.

     

    #14656

    sfaure
    Participant

    Pour ma part je confirme qu’Enerfip a changé ses taux de prélèvement. Idem pour Unilend et Pretstory. Je n’ai pas vérifié pour 2 autres ou j’ai des investissements en cours.

    #14657

    Jacquouille
    Participant

    OK pour Unilend.

    Pour mon autre plateforme, Lendix, on vérifiera lors du paiement des échéances au 05/01, vers le 15

     

    #14659

    PretPartez
    Participant

    Petite anecdote avec Lendosphere: mes 2 premiers remboursements étaient crédités selon le PFU et le 3e, hier, selon la taxation 2017. L’erreur a été corrigée aujourd’hui.
    Conclusion: il faut surveiller chaque remboursement ce mois-ci.

    #14661

    Manu SIFP
    Bloqué

    Moi je suis ok pour qu’ils m’appliquent les anciens taux de prélèvements sociaux.

     

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.